Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'art de jouir
Michel Onfray 

En exergue, une citation de Nietzsche : "Vivre de telle sorte qu’il te faille désirer revivre, c’est là ton devoir".

Mais que l’on ne s’y trompe pas. Le livre de Michel Onfray au titre ludique et libertin n’est pas un catalogue de recettes pour adeptes du kamasutra mais un essai philosophique dans lequel l’auteur, partant d’une expérience personnelle qui recentra la place du corps dans sa vie, nous emporte, sur l’aile d’une plume éclairée, à la recherche du corps perdu.

Et comme la pensée est claire, le style limpide, la langue goûteuse, le néophyte se pique de comprendre la philosophie.

La généalogie de sa morale repose sur les évidences nées du gouffre de la souffrance, provoquée par l’infarctus qui le terrassa en son jeune âge, duquel on remonte avec une conscience accrue : "La mort est la seule certitude que nous ayons. Il s’agit moins de l’apprivoiser que de la mépriser. L’hédonisme est l’art de ce mépris."

Avant d’énoncer ce postulat fondateur d’une politique hédoniste, libertine et libertaire, qui, seule, peut permettre l’épanouissement de l’individu, il nous entraîne sur les chemins de l’histoire de la philosophie.

Et il établit que celle-ci n’aime pas le corps. Même si, au travers de certains événements qu’il nous narre, les philosophes, et non des moindres, puisent souvent leurs intuitions essentielles dans des convulsions biologiques, ils ont la mémoire courte et se pressent d’en revenir au pur esprit.

Il montre également comment la haine du corps, le christianisme et les Lumières faisant front commun, a conduit l’Occident à inventer toutes sortes de carcans idéologiques et moraux pour réprimer les sens et la plénitude de la chair exultante, de la pureté asexuée des anges au mariage bourgeois en passant par toutes les dogmes de l’ascèse.

Cela étant, à chaque époque, Dyonisos, le dieu du désordre, de l’exubérance et de la subversion a inspiré des penseurs, de Diogène aux libertins en passant par les cyrénaïques. Il n’en fallait pas plus pour que Michel Onfray s’intéressât à ces philosophes non orthodoxes et réprouvés et entreprenne une vaste entreprise de réhabilitation de leur pensée.

Au centre de ce combat de La Mettrie, Marx, Nietzsche, Fourier, Sade, Marcuse face à Descartes, Kant, Platon, , Bossuet, Pascal, Fénelon, pour n’en citer que quelques uns, le corps réprimé reprend sa juste place et la philosophie ne saurait choisir entre essence et existence.

Avec le plaisir comme fil conducteur de l’éthique...“ l’homme n’est plus artiste, il est lui même œuvre d’art".

 

"C’est le corps qui connaît l’enthousiasme : laissons l‘âme hors de tout cela." Nietzsche

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Une histoire de France - Tome 1 - La dalle rouge"
La chronique de "Rendre la raison populaire"
La chronique de "Abrégé hédoniste"
La chronique de "La construction du surhomme : contre-histoire de la philosophie"
La chronique de "Apostille au Crépuscule : pour une psychanalyse non freudienne"
La chronique de "Le crépuscule d'une idole : l'affabulation freudienne"

En savoir plus :
Le site officiel de Michel Onfray


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-08-02 :
Nous avons les mains rouges - Jean Meckert

• Edition du 2020-07-26 :
Il était deux fois - Franck Thilliez
La goûteuse d'Hitler - Rosella Postorino
 

• Archives :
Summer mélodie - David Nicholls
Fleishman a des ennuis - Taffy Brodesser-Akner
Bruno Piszczorowicz - Interview
La nuit d'avant - Wendy Walker
La Chine d'en bas - Liao Yiwu
Oeuvres Complètes II - Roberto Bolano
Isabelle, l'après-midi - Douglas Kennedy
Les ombres de la toile - Chris Brookmyre
Un été norvégien - Einar Már Gudmundsson
Be my guest - Priya Basil
Les jours brûlants - Laurence Peyrin
La faiblesse du maillon - Eric Halphen
De Gaulle sous le casque - Henri de Wailly
Une immense sensation de calme - Laurine Roux
Mauvaise graine - Nicolas Jaillet
Le jour où Kennedy n'est pas mort - R. J. Ellory
L'iguane de Mona - Michaël Uras
MotherCloud - Rob Hart
Et les vivants autour - Barbara Abel
Trahison - Lilja Sigurdardóttir
Fanny Chassain-Pichon - Interview
De Wagner à Hitler - Fanny Chassain-Pichon
L'enfer commence avec elle - John O'Hara
BeatleStones - Yves Delmas & Charles Gancel
La géographie, reine des batailles - Philippe Boulanger
L'obscur - Philippe Testa
Trouver l'enfant / La fille aux papillons - René Denfeld
Washington Black - Esi Edugyan
J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond - Alexis Jenni
Les Beatles - Frédéric Granier
- les derniers articles (11)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (28)
- les derniers livres (2023)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=