Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Blurt
Nouveau Casino  (Paris)  17 décembe 2004

Il ne change pas, Blurt.

Il a commencé avec cette belle école de groupes qui, au début des années 80, prenait le relais des punks et lançait la cold wave, mélange bizarre et intello, multi-forme et avant-gardiste, plein de génie et de désordre. Wire en était un des plus beaux fleurons et certains groupes - Cure, Simple Minds, U2 - surent bien en profiter avant de vendre leur âme au show-bizz.

Blurt lui n'a jamais approché des charts et s'en moque probablement. Mais quand il monte sur scène, après quelques minutes, le public branché du Nouveau Casino, fans et nouveaux-venus, vieillards et jeunes, tout ça se trémousse, emporté par son élan déchaîné. Le batteur et le guitariste tissent des rythmiques impitoyables de répétition et de régularité, rythmiques sur lesquelles Ted Milton - Blurt, c'est lui - éructe, hurle, déclame ses poèmes absurdes puis saisit son saxophone pour des impros free.

Ted Milton, géant de 61 ans, nous toise de ses yeux gris pâles effrayants. Il prend des poses. Il danse. Il prend des risques. Il est invraisemblable. Comme tout anglais en voyage, il trimballe autour de lui un petit morceau d'Angleterre. Son immense costume gris, sa coupe de douille invraissembable, c'est l'art-school, c'est les pubs, c'est Londres, c'est The Fall, Throbbing Grissttle ou This Heat en 80 et les tarés indus qui balançaient des machines à laver du haut d'échafaudages pendant les concerts…

Ted Milton est-il fou ou fait-il semblant ? En tous cas, sans jamais se poser la question de la mode ou du succès, imperturbable, il est là. Fidèle. Et ca déménage.

Ce concert, c'est aussi l'occasion d'écouter le volume 1 du Best of  Let There be Blurt - The Fish Needs A Bike. Ce premier volume compile les années 80, celles du début de Blurt, avec des titres phares comme "The Fish Needs A Bike ou Poppycock".

Que ce soit avec Jake Milton ou Paul Wigens à la batterie et Pete Creese ou Steve Eagles à la guitare (qu'il nous présente comme "la beauté pyroxidée"), Blurt reste le même inclassable et infatigable artiste.

 

 

crédit photos: Jaume Santaeularia


PascalR         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 4 octobre 2020 : Triste automne

La culture continue comme elle peut se survivre en cette triste année 2020. Voici nos découvertes de la semaine avec pas mal de chose au théâtre ! quelle joie ! Nous avons aussi réalisé une émission spéciale sur le jeu RIP THEM OFF, le replay, c'est par ici. En route pour le sommaire.

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Du côté de la musique :

"All thoughts fly" de Anna von Hausswolff
"Die, motherfucker ! die !!!" de Apple Jelly
"BT93" de BT93
"Brahms - musique de chambre vol 3 et 4" de Geoffroy Couteau
"Le temps béni de la pandémie" de Les Goguettes (en trio mais à 4)
"Mozart : Betulia liberata" de Les talens Lyriques & Christophe Rousset
"Both at once" de Martin Joey Dine
"Dialogues" de Nicolas Baldeyrou
"Source" de Nubya Garcia
"Glasgow kiss EP" de Shadow of Planes
et toujours :
"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo

Au théâtre :

les nouveautés :
"Vivre" au Théâtre de la Colline
"Exils intérieurs" au Théâtre des Abbesses
"Crésus" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Et le coeur fume encore" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"La loi de la gravité" à la Comédie de Béthune
"Lorsque Françoise paraît" au Théâtre Lepic
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Exécuteur 14" au Théâtre du Rond-Point
"Flagrant déni" au Théâtre de la Huchette
"Toi Tu Tais Toi" au Théâtre Trévise
les reprises :
"En attendant Godot" au Théâtre Essaion
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de ¨Poche-Montparnasse
"Racine par la Racine" au Théâtre Essaion
"Kean" et "La vie devant soi" en tournée
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la rentrée muséale avec :

"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

en salle :
"Yalda, la nuit du pardon" de Massoud Bakhshi
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

"Athènes" de Sonia Darthou et "Le palais d'Orsay" de Hélène Lewandowki
"Le monde des Abberley" de Robert Goddard et "Marilou est partout" de Sarah Elaine Smith
"Marc Aurèle" de Benoit Rossignol
et toujours :
"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 29 novembre 2020 : Culture Globale
- 22 novembre 2020 : Le Froggy's Nouveau
- La Mare Aux Grenouilles #15
- 15 novembre 2020 : Novembre à Paris
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=