Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival BitterSweet(paradise) 2013 - Dimanche
Butch McKoy - Marie-Flore - Myra Lee - Son Of - I Love UFO  (Trabendo, Paris)  du lundi 8 au dimanche 14 juillet 2013

Les Balades Sonores nous convient à la soirée de clôture de leur festival. Après de nombreux artistes dans divers lieux, c’est au Trabendo que se clôture l’événement. Après un défilé d’artistes en extérieur qui ont vu défiler, entre autre Tropical Horses, c’est en intérieur que se déroulera le bouquet final du Bittersweet (Paradise)

L’ouverture est assurée par Butch McKoy, chanteur de I Love UFO pour un set folk rock. Assis guitare sur les genoux, de sa voix grave il donne corps et âme à de belles chansons folk-rock profondes et touchantes, qui ne sont pas sans rappeler une ambiance proche de Neil Young et de la bande originale de Dead Man. Transpirations Blues, inspirations Folk-Rock, les compositions de Butch McKoy sont précises et habitées. Une jolie découverte, il faudra penser à aller jeter une oreille aux deux albums de cet artiste.

Place est faite à Marie-Flore, que nous connaissons bien chez Froggy's Delight. On la découvre accompagnée d'un groupe au complet. Dès les premiers accords, la musique de Marie-Flore prend une toute autre ampleur en bande organisée. Les titres déjà entendus en solo, se sont ouverts aux arrangements et étoffent les compositions, sans perdre leur essence. Ce nouvel espace musical permet à la jeune femme de s’épanouir une peu plus. On la sent comme libérée, plus à son aise. Les titres s‘enchainent, Marie-Flore entonne quelques chansons en solo, un vrai bonheur de la retrouver ainsi.

Myra Lee prend ensuite possession de la scène, et c’est une totale découverte pour moi. Formation classique sur le papier, la chanteuse Maud, entame une chanson seule à la guitare et voix. Elle est vite rejointe par ses compagnons, pour le début d’un set qui sera révélera être haletant. Le batteur est parfait, tant dans sa manière de bouger et de vivre son jeu, que dans sa façon de jouer. Sautillant sur son tabouret, il marque un rythme complexe. Le guitariste soliste n’est pas en reste, mais on le sent étriqué sur la scène du Trabendo, qui a été amputée de sa partie gauche pour y installer trois micros.

Au fur et à mesure, il finira par maîtriser l’espace qui lui reste disponible pour se déplacer et prendre une autre dimension. S'il avait eu plus de place, il aurait certainement été encore plus exubérant, on se prend à le comparer au guitariste de Noir Désir dans sa manière de vivre la scène. Son jeu est fouillé, précis et donne de l’ampleur au jeu de Maud. Puis il prendra la basse (copie Hoffner) de son comparse passé au synthé. Les trois micros quant à eux, seront occupés par trois grâces, venues faire les chœurs, élargissant encore les possibilités de Myra Lee. Le jeu de ce groupe peu connu est épatant, une réelle maîtrise de la scène et de bonnes chansons, en résumé, une très bonne prestation.

Il semble bien que le groupe d’Arnaud Mazurel soit attendu, car malgré la chaleur qui règne dans la salle, il reste encore beaucoup de monde pendant la mise en place. Quelques groupi(e)s traînent, craignant certainement de rater une seule note de Son Of.

Dès l’arrivée des musiciens, on sent de l’électricité dans l’air. Batteur charismatique, tout en fausse discrétion, qui assène des frappes précises. Guitariste élancé, au jeu aérien et particulier.

Enfin, Arnaud qui emporte l’ensemble loin pour ne jamais revenir, en tout cas pas indemne, public compris. Sous une apparence de folie, leur set est en fait très maîtrisé, faisant monter une tension faite de cris, de hurlements, de larmes (de whisky) pesante et palpable. Le public se prend au jeu, faisant monter encore un peu plus la pression du côté de la scène, et ainsi de suite… un serpent se mordant la queue.

Un concert tellurique, les titres se suivent de manière effrénée, puis des moments plus posés permettent aux deux parties en lisse de reprendre leur souffle pour repartir de plus belle. La fin du set laisse musiciens et public sur les rotules, certains en demanderont encore, en vain le timing est serré, dommage pour tout le monde.

C’est dans cette ambiance d’après corps à corps, que les musiciens d’I Love UFO installent leurs instruments. Le public ne revenant pas, ou du moins clairsemé. Dommage pour ceux qui sont restés au frais, à siroter une boisson fraîche, car le trio a décidé de mettre lui aussi la barre haute et entame sa prestation sur les chapeaux de roue, histoire de ne pas être en reste. Et ça prend tout de suite. Comme à leur habitude les parisiens sont rapides, directs et percutants. Un déluge de guitares punk et une déferlante psyché déboule dans le Trabendo, n’épargnant personne au passage. Leur concert est haletant, le trio ne laissant pas le temps de respirer. Le public présent est connaisseur et apprécie visiblement la chose. Mais s’en est trop pour moi et je laisse I Love UFO terminer cette longue soirée sans moi.

Une fin de festival riche en découvertes et comme tous les artistes, on dit merci aux Balades Sonores et à Toma pour leur générosité.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Welcome Home de Butch McKoy
Marie-Flore en concert à La Flèche d'Or (mardi 15 octobre 2013)
L'interview de Marie-Flore (20 janvier 2009)
Myra Lee en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du samedi
Myra Lee en concert au Festival Rock en Seine 2011 (samedi 27 août 2011)
La chronique de l'album Shake a Bone de Son Of Dave
La chronique de l'album Son of a river de 17f
La chronique de l'album Explosive Hits de Son of Dave
Son Of en concert au Festival Les Trans 2006 (Vendredi)
Son Of en concert au Festival Les Nuits de l'alligator 2007 (mardi)
Son Of en concert au Fil (3 octobre 2008)
Son Of en concert à l'Olympia (lundi 13 octobre 2008)
La chronique de l'album Wish de I love UFO

En savoir plus :
Le site officiel des Balades Sonores
Le Myspace des Balades Sonores
Le Facebook des Balades Sonores


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er juin 2020 : Retour à la réalité

Le monde d'après ne sera sans doute pas mieux que celui d'avant. Ces 2 mois de répit n'auront sans doute servi qu'à amplifier les frustrations en tout genre. Sans prétendre y remédier voic de quoi vous détendre un peu avec notre sélection culturelle de la semaine.

vous pouvez également revoir notre première émission "La mare aux grenouilles" sur la Froggy's TV. Suivez la chaine pour ne pas rater émissions et concerts en direct.

Du côté de la musique :

"Nunataq" de Alexandre Herer
"Vodou Alé" de Chouk Bwa & The Angstromers
"Wallsdown" de Enzo Carniel
Interview de Jo Wedin et Jean Felzine à l'occasion de leur concert sur la Froggy's TV
"Pictures of century" de Lane
"Lullaby (mix #15)" nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"Introssessions" de Minhsai
"Guinea music all stars" de Moh! Kouyaté
"Parcelle brillante" de Orwell
"Evocacion" de Quatuor Eclisses
"Is this natural" de Tazieff
"EP 2" de The Reed Conservation Society
et toujours :
Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

les créations contemporaines :
"Le Mardi à Monoprix" de Emmanuel Darley
"Lucide" de Rafael Spregelburd
"Le Royaume des animaux" de Roland Schimmelpfennig
"Délivre-toi de mes désirs" de María Velasco
"L'étudiante et Monsieur Henri" de Yvan Calbérac
de la comédie signée Pierre Palmade:
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Pièce montée" de Pierre Palmade
"10 ans de mariage" de Alil Vardar
Au Théâtre ce soir :
"On dînera au lit" de Marc Camoletti
"Le canard à l'orange" de William Douglas Home
"L'Or et la Paille" de Barillet et Grédy
les classiques par la Comédie française :
"L'Avare" de Molière
"Les Rustres" de Goldoni
du côté des humoristes :
un spécial Christophe Alévêque à l'occasion de son inédit 2020 "Le trou noir"
avec
"Christophe Alévêque - Super rebelle... et candidat libre"
"Christophe Alévêque revient bien sûr"

"Christophe Alévêque - Debout"
et du théâtre lyrique revisité:
"Le Postillon de Lonjumeau" d'Adolphe Adam par Michel Fau
"Turandot" de Puccini par Robert Wilson
et de la caricature joyeuse avec "The Opera Locos"

Expositions :

découvrir la visite en ligne d'expositions virtuelles annulées :
"Giorgio de Chirico. La peinture métaphysique" au Musée de l'Orangerie
"Pompéi" au Grand Palais
et "Plein air, de Corot à Monet" au Musée des Impressionnismes de Giverny
s'évader en un clic en direction de la province :
à Nice pour une visite virtuelle du Musée Magnin et celle de l'exposition "Soulages, la puissance créatrice" à la Galerie Lympia
de l'Europe :
en Espagne vers le Musée Carmen Thyssen à Málaga
et en Allemagne avec la visite des 3 niveaux de la Kunsthalle de Brême
et plus loin encore aux Etats-Unis vers le Musée Isabella Stewart Gardner à Boston
et le Musée d'Art de Caroline du Nord à Raleigh
avant le retour sur Paris pour découvrir les éléments décoratifs de L’Opéra national de Paris

Cinéma at home avec :

de l'action :
"Code 211" de York Alec Shackleton
"Duels" de Keith Parmer
de la comédie : "Le boulet" de Alain Berbérian et Frédéric Forestier
du drame :
"Marion, 13 ans pour toujours" de Bourlem Guerdjou
"Happy Sweden" de Ruben Östlund
de la romance :
"Coup de foudre à Jaïpur" de Arnauld Mercadier
"Marions-nous !" de Mary Agnes Donoghue
du thriller :
"The Watcher" de Joe Charbanic
"Résurrection" de Russell Mulcahy
du fantastique : "Godzilla" de Masao Tamai
les années 40 au Ciné-Club :
"Boule de suif" de Christian Jaque
"Le carrefour des enfants perdus" de Léo Joannon
et un clin d'oeil au début du cinéma avec "Le Voyage dans la Lune" de Georges Méliès

Lecture avec :

"BeatleStones" de Yves Demas & Charles Gancel
"L'obscur" de Phlippe Testa
"La géographie, reine des batailles" de Philippe Boulanger
"Trouver l'enfant / La fille aux papillons" de René Denfeld
et toujours :
"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=