Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Pretty Reckless
Going to Hell  (Cooking Vinyl)  mars 2014

The Pretty Reckless est de retour avec un nouvel album. Le nom du groupe ne vous dit peut-être rien, donc pour résumer, c’est le groupe dont la chanteuse n’est autre que Taylor Momsen, l’ex-star de la série TV Gossip Girl. La jeune Jenny Humphrey de la série est une vraie rebelle en réalité et fait du gros rock qui tache… enfin qui ne tache pas des masses ! Parce que derrière, il y a une grosse production purement marketing, des textes provocateurs pour tout ado en rebellion, mais ça ne pisse pas énormément très loin.

On ne peut pas dire que c’est mauvais car c’est bien produit et Taylor chante pas trop mal (même si elle en fait des caisses, comme un chanteur débutant passant le casting de La Nouvelle Star et qui veut prouver qu’il peut tout faire). L’objet est trop marketing, trop pensé et se retrouve le cul entre deux chaises. Les fans de gros rock ne se laisseront pas avoir par les grosses ficelles de la prod et la posture gothico-trasho-rebello-rock. Les fans de base de Gossip Girl n’écouteront pas un rock aussi violent et (faussement) crade. Du coup, on se retrouve avec un groupe pour les fans hardcore de Taylor Momsen ou pour les ados en rebellion mais dans ce cas, ils passeront vite à autre chose. Quitte à écouter du bon gros rock joué par des filles, on a plus intérêt à écouter Hole, The Runaways, L7, 54 Nude Honeys, Binkini Kill, The Donnas, Dum Dum Girls, Red Aunts… Dans le cas de The Pretty Reckless, on se retrouve avec un sale mélange entre une mauvaise copie de Courtney Love et une version un peu trash d’Avril Lavigne.

Musicalement parlant, rien de très original. Des gros riffs de guitares sur une grosse rythmique et des lignes de basses efficaces. Ce n’est pas une catastrophe, même s'il y a des grosses lourdeurs dans les ruptures mélodiques et dans les textes (on a parfois l’impression d’écouter une parodie de groupe de rock, comme dans la série How I Met Your Mother quand on découvre que le personnage de Robin a aussi été une chanteuse grunge avec le titre "P.S. I Love You"), ce n’est pas si mauvais mais ça fait pas rêver. Je ne plombe pas le disque parce que Taylor Momsen est aussi actrice (par exemple, je trouve que l’album de Childish Gambino, alias Donald Glover connu pour le rôle de Troy dans la série Community est vraiment génial !), mais si Taylor Momsen n’était pas dans le groupe, on en entendrait même pas parler.

Bref, si vous voulez de la nouveauté de qualité dans le même genre, je vous conseille de vous pencher sur le retour de Brody Dalle (ex chanteuse guitariste de The Distillers) qui va bientôt sortir un album solo et dont on peut entendre un premier titre en collaboration avec Shirley Manson (de Garbage).

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Who You Selling For de The Pretty Reckless

En savoir plus :
Le site officiel de The Pretty Reckless
Le Facebook de The Pretty Reckless


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=