Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Luke Temple
Good Mood Fool  (Secretly Canadian)  octobre 2013

Pour ceux qui ne connaissent pas encore cet américain hyperactif, Luke Temple enchaîne depuis plusieurs années maintenant les albums avec son groupe Here we Go Magic ou en solo, réussissant par la même occasion à s'attirer la reconnaissance d'autres électrons libres de la scène musicale comme Grizzly Bear, Nigel Godrich ou Thom Yorke.

Luke Temple n’est pas du genre à passer des mois en studio à la recherche du son parfait ou à peaufiner l’arrangement qui claque, et davantage encore sur ses disques solo où l'absence de compromis et de discussion avec les membres de son groupe lui donne encore plus de liberté. Car c'est bien de liberté dont il s'agit. Avec Good Mood Fool, Luke Temple s’éloigne de la veine folk qui irriguait ses précédents albums pour explorer les terrains de la soul et du funk ; mais avec sa vision personnelle, artisanale, à l’image du single "Katie" où sa voix donne sa pleine mesure dans ce registre.

Ne pas s’attendre à une production luxuriante ou à une profusion d’instruments, ici on ne retient que la moelle, l’essence de ces nouvelles influences et surtout pas la grandiloquence ou le vernis tape-à-l’œil. Si le son est dans l’ensemble synthétique, les chansons restent authentiques, spontanées et accrocheuses.

La limite de Luke Temple, son dilettantisme, dilapide parfois le potentiel de certains titres comme "Florida" à la limite du larmoyant ou "Jessica Brown Findlay", trop répétitif et sans aspérité. Mais surtout, son talent, l’absence de retenue et cette fausse simplicité illuminent la majorité des compositions. On retiendra l'entraînant morceau d’ouverture "Hard Working Hand", la montée en puissance du magistral "Love Won’t Receive", on s’autorisa quelques pas de danse robotiques sur "Those Kids", avant d’être happé par un "Sue" bouleversant. Au final, Luke Temple réussit avec brio cette exploration de nouvelles influences, probablement déjà prêt pour de nouvelles aventures sonores.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Hold a match for a gasoline world de Luke Temple
La chronique de l'album Snowbeast de Luke Temple
Luke Temple en concert à La Maroquinerie (29 octobre 2006)

En savoir plus :
Le site officiel de Luke Temple
Le Myspace de Luke Temple
Le Facebook de Luke Temple


Marc Ferrero         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=