Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Elysian Fields
For House Cats and Sea Fans  (Vicious Circle)  mars 2014

Héritiers de la Knitting Factory (club avant-gardiste situé dans le quartier de TriBeCa à New York), depuis Bleed your Cedar en 1996, Elysian Fields a développé un style unique entre folk, jazz, rock noir, expérimental, indé et intello.

Oren Bloedow excelle dans l’art du middle tempo et ses compositions sont celles embrumées, vaporeuses et enivrantes des clubs. Dans For House Cats and Sea Fans, il y est aidé par nombre de musiciens et guests qui, de près ou de loin, font partie de la famille : Thomas Bartlett, Ed Pastorini, Matt Johnson, James Chance, Ben Perowsky, James Genus, etc. Famille encore, au pinceau : la couverture réalisée par John Lurie (acteur de Jim Jarmush et ex Lounge Lizards).

Jennifer Charles, couchée dans l’herbe le long des rivages, chante avec langueur des textes souvent sombres, illuminés à la seule lueur de sa voix éthérée et nonchalante. Le filet de voix sensuel de la sirène – celle dont le chant méduse – vous fracasse contre les récifs dès la première écoute.

"Come Down From The Ceiling" ouvre l’album comme "un murmure dans le vide" avec des chœurs éclatants. "Aims For Your Love" le poursuit sous la forme d’un madrigal, un très beau poème médiéval qui dit la quête désespérée de l’amour. "Next Year In Jerusalem" est porté par Matt Johnson, batteur de Jeff Buckley et inspiré du même. "She Gets Down" est furieusement jazzy alors que "Channeling" plus nerveux, est une chanson d’amour psychédélique. "Madeleine", superbe balade piano écrite par Ed Pastorini et entendue en tournée ces dernières années, là avec un arrangement de violoncelle. "Escape From New York" narre les regrets et remords du nouveau visage de New York, homogénéisé. "This Project" et sa guitare acérée nous rappellent à leur façon et avec ironie qu’Elysian Fields, c’est déjà presque vingt ans de musique. "Frank, You Ruined Me" revient aux influences du cabaret de Weimar. La lune errante qui entre en collision avec nos vies – ça laisse des traces – de "Hit By A Wandering Moon" est la perle duo enchantée de ce disque qui se clôt par le feu sacré jazzy brûlant de "Love Me Darling".

For House Cats and Sea Fans est résolument au sommet des Champs Élyséens mytho-musico-logiques du duo de Brooklyn, affleurant Enfers et vertus. Elysian Fields, comme les Gorgones, habitent par delà l'Océan fameux, dans les régions extrêmes, près de la nuit. La nuit inspirée.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The dreams that breathe your name de Elysian Fields
La chronique de l'album Bum raps and love taps de Elysian Fields
La chronique de l'album The Afterlife de Elysian Fields
La chronique de l'album Last Night On Earth de Elysian Fields
La chronique de l'album Pink Air de Elysian Fields
Elysian Fields en concert à La Maroquinerie (27 octobre 2005)
Elysian Fields en concert au Festival Radar #5 (jeudi 10 septembre 2009)
Elysian Fields en concert au New Morning (26 mai 2010)
Elysian Fields en concert au Fil (samedi 10 mars 2012)
L'interview de Elysian Fields (juillet 2005)
La chronique de l'album A bird on a poire de Jean Louis Murat - Fred Jimenez - Jennifer Charles

En savoir plus :
Le site officiel d'Elysian Fields
Le Bandcamp d'Elysian Fields
Le Myspace d'Elysian Fields
Le Facebook d'Elysian Fields


Hervé Pizon         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 1er septembre 2019 : C'est reparti pour un tour

Et bien voilà c'est la rentrée. Heureusement c'est aussi la rentrée culturelle avec des tas de livres, de disques, de spectacles, de films et d'expos à découvrir. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Debussy complete piano works" de Aldo Ciccolini
Retour sur la Route du Rock :
Jeudi avec Fontaines DC, Idles, Tame Impala et Stereolab ...
Vendredi avec White Fence, 2 many Dj's, Hot Chip ...
Samedi avec Deerhunter, Metronomy, Oktober Lieber...
Toutes les photos par Jasmina sont ici
Pourquoi aller à la route du rock l'année prochaine ? lisez ceci pour le savoir
"Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"We are not your kind" de Slipknot
"Unis vers" de Mathias Lévy
"This is not a safe place" de Ride
"Bulle" de Théo Girard Quartet
et toujours :
"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival

Au théâtre :

"Les Témoins" à la Manufacture des Abbesses
"Les Larmes amères de Petra von Kant" à La Folie Théâtre
"Madame de La Carlière" au Théâtre Le Lucernaire
"Cyrano de Bergerac" à La Folie Théâtre
"Macbeth (The Notes)" au Théâtre Le Lucernaire
"Dieu, Brando et Moi" au Studio Hébertot
"Anna attend l'amour" au Théâtre des Mathurins
"C'est pas le bon moment" à la Manufacture des Abbesses
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
des reprises
"An Irish story" au Théâtre de Bellevile
"Entretiens d'embauche" au Théâtre Essaion
"Le gorille" au Théâtre Le Lucernaire
"Ridiculum vitae" au Théâtre Les Déchargeurs
"Une vie de pianiste" au Studio Hébertot
"Gauthier Fourcade - Le coeur sur la main" à la Manufacture des Abbesses
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre du Guiche-Montparnasse
"Olympe de Gouges, porteuse d'espoir" au Théâtre du Guiche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

les expositions toujours à l'affiche :
"Paris romantique" au Petit Palais
"Back Side" au Musée Bourdelle
"Azzedine Alaïa : Une autre pensée sur la mode - La Collection Tati" à la Galerie Azzedine Alaïa
"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville de Paris
"Van Gogh - La nuit étoilée" à l'Atelier des Lumières
"Le Marché de l'Art sous l'Occupation" au Mémorial de la Shoah
et la dernière ligne droite pour "Georges Dorignac - Corps et Ames" au Musée de Montmartre

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "La Famille" d'Ettore Scola en version restaurée
"90's" de Jonah Hill en sortie DVD
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Tempête pour les morts et les vivants" de Charles Bukowski
"Zébu boy" de Aurélie Champagne
"Tous les enfants dispersés" de Beata Umubyeyi Mairesse
"Mon territoire" de Tess Sharpe
"Ici tout est encore possible" de Gianna Molinari
"Dégels" de Julia Phillips
"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran
et toujours :
"Baikonour" de Odile d'Oultremont
"Civilizations" de Laurent Binet
"Kintu" de Jennifer Nansubuga Makumbi
"L'été meurt jeune" de Mirko Sabatino
"Les liens" de Domenico Starnone
"Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon" de Jean Paul Dubois

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous
- 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres
- 6 octobre 2019 : Coup de froid
- 29 septembre 2019 : Une édition sans chichis
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=