Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce St. Vincent
St. Vincent  (Seven Four)  février 2014

Après un disque en collaboration avec David Byrne, Love This Giant paru en 2012, St. Vincent revient dans l’actualité avec ce quatrième album solo. Beau parcours pour Annie Clark, seule aux commandes du projet St. Vincent, qui s'est faite connaître par sa participation en tant que guitariste au sein des Polyphonic Spree et du groupe de scène de Sufjan Stevens. On fermera les yeux sur la pochette de l’album avec ce nouveau look qu’on qualifiera au mieux de fâcheux, pour se plonger dans l’écoute de ces 11 nouvelles chansons.

Auteur, compositrice, multi-instrumentiste, Annie Clark a d’entrée toutes les cartes en main pour laisser libre court à son inspiration, sans compromis. De son propre aveu, Annie Clark a laissé très peu de place et de liberté aux musiciens ayant participé à l’enregistrement. Les vrais invités de choix de l’album, ce sont ces rythmiques électroniques et détonantes, et l’instrument de prédilection d’Annie Clark, cette guitare omniprésente et tranchante mais jamais trop bavarde.

Les morceaux sont toujours sur le fil entre le conventionnel et l'avant-garde, dans un mélange savant et singulier d’évidence mélodique et de recherche sonore. Pas de dogme immuable chez St. Vincent, aucun esprit de chapelle mais au contraire un regard tourné vers l’avant, une attirance vers la modernité et les chemins de traverse, toujours au service de la chanson.

L’album défile dans une alternance de morceaux forts et puissants comme l’intense "Birth in reverse" ou "Regret" et d’autres plus poignants tel "Prince Johnny" où Annie Clark laisse éclater toute son aisance vocale. Car la voix est toujours la grande gagnante chez St. Vincent, une composante essentielle de ces chansons singulières. Son amplitude, ses subtiles variations, sa profondeur laissent une empreinte gracieuse sur tous les titres. Si la comparaison avec Kate Bush est aussi facile qu’évidente ("I prefer your love"), on peut aussi évoquer Siouxsie pour sa densité et sa façon ensorcelante de mener la danse. Aucun remord ici à aimer "Psychopath", (une réponse au "Psychokiller" des Talkings Heads de David Byrne ?) ou à se laisser pervertir par les cuivres de "Digital Witness" avant que l’album ne se termine par un ambitieux "Severed Crossed Fingers", en état de grâce. On se rendra alors compte qu’Annie Clark ne se trompait en décrivant son disque comme "un album de fête que l'on pourrait tout à fait passer à des funérailles". De sacrées funérailles à coup sûr.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Une 2ème chronique de l'album eponyme de St. Vincent
La chronique de l'album Masseduction de St. Vincent
St. Vincent en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi)
St Vincent en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi)

En savoir plus :
Le site officiel de St. Vincent
Le Soundcloud de St. Vincent
Le Myspace de St. Vincent
Le Facebook de St. Vincent


Marc Ferrero         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 22 septembre 2019 : Fin d'été
- 15 septembre 2019 : Life in Vain
- 8 septembre 2019 : du nouveau à l'Horizon
- 1er septembre 2019 : C'est reparti pour un tour
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=