Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce My Concubine
La Tangente  (happyhome records / Underprod.com)  novembre 2004

C'est fou comme on peut parfois retrouver d'une chronique à l'autre d'un même disque les mêmes références. Souvent cela va de soit, ou alors c'est écrit dans la bio alors on la cite, pour être sûr de ne pas être passé à coté de la plaque.

Et puis d'autres fois, on a beau faire tous les efforts de la terre on n'arrive vraiment pas à retrouver ces comparaisons dont il est question.

En l'occurence, avec ce premier album de My Concubine, on a du mal à adhérer au concert néo Gainsbourg utilisé un peu à la va-vite. Si bien utilisé même, que leur distributeur UnderProd en a fait un concours "gagner l'album de My Concubine et un album de Gainsbourg pour Noël". Super... mais dès lors on peut se demander où commence les influences réelles et où commence le marketing.

Mais revenons à La Tangente, premier album entièrement en français d'un groupe au nom anglais trompeur.

Ouvrant sur "Comme Knox Johnston" ce disque resprire tout de suite des parfums enfouis loin au fond de nous et, sans remonter au Gainsbourg des années 60/70, nous nous arrêterons plus modestement au début des années 90 avec un remarquable et pourtant très discret groupe français, lui aussi au nom trompeur, nommé Chelsea.

En effet "Comme Knox Johnston" tient largement de Réservé aux clients de l'établissement, premier album de Chelsa y compris dans l'esprit de son titre. Mais ce n'est pas tout, le chant et les intonations du chanteur Eric Falce font également penser aux Objets en ce qui concerne l'utilisation des mots et de leurs sonorités("j'égale Crowhurst et c'est mon seul ego qui m'égare et qui me mène en bateau").

Le morceau suivant, "Les numéros de beaux salauds" est le tube du disque en duo avec Pascale Kendall et sa voix mi Keren Ann mi Bardot (revenons à Gainsbourg donc). La mélodie menée par une mandoline et les 2 voix donnent un petit air de fête à ce titre que l'on ne pourra s'empêcher de fredonner. Toujours au rang des duos, "Le hasard et la nécessités" fait également son petit effet, très rétro et assez plaisant bien que un peu fade tout de même.

"La tangente" en fait un peu trop dans le texte savamment travaillé, même si ce n'est pas pour déplaire de trouver des textes un peu originaux en chansons françaises ("Quelle est la tangente pour être aux losanges" me laisse perplexe tout autant que "Je fume des cônes en parallèles"...).

Sur "Les sorcières de Salem", la voix de Pascale Kendall (est-ce toujours elle ?) se métamorphose en une voix nasillarde et inquiétante très (trop ?) proche de celle de Brigitte Fontaine pour un morceau assez sympathique.

Malheureusement, il manque un petit quelque chose à "Divin Loser" ou "Perdus en hiver" (également assez proche de l'univers sonore des Objets) pour que l'on rentre tout à fait dans le disque. Peut être une trop grande disparité entre les morceaux, ou un manque de relief sur certains morceaux.

Amoureux des jeux avec les mots (ne pas confondre avec les jeux de mots, on n'est pas chez Bouvard), Eric Falce s'en donne à coeur joie sur "Ecoloving système", titre assez réussi qui donne un second souffle à l'album ("Toi qui jamais ne te soucies de la déchéance d'éméchés qui menace deux vieux déchets", essayez de le chanter, pas si facile).

On sent dans My concubine un certain talent d'écriture et un potentiel tant au niveau des voix que de la musique et si cet album est un galop d'essai relativement plaisant on attend de voir la suite que l'on espère plus indispensable.

Il n'en demeure pas moins que My concubine est largement dans la moyenne supérieure de la pop française dans un genre bien différent cependant des Marchet et autres A et c'est bien ce qui les sauvent.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Les belles manières de My Concubine
La chronique de l'album Une Chaise Pour Ted de My Concubine
La chronique de l'album Quelqu'un dans mon genre de My Concubine
L'interview de My Concubine (13 juillet 2007)
L'interview de My Concubine (8 juillet 2011)

En savoir plus :

le site de Underprod (achat en ligne du disque): www.underprod.com


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres
- 6 octobre 2019 : Coup de froid
- 29 septembre 2019 : Une édition sans chichis
- 22 septembre 2019 : Fin d'été
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=