Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce St. Vincent
St. Vincent  (Seven Four)  février 2014

Si avec son avant-dernier album Annie Clark explorait avec son jeu de guitare aux doigts nerveux des espaces sonores plutôt éthérés, l’album éponyme St. Vincent apparaît sur des territoires plus inattendus. A croire que sa collaboration avec David Byrne l’a inspirée, puisque toute une panoplie sonore proche de l’ancien Talking Heads est présente en arrière-plan.

Le futurisme, quant à lui, se fait tout à la fois, propos, let motive et cheval de bataille. Depuis la pochette de l’album qui jouit d’un minimalisme travaillé, jusqu’au single "Digital Witness" qui dénonce l’embrigadement aux nouvelles technologies et à la télévision. Et comme un certain Marilyn Manson le faisait déjà (même couleur de cheveux à l’appui) dans le clip "I Don’t Like Drugs", elle en profite pour dénoncer son aspect abroutissant.

Appelez cela un pied de nez ou une farce fantasque, mais s’attaquer ou plutôt mettre en lumière l’omniprésence de la technologie ne signifie pas pour autant que Clark a remisé ses claviers et autres câblages complexes aux placards. Il suffit d’entendre le titre démentiel "Bring me Your Love" pour s’en persuader. Guitares ou non, le jeu éclectique et tout aussi épileptique de l’artiste n’hésite pas à singer tout une machinerie prise de folie.

Plus nerveuse que jamais, les productions se parent d’urgence et se doublent d’une passion fébrile, qui s’avère impossible à circonvenir avec les cuivres inspirés d’un David Byrne. Exception faite de "Severed Cross Fingers" et de son songwritting mi-figue mi-raisin : "Spitting our guts from our gears. Drainning our spleen over years", pointant non sans poésie, le brio d’écriture d’Annie Clark.

Quoi qu’il en soit, St. Vincent (l’album) est transportée de part en part par un indéniable esprit groovy et si certains titres explorent les limites les séparant d’une pop plus folk, Annie de façon très convaincante mettra les petits plats dans les grands. Ainsi sur "Huey Newton", c’est à renfort de chœurs et de basses imparables qu’elle accordera un second souffle, d’abord au titre, ensuite à l’album.

Vocalement, alternant entre des passages légers et hantés (les chœurs de "Digital Witness"), St. Vincent accentue l’aspect hétéroclite de l’album. Tout en assumant un décalage qui, malgré son apparente festivité (parfois presque champêtre), n’en demeure pas moins réglé au millimètre près.

Quant au titre "Birth In Reverse", il résoudra tout comme "Rattlesnake" l’étrange équation dans laquelle sont mis en échos, énergie, mouvements romanesques et pure jouissance musicale.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Une 2ème chronique de l'album eponyme de St. Vincent
La chronique de l'album Masseduction de St. Vincent
St. Vincent en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi)
St Vincent en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi)

En savoir plus :
Le site officiel de St. Vincent
Le Soundcloud de St. Vincent
Le Myspace de St. Vincent
Le Facebook de St. Vincent


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 22 septembre 2019 : Fin d'été
- 15 septembre 2019 : Life in Vain
- 8 septembre 2019 : du nouveau à l'Horizon
- 1er septembre 2019 : C'est reparti pour un tour
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=