Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Washington Dead Cats
Primitive Girls Are More Fun !  (Devil Deluxe Music / PIAS)  octobre 2013

Lorsque j'étais au lycée, il y avait les grands courants musicaux dominants et quelques sous-courants dans des styles moins mainstream.

A l'époque, Depeche Mode était un groupe qui avait sorti Master & Servant peu de temps auparavant, single qui n'avait même pas atteint les sommets du Top 50, et U2 un groupe obscure encore peu connu malgré "Sunday Bloody Sunday" qui passait sur "les radios libres", terme qu'on comprend tellement bien aujourd'hui à l'aune de ce qu'on entend sur la bande FM.

Généralement, en soirée, on entendait à la radio des émissions plus rock qui permettaient de découvrir des groupes français "différents", Fixed Up, les Dogs, Little Bob Story, Mister Moonlight, les Béruriers Noirs, les Garçons Bouchers, BB Doc, Kid Pharaoh, Parabellum, les Porte-Mentaux, les Endimanchés, Ludwig Von 88 ou les Washington Dead Cats.

Ces derniers, même s'ils étaient issus de la même scène rock et punk et partageaient souvent les mêmes affiches que les autres groupes dans des salles des fêtes un peu partout en France, étaient souvent comparés aux Stray Cats. Il y avait eu le revival rockabilly au tout début des années 80 qui avaient, des deux côtés de la Manche donné naissance à quelques ersatz d'Elvis de variétoche : Les Forbans ou Billy en France, Shakin' Steven en Angleterre. Mais il y a eu aussi la scène psychobilly et punkabilly, plus fun, plus énergique, plus folle - et aussi beaucoup moins engagée politiquement - avec des groupes comme King Kurt. Lorsqu'ils envoyaient des poireaux dans le public en réaction aux concert des Virgin Prunes qui lançaient des morceaux de viande crue et saignante sur les spectateurs, quel message y voir sinon celui de se marrer ?

Le nouvel album des Wash, Primitive Girls Are More Fun !, conserve le même esprit 30 ans après leurs débuts. Sur la pochette, des pinups habillées de vêtements de peau et de bijoux en os dansent au rythme de la musique de squelettes de petits coyotes.

On retrouve du rockabilly, des balades rock, du bon gros punkabilly. Mat Firehair continue à rugir, les cuivres sonnent, les guitares et la batterie envoient le bois. Même si la scène punkabilly a quasiment disparu, hormis dans quelques bars de la banlieue est parisienne, les Washington Dead Cats pourraient nous redonner la foi dans le cuir noir, le pento et les guitares qui miaulent.

Les chats ont neuf vies, les chats morts de Washington ont ressuscité une nouvelle fois à la fin de l'année dernière.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Treat me bad de Washington dead cats
La chronique de l'album El diablo is back de Washington Dead Cats
La chronique de l'album Attack of the giant purple lobsters de Washington Dead Cats
Washington Dead Cats en concert au Festival Treat me bad 2
Washington Dead Cats en concert au Festival Maroq'n roll 2006 (samedi)

En savoir plus :
Le site officiel de Washington Dead Cats
Le Myspace de Washington Dead Cats
Le Facebook de Washington Dead Cats


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !
- 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras
- La Mare Aux Grenouilles #10
- 6 septembre 2020 : On danse au bal masqué
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=