Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Opium
Arielle Dombasle     (octobre 2013) 

Réalisé par Arielle Dombasle. France. Comédie musicale. 1h18 (Sortie 2 octobre 2013). Avec Grégoire Colin, Samuel Mercier, Hélène Fillières, Marisa Berenson, Julie Depardieu, Philippe Katerine et Arielle Dombasle.

Pour sublimer les amours incandescentes de Jean Cocteau et de Raymond Radiguet, ces voleurs de feu aux yeux gonflés d’opium et de poésie, Arielle Dombasle a convoqué toutes les figures des années 1920.

On verra donc, entre autres, défiler Coco Chanel et Gabriele D’Annunzio, Paul Morand et Maurice Sachs, tous entraînés par le génie de Cocteau dans une ronde maniérée de vie et de mort.

Pour réveiller cette époque de création fiévreuse où la fausse futilité des uns cachent le vrai désespoir des autres, elle a évité tous les écueils d’un "biopic" plan-plan et s’est souvenue que Cocteau, cet insatiable touche-à-tout-Paris, était aussi un grand cinéaste.

Alors, en contrepoint de l’histoire de Cocteau et de Radiguet, dont elle conte en couleurs vives quelques épisodes marquants, Arielle retrouve, dans un noir et blanc parent de celui d’Henri Alekan, les ambiances d’ "Orphée" et du "Testament d’Orphée".

Les Prométhée poètes, ces hommes assoiffés de beauté qui hantent "Le Bœuf sur le Toit", qui se dérèglent les sens dans des fumeries clandestines, qui fréquentent les soirées mondaines et les expositions parisiennes, sont la cible des Dieux antiques, et particulièrement de Mnémosyne, la maman des Muses incarnée par Arielle elle-même…

Ici, pas d’effets spéciaux mais des effets gentiment poétiques où les dessins de Cocteau prennent vie, puis deviennent éléments du décor ou objets. On n’est pas très loin de l’univers de Jean-Christophe Averty et Arielle n’a pas peur qu’on se moque de ses bricolages, de son bric-à-brac onirique.

Elle a su choisir en Grégoire Colin un interprète idéal de Cocteau. Avec l’inconscience d’une jeunesse qu’il croit éternelle mais qui s’évapore pourtant, il se précipite dans les bras de Radiguet. Attention, Arielle a tout compris : ce n’est pas celui qui va mourir qui meurt, mais celui qui survit au passage de l’étoile trop filante et trop lumineuse.

Comme Cocteau, Arielle Dombasle ose sans se soucier du respect des règles de la bienséance cinématographique. Elle n’en fait qu’à sa tête et c’est bien ce qu’il fallait faire pour être fidèle à ce poète entêté.

Cinquante ans après sa disparition, Cocteau reste bien vivant et "Opium" d’Arielle Dombasle le prouve avec un toupet superbe. La rencontre de l’auteur de "L’Aigle à deux têtes" et de la réalisatrice des "Pyramides Bleues" fait de belles étincelles poétiques.

Ceux qui vaincront leurs préjugés et viendront voir avec bienveillance ce film sortant des sentiers si sages et si battus du cinéma français ne le regretteront pas.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-10-13 :
Les Chemins de la haute ville - Jack Clayton
Little Monsters - Abe Forsythe 
Martin Eden - Pietro Marcello
Rétrospective Sébastien Lifshitz - Centre Pompidou

• Edition du 2019-10-06 :
Quelle folie - Diego Governatori
 

• Archives :
Les Films - Octobre 2019
Rétrospective Hal Hartley - The Long Island Trilogy -
Alice et le maire - Nicolas Pariser
Gwen et le livre de sable - Jean-François Laguionie
Brèves rencontres - Kira Mouratova
Ne croyez surtout pas que je hurle - Franck Beauvais
Marie pour mémoire - Philippe Garrel
Les Idoles - Marc'o
Une joie secrète - Jérôme Cassou
Les Fleurs amères - Olivier Meys
Music of my life - Gurinder Chadha
Tu mérites un amour - Hafsia Herzi
90's - Jonah Hill
La Famille - Ettore Scola
Les Films - Septembre 2019
Une fille facile - Rebecca Zlotowski
L'Oeuf dure - Rémi Lange
Les Films - Aout 2019
Roubaix, une lumière - Arnaud Desplechin
Paris est toujours Paris - Luciano Emmer
Thalasso - Guillaume Nicloux
Herbes flottantes - Yasujirô Ozu
Le Voyage de Marta - Neus Ballus
Inna de Yard - Peter Webber
Les Films - Juillet 2019
Pauvre Georges ! - Claire Devers
Rojo - Benjamin Naishtat
La Guerre d’un seul homme - Edgardo Corazinski
Natan, le fantôme de la rue Francoeur - Francis Gendron
L'Age d'or - Luis Buñuel
- les derniers articles (2)
- les derniers cineclub (6)
- les derniers concerts (18)
- les derniers expos (1)
- les derniers films (1487)
- les derniers interviews (15)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=