Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival BitterSweet(paradise) 2013 - Dimanche
Butch McKoy - Marie-Flore - Myra Lee - Son Of - I Love UFO  (Trabendo, Paris)  du lundi 8 au dimanche 14 juillet 2013

Les Balades Sonores nous convient à la soirée de clôture de leur festival. Après de nombreux artistes dans divers lieux, c’est au Trabendo que se clôture l’événement. Après un défilé d’artistes en extérieur qui ont vu défiler, entre autre Tropical Horses, c’est en intérieur que se déroulera le bouquet final du Bittersweet (Paradise)

L’ouverture est assurée par Butch McKoy, chanteur de I Love UFO pour un set folk rock. Assis guitare sur les genoux, de sa voix grave il donne corps et âme à de belles chansons folk-rock profondes et touchantes, qui ne sont pas sans rappeler une ambiance proche de Neil Young et de la bande originale de Dead Man. Transpirations Blues, inspirations Folk-Rock, les compositions de Butch McKoy sont précises et habitées. Une jolie découverte, il faudra penser à aller jeter une oreille aux deux albums de cet artiste.

Place est faite à Marie-Flore, que nous connaissons bien chez Froggy's Delight. On la découvre accompagnée d'un groupe au complet. Dès les premiers accords, la musique de Marie-Flore prend une toute autre ampleur en bande organisée. Les titres déjà entendus en solo, se sont ouverts aux arrangements et étoffent les compositions, sans perdre leur essence. Ce nouvel espace musical permet à la jeune femme de s’épanouir une peu plus. On la sent comme libérée, plus à son aise. Les titres s‘enchainent, Marie-Flore entonne quelques chansons en solo, un vrai bonheur de la retrouver ainsi.

Myra Lee prend ensuite possession de la scène, et c’est une totale découverte pour moi. Formation classique sur le papier, la chanteuse Maud, entame une chanson seule à la guitare et voix. Elle est vite rejointe par ses compagnons, pour le début d’un set qui sera révélera être haletant. Le batteur est parfait, tant dans sa manière de bouger et de vivre son jeu, que dans sa façon de jouer. Sautillant sur son tabouret, il marque un rythme complexe. Le guitariste soliste n’est pas en reste, mais on le sent étriqué sur la scène du Trabendo, qui a été amputée de sa partie gauche pour y installer trois micros.

Au fur et à mesure, il finira par maîtriser l’espace qui lui reste disponible pour se déplacer et prendre une autre dimension. S'il avait eu plus de place, il aurait certainement été encore plus exubérant, on se prend à le comparer au guitariste de Noir Désir dans sa manière de vivre la scène. Son jeu est fouillé, précis et donne de l’ampleur au jeu de Maud. Puis il prendra la basse (copie Hoffner) de son comparse passé au synthé. Les trois micros quant à eux, seront occupés par trois grâces, venues faire les chœurs, élargissant encore les possibilités de Myra Lee. Le jeu de ce groupe peu connu est épatant, une réelle maîtrise de la scène et de bonnes chansons, en résumé, une très bonne prestation.

Il semble bien que le groupe d’Arnaud Mazurel soit attendu, car malgré la chaleur qui règne dans la salle, il reste encore beaucoup de monde pendant la mise en place. Quelques groupi(e)s traînent, craignant certainement de rater une seule note de Son Of.

Dès l’arrivée des musiciens, on sent de l’électricité dans l’air. Batteur charismatique, tout en fausse discrétion, qui assène des frappes précises. Guitariste élancé, au jeu aérien et particulier.

Enfin, Arnaud qui emporte l’ensemble loin pour ne jamais revenir, en tout cas pas indemne, public compris. Sous une apparence de folie, leur set est en fait très maîtrisé, faisant monter une tension faite de cris, de hurlements, de larmes (de whisky) pesante et palpable. Le public se prend au jeu, faisant monter encore un peu plus la pression du côté de la scène, et ainsi de suite… un serpent se mordant la queue.

Un concert tellurique, les titres se suivent de manière effrénée, puis des moments plus posés permettent aux deux parties en lisse de reprendre leur souffle pour repartir de plus belle. La fin du set laisse musiciens et public sur les rotules, certains en demanderont encore, en vain le timing est serré, dommage pour tout le monde.

C’est dans cette ambiance d’après corps à corps, que les musiciens d’I Love UFO installent leurs instruments. Le public ne revenant pas, ou du moins clairsemé. Dommage pour ceux qui sont restés au frais, à siroter une boisson fraîche, car le trio a décidé de mettre lui aussi la barre haute et entame sa prestation sur les chapeaux de roue, histoire de ne pas être en reste. Et ça prend tout de suite. Comme à leur habitude les parisiens sont rapides, directs et percutants. Un déluge de guitares punk et une déferlante psyché déboule dans le Trabendo, n’épargnant personne au passage. Leur concert est haletant, le trio ne laissant pas le temps de respirer. Le public présent est connaisseur et apprécie visiblement la chose. Mais s’en est trop pour moi et je laisse I Love UFO terminer cette longue soirée sans moi.

Une fin de festival riche en découvertes et comme tous les artistes, on dit merci aux Balades Sonores et à Toma pour leur générosité.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Welcome Home de Butch McKoy
Marie-Flore en concert à La Flèche d'Or (mardi 15 octobre 2013)
L'interview de Marie-Flore (20 janvier 2009)
Myra Lee en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du samedi
Myra Lee en concert au Festival Rock en Seine 2011 (samedi 27 août 2011)
La chronique de l'album Shake a Bone de Son Of Dave
La chronique de l'album Son of a river de 17f
La chronique de l'album Explosive Hits de Son of Dave
Son Of en concert au Festival Les Trans 2006 (Vendredi)
Son Of en concert au Festival Les Nuits de l'alligator 2007 (mardi)
Son Of en concert au Fil (3 octobre 2008)
Son Of en concert à l'Olympia (lundi 13 octobre 2008)
La chronique de l'album Wish de I love UFO

En savoir plus :
Le site officiel des Balades Sonores
Le Myspace des Balades Sonores
Le Facebook des Balades Sonores


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 17 novembre 2019 : 4 ans déjà
- 10 novembre 2019 : Non à la morosité
- 3 novembre 2019 : Ivan, Boris et elle
- 27 octobre 2019 : La révolution en marche
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=