Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Notwist
Close To The Glass  (Sub Pop Records)  février 2014

Ce nouvel album des quatre allemands de The Notwist se veut comme une aire de jeu et d'expérimentation sur laquelle les digressions sonores remplacent ballons et cordes à sauter. Parti depuis les terrains accidentés du rock alternatif (avec un grand A), le groupe se retrouve à compresser toute une collection de sous-genres musicaux sur un opus qui surprend de par son hybridité.

Créature polymorphe, l'objet change de forme et de propos sans pour autant monter le ton. Autrement dit, la bête apparaît et disparaît à volonté sans jamais endosser la même forme. Close To The Glass énonce le titre de l'album, sous-entendant à la fois la grande diversité des panoramas pouvant être aperçus au travers de la dite fenêtre, mais aussi l'existence d'un point de rupture aussi fragile que le verre.

Depuis les expériences électroniques et hantées de "Lineri" (et sa totale absence de chant) jusqu'au passionné "7 Hour-drive", le quatuor allemand s'offre une cure de jouvence à faire pâlir d'envie toute la jeune génération de musiciens "computer geek" et se permettent même de dépoussiérer les dancefloors.

Un peu comme les dieux de l'antiquité, les deux frères Archer réussissent à donner de la tête dans deux directions différentes (voire complétement opposées) et exécutent de vrais tours de force en offrant des constructions empiriques à certains titres. Ainsi, "Run, Run, Run" s'échelonne depuis des strates rock and roll, vers un shoegaze faussement timide avant de s'allumer en haute altitude dans un feu d'artifice électronique.

Vous l'aurez compris, l'album dessine un arc-en-ciel polyphonique quand à d'autres endroits les oreilles seront étourdies par le violent (grand) écart entre la douceur de certaines compositions ("Steppin' In", "Casino") et les déchaînements jouissifs éparpillés parmi la tracklist. Le titre éponyme à l'album en est la vitrine parfaite, s'articulant autour de percussions tribales et organiques que l'on imagine accompagné (malgré quelques glitchs ici et là) un rituel païen.

Des païens, les frères l'ont toujours été. Dès leurs premières expérimentations frustres, il y a plus de deux décennies et prouvent aujourd'hui, avec ce disque de haut vol que les outrages du temps (et un hiatus d’une dizaine d’années) n'ont eu que peu d'effet sur eux.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Devil, You + Me de The Notwist
The Notwist en concert au Grand Mix (vendredi 14 mars 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de The Notwist
Le Soundcloud de The Notwist
Le Myspace de The Notwist
Le Facebook de The Notwist


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-01-19 :
Listen in Bed - Vinyle, Suite No 2 (émission 8)
Bombay Bicycle Club - Everything Else Has Gone Wrong
Burkingyouth - Fire EP
Andriamad - Jaimalé EP
Abel Orion - Late Night Music EP
Okidoki - When Oki meets Doki EP
Ensemble Consonance - François Bazola - Dolci Affeti
Emmanuel Tugny - Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)
GRIO - GRand Impérial Orchestra - Music Is Our Mistress
Nova Twins - Who are the girls ?

• Edition du 2020-01-12 :
Larme Blanche - Demain est mort
Pierre Vassiliu - En Voyages
Livingstone - Turn Bizarre
David Bressat - True Colors
Lina Tur Bonet & Dani Espasa - Bach, Händel : an Imaginary Meeting
Babx - André Minvielle - Thomas de Pourquery - Nougaro
Tiger & the Homertons - Shadow in the dark EP
Petosaure - Le Musc EP
Kvelertak - Splid
Tiste Cool - Caïpiranha
Listen in Bed - My Favourite Things (Mix #8)
 

• Archives :
Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandler - Le rêve et la terre : Debussy - Ginastera
Dirty Bootz - Broken Toy
Nitaï Hershkovits - Lemon the moon
Gottfried von der Goltz - Telemann : Frankfurt Sonatas
Ensemble Gilles Binchois - Voix du Ciel
Listen in Bed - Emily The One (Mix #7)
Freiburger Barockorchester, Gottfried von der Goltz - Mozart: Youth Symphonies
David Giguère - Constance
François Chaplin, Marcela Roggeri - Années Folles, Crazy Paris !
Chris LeHache - Né !
Super Parquet - Super Parquet
Gemma - EP
Rod Barthet - Ascendant Johnny Cash
Vanessa Benelli Mosell - Maurice Ravel : Concerto in G
Geoffroy Couteau - Brahms : Intégrale de l'oeuvre pour piano seul
John Nelson, Orchestre Philharmonique de Strasbourg - Berlioz La Damnation de Faust
MC Pampille - Sur le banc de touche
Pikku - 5, 3, 2, 1
Camille Bénâtre - Après le Soir
Adam Wood - Hello Again EP
Pleasure Principle - Pleasure Principle
Xavier Roumagnac Eklectik Band - 78 tours
Listen in Bed - Plastic Ono Utero (émission 7)
Dave Liebman - Joe Lovano - Greg Osby - Street Talk : Saxophone Summit
41ème Rencontres Trans Musicales de Rennes - Les Trans 2019 - Ben Shemie - Tau - Art Melody - Shht - Los Bitchos - Shortparis - Go Go Machine Orchestra - Megative - Edgar - Sun - Acid Arab - Wunderbar - Mush - Yin Yin - San Salvador
Molto Morbidi - I Don't Know What I'm Doing EP
Sun - Brutal Pop EP
My Imaginary Loves - Aside
Midnight Colors - Midnight Colors
Marcel et son orchestre - Hits Hits Hits Hourra
- les derniers albums (5883)
- les derniers articles (140)
- les derniers concerts (2320)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1084)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=