Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce M.I.A.
Matangi  (N.E.E.T./ Interscope Records)  novembre 2013

Quand il fut annoncé fin 2012 que la sortie du quatrième album de M.I.A. serait retardée, car jugé trop "positif" par sa maison de disque, la chanteuse était rattrapée par sa propre image de dissidente de la musique.

Avec son franc-parler légendaire, son regard unique sur les cultures non occidentales, son esthétisme trash / flashy / alternatif et ses vidéos lourdes de sens, Mathangi "Maya" Arulpragasam a construit en trois albums et deux mix tapes, un univers consistant gravitant autour de ce qu’on appelait autrefois "le tiers monde" et de ses racines tamoules (la première mix tape étant la très collector Piracy Funds Terrorism avec Diplo et distribué sous le manteau en 2004).

Suivant une courbe d’évolution constante, depuis son premier album Arular, (pseudonyme utilisé par son père sur ses livres pro-tamoules) en passant par Kala (la couleur noire), puis par /\/\ /\ Y /\, la rappeuse a peu à peu instillé de plus en plus de sonorités empruntées à la culture de ses parents, jusqu’à en faire sa marque de fabrique. Mais M.I.A., c’est aussi des rythmes dansants, des mélodies pop presque toujours assumées, un accent londonien aussi lourd que charmant et surtout un brassage musical unique piochant ici des beats, là des basses et réunissant le tout dans un bazar qui finit par sonner juste.

Ainsi, avec Matangi, M.I.A. frappe à nouveau un grand coup, en reprenant là où sa dernière mix tape, Vicki Leeks, l’avait conduite. Utilisant le titre "Bad Girls" (et le buzz énorme qu’il suscita) comme passerelle et lui injectant au passage un beat plus travaillé, elle rebondit sur deux autres ingrédients présents sur sa dernière mix tape, les intégrant comme parties essentielles de ce nouvel album.

Le premier (présent en filigrane sur tout l’album) n’est autre que ce qu’elle amorçait depuis longtemps et qu’elle appelait franchement sur Vicki Leeks : "Tamil beat from Sri Lanka" et qu’on repérait aussi, sans l’ombre d’un doute, sur le Matangi Mix for Kenzo. Ainsi, Matangi (l’album cette fois) s’avère être l’opus exploitant le plus largement les sonorités tamoules. Et avec des titres comme "Only 1 U" et "Boom Skit" qui sont des samples issus de chansons sri lankaises, elle marque l’album, à de nombreuses reprises, avec des tambours tribaux ("Matangi") quand ce n’est pas carrément en entrecoupant le féroce titre "Warrior" avec des "Om", mantra principal des religions hindouistes et affiliées.

Le second, se réfère donc à la personnalité de la chanteuse et à son parti pris quant au libre-échange de la musique (bien qu’être artiste et parler de distribution gratuite est toujours un exercice difficile), des relations interdépendantes des nations et à sa dédicace à peine dissimulée à Wiki Leaks et à Julien Assange (et c’est d’ailleurs sans surprise que celui-ci apparaissait via une conférence Skype lors de son concert à New York le 1er novembre dernier). Dans l’album, cet activisme propre à l’artiste ("Warrior", "aTENTion" et "Bring The Noize") s’oppose sans cesse à sa faculté à construire des titres ayant pour vocation à être des tubes. A moins que cela soit tout naturellement, à la fois le but et la force de M.I.A., une chanteuse qui serait à la fois populaire et activiste.

Quoi qu’il en soit, en alignant des producteurs comme Surkin et Switch dans la partie, l’artiste ne prenait que peu de risque et réussit même à fournir un album bien plus consistant et cohérent que le trop mal compris /\/\ /\ Y / \, aux sonorités perçues soit trop pop soit trop noise.

Ici, la chanteuse maîtrise sa musique dans des régions qui lui sont familières et ne s’essaie que quelques courts instants à la véritable chansonnette pop (comme sur le curieux "Paper Planes" de Kala ou "XXXO" de /\/\ /\ Y /\) sur les titres "Exodus/Sexodus" et "Come Walk With Me", les autres titres étant bien plus proches d’un rap aussi véloce qu’acide et se permettra toutefois de continuer à surprendre avec des titres comme "Y.A.L.A", pastiche du "Y.O.L.O" de Drake ou encore avec "Double Bubble Trouble" et ses rythmes dancehall !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A.I.M. de M.I.A.
M.I.A. en concert au Trianon (samedi 11 décembre 2010)
M.I.A. en concert au Zénith de La Villette (dimanche 6 juillet 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de M.I.A.
Le Soundcloud de M.I.A.
Le Facebook de M.I.A.


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-04-05 :
Listen in Bed - Shut up (Mix #13)
Orchestre National du Capitole de Toulouse & Tugan Sokhiev - Shostakovich : Symphony No. 8
Muzi - Zeno
Lesneu - Bonheur ou tristesse
MAALERS - Super Lache EP
Volin - Cimes
Tropical Mannschaft - Chapter 3 EP
Popa Chubby - It's a mighty hard road
Artús - Cerc
Eskimo - Que faire de son coeur ?
Christophe Chassol - Interview

• Edition du 2020-03-29 :
Daniel Roméo - The Black Days Session #1
Robin McKelle - Alterations
We are Birds - No return
Vincent Courtois - Robin Fincker - Daniel Erdmann - Love of Life
Bernard Minet - Metal Band
Faut qu'ça guinche - Sixième sens
Caesaria - Connection Loss EP
Hailu Mergia - Yene Mircha
François Puyalto - 44
Jean-Baptiste Soulard - Le silence et l'eau
Péroké - Coco Bans - Al-Qasar - Sélection de clips
Pearl Jam - Gigaton
 

• Archives :
GoGo Penguin - Atomised Single
KOKOROKO - Single Carry me home
Michael Fine - Five for Five
Bon Voyage Organisation - La course
Duplessy & The Violins of the World - Brothers of String
Valentin Vander - Mon étrangère
Ceylon - Où ça en est ?
Julie Campiche Quartet - Onkalo
Coralie Royer - Blossom EP
Lion's Law - The Pain, the Blood and the Sword
Listen in Bed - A Milli (émission 11)
Goodbye Moscow - L'univers
Panic Party - Ep1
Klub des Loosers - Single / clip Champion
Monophonics - It's only us
Elodie Vignon - D'ombres
Laurianne Corneille - Robert Schumann : L'hermaphrodite
Manuel Anoyvega Mora - Cuba Cuba
Chassol - Ludi
Un Poco Loco - Ornithologie
Ludivine Issambourg - Outlaws
Diana Damrau - Richard Strauss : Lieder
Jordan Rakei - Origin (Deluxe Edition)
Coeur - Kawaii karma
BEBLY - ULDO EP
Pearl Jam - Viagra Boys - The National - SLIFT - Toybloïd - En bref cette semaine
Cabane - Grande est la maison
King Biscuit - Hammer It !
Pierre de Bethmann Trio - Essais Volume 3
Jean-Louis Murat - Baby Love
- les derniers albums (5994)
- les derniers articles (149)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1087)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=