Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Band of Horses
Acoustic at the Ryman  (Huger Lewis and The Dudes)  février 2014

Etrange choix que cet album acoustique, enregistré en live dans le berceau de la musique Country, qui plus est dans la salle mythique de Nashville, The Ryman, durant deux soirs d’avril 2013. Etrange car Band of Horses n’est pas vraiment un groupe adepte d’une électricité débridée mais verse plutôt dans une folk un peu bancale, portée à bout de voix par son leader Ben Bridwell.

C’est tout de même avec entrain et curiosité que je me replonge dans leur univers car je dois admettre humblement que malgré un premier album prometteur en 2006 (le magnifique Everything All the Time), le second m'avait laissé au bord du chemin et je n'ai pas fait d'effort depuis pour raccrocher le wagon de leurs sorties discographiques. C'est donc l'occasion rêvée puisque, après avoir jeté un œil sur la (maigre) setlist, je ne reconnais que deux titres sur les dix morceaux proposés.

Dix titres (piochés équitablement parmi les quatre albums studios du groupe), pas d’inédit, c’est tout de même un peu pingre ! Les groupes s'essayant à l'exercice sont en général plus prolifiques, d’autant que je déplore déjà de grands oubliés ("Our Sword", "The Great Salt Lake") que j’imaginais passer avec aisance la barrière de l’acoustique.

Dès la première écoute, l’excellence du son saute aux oreilles : pas de doute, on est dans une salle à l’acoustique parfaite. "Marry Song" en ouverture donne le ton : la voix éraillée se démarque de l’harmonie des choeurs, les guitares se font discrètes et le piano (très présent sur la majorité des morceaux) fait vite oublier les claviers et présente une relecture intéressante. En revanche, soyons clair, on ne va pas sautiller de joie (même si le public parait conquis - pour les avoir vus en 2006 à la Route du Rock, je leur reconnais un certain charisme).

S’en suit le mollasson "Slow Cruel Hands of Time" (on croirait entendre Murray Head), certes sympathique mais un brin monotone. Il faut attendre l’épuré "Detlef Schrempf" pour frissonner sous les vocalises puissantes (la version acoustique redonne même de la pêche au morceau original !). Chaque titre appelle aussitôt des comparaisons (c’est assez dérangeant) : du Mumford & Sons par ci ("Everything’s Gonna Be Undone", aux variations intéressantes), un peu de Brian Adams par là ("No One’s Gonna Love You"), voire même Crowded House sur le chouette "Factory" (dont le thème est sans nul doute appelé à alimenter la bibliothèque sonore de la prochaine saison de L’Amour est dans le Pré, qui tourne un peu en circuit fermé).

Etrangement, une certaine frustration finit par se dégager de l’ensemble : les morceaux à la construction complexe, sont pourtant bien interprétés, mais on reste un peu sur notre faim avec ce rendu trop propret. Même le sublime "The Funeral" perd ici de sa superbe, la faute à une version sans nuances, dépouillée de ces changements de rythme qui faisaient tout son charme sur album.

On peut s'interroger sur l'intérêt d'un tel disque "live" : obligation contractuelle ? Pur choix artistique ou simple plaisir personnel (j’opterais plutôt pour la dernière option). L’écoute s’achève sur un terne "Neighbor" a cappella, en espérant retrouver bien vite le groupe pour des inédits plus flamboyants.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Everything all the time de Band of horses
La chronique de l'album Cease to begin de Band of horses
La chronique de l'album Infinite Arms de Band of Horses
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
Band of Horses en concert au Festival La Route du Rock 2006 (dimanche)
Band of Horses en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)
Band of Horses en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
Band of Horses en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Vendredi 25 août

En savoir plus :
Le site officiel de Band of Horses
Le Soundcloud de Band of Horses
Le Myspace de Band of Horses
Le Facebook de Band of Horses


LaBat’         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=