Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Magnifica presenza
Ferzan Ozpetek   (juillet 2013) 

Réalisé par Ferzan Ozpetek. Italie. Comédie. 1h46. (Sortie 31 juillet 2013). Avec Elio Germano, Margherita Buy, Vittoria Puccini et Giuseppe Fiorello.

Pour son neuvième film, Ferzan Ozpetek, le plus italien des Turcs, a choisi un sujet léger, une petite bulle de savon cinématographique parfaite pour s'envoler en été.

Pietro, acteur en pointillé qui rate tous ses castings, est un homme optimiste malgré ses déboires professionnels et amoureux. La preuve : il vient d'emménager dans une grande maison au cœur de la capitale italienne.

Mais il lui découvre vite un petit moins : elle est habitée ou plutôt hantée par huit personnages étranges tout droit sortis d'une "comédie à téléphone blanc" comme les affectionnait le régime fasciste dans les années trente ou quarante.

Comme il est seul à voir cet octuor en fracs et en fanfreluches, il est soupçonné par son entourage d'avoir complètement perdu les pédales, ce qui ne paraît guère surprenant pour son excentrique cousine.

Ozpetek n'est pas Pirandello, et ses huit personnages sont davantage en recherche de leur destin que de leur auteur. S'en suit une comédie charmante, prétexte à une réflexion sans prétention sur la création littéraire et cinématographique.

Ces gentils fantômes n'ont pas vocation à s'amuser des humains et n'ont de cesse que de reprendre le cours de leur vie évidemment fracassée par la guerre. On prendra plaisir à partager les conversations de Pietro et de ses encombrants colocataires qui pourraient sortir de l'univers de Pierre Le-Tan ou de Floc'h et Rivière.

Élégant de facture, plaisant à regarder, "Magnifica Presenza" rappellera au bon souvenir du public français un réalisateur dont il avait déjà apprécié quelques films comme "Hammam, le bain turc".

Ce sera aussi l'occasion de revoir Elio Germano qui, de film en film, de "Respiro" à "La Nostra Vita", confirme qu'il est un acteur indispensable au cinéma transalpin, cinéma qu'on est aussi heureux de retrouver capable de jouer ce genre de partition.

Comme on l'a déjà vu cette année avec "L'intervallo" et comme on le verra dans les semaines à venir avec "Miele", "Cha Cha Cha" et "Chaque jour que Dieu fait", le cinéma italien est de retour.

Raison de plus d'aller voir "Magnifica Presenza" de Ferzan Ozpetek, un film qui donne au mot "divertissement" ses lettres de noblesse.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=