Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Emmanuel Tugny & The Lady Guaiba’s Swing Band
Les Variétés  (Vila Mariana / Rue Stendhal)  avril 2014

On connaissaît son phrasé à la Dominique A, grave et tendre comme un mot doux murmuré au creux du coude (ça chatouille), Emmanuel Tugny revient avec The Lady Guaibas’s Swing Band pour Les Variétés. Bravo bonhomme. Bien joué pour le titre. Mine de rien, ingénieux Les Variétés. Plus facile à classer ? Je ne crois pas non (et ça n’a rien à voir avec le fait que je n’ai toujours rien pigé au fameux classement).

Emmanuel Tugny fait penser à ces grands hommes (1m90 et au-delà) qui arpentent les chemins avec un chapeau et une valise, les mains dans les poches et la plume au bec. Nonchalant, indépendant, tranquille, le cœur plein de rêves et les pieds dans les pissenlits. Oui, je sais, il est chauve et barbu, mais qu’importe le vin pourvu qu’on ait l’ivresse. Et Manu, il l’a l’ivresse. Au point de nous emmener dans son délice musical fait d’épopées oniriques, de chant italiens et d’hommage à Nadejda Tolokonnikova.

Comment ça rien à voir ? Bien sûr que si, ce sont Les Variétés tout de même. Pas de quoi nous tromper sur la marchandise.

Sa musique ? Elle est à son image, naturelle, accompagnée d’un espiègle de cuivre et d’accords de cordes, de claviers, de zouing zouing dodelinant et d’accents roulant des hanches entre les tables. Des reprises "On the Sunny Side of the Street", "Ce n’est rien", "Isn’t it a pity", un texte de Guillaume Apollinaire, la voix de Suzanna Tissita, un ton bas et monocorde, des vocalises aguisées. Les Variétés, vous disiez ? En effet.

Il y a de tout, et un peu plus que tout dans cet album, loin du pas grand-chose et de l’à peu près, Les Variétés seraient comme la traversée d’une ville. La laideur des trottoirs magnifiée par les bacs à fleurs, eux-mêmes responsables des nuées d’abeilles chassées par des tapettes rageuses, elles-mêmes remèdes à la moiteur ambiante, elle-même propice à la sensualité des vêtements légers, eux-mêmes responsables d’incivilités, elles-mêmes sources de jeux de mots potaches, eux-mêmes prétextes à la rigolade entre potes, eux-mêmes pourfendeurs de corsets, eux-mêmes détournés en dessous sexy…

Beau et moche, gentil et méchant, tout est lié, tout se mélange, Emmanuel Tugny en est un exemple fondamental : ce nouvel album est un melting pot de tout ce qu’il sait faire avec un Swing Band tout à fait charmant.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Une fille pop de Emmanuel Tugny & the Lady Gaiba's Swing Band
La chronique de l'album Voulez-vous de Emmanuel Tugny & the Lady’s Guaiba’s Swing Band
La chronique de l'album Armor de Emmanuel Tugny
La chronique de l'album Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève) de Emmanuel Tugny
La chronique de l'album Les Molécules fidèles de Emmanuel Tugny & John Greaves
L'interview de Emmanuel Tugny (avril 2014)

En savoir plus :
Le Myspace de Emmanuel Tugny
Le Facebook de Emmanuel Tugny


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2021-02-28 :
Listen in Bed - In A Silent Way (Saison 2 MIX 14)
Acquin - Bareback
Andréel - Tu m'apprends
Dye Crap - My Shits
Meril Wubslin - Alors quoi
Django Django - Glowing in the dark
Arman Méliès - Roden Crater - Basquiat's Black Kingdom - Laurel Canyon
Foo Fighters - Medicine at midnight
Archie Shepp et Jason Moran - Let My People Go
Nico Chona & the Freshtones - Old Western Star
Mansfield.TYA - Monument Ordinaire

• Edition du 2021-02-21 :
Listen in Bed - If you know, you know (Saison 2 MIX 13)
La Mare Aux Grenouilles #21 - Talk Show Culturel
Dynah - Dynah EP
L (Raphaële Lannadère) - Paysages
Christophe Sturzenegger - Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire
Beyries - Encounter
Thomas Cousin - Debbie et moi
Pascal Contet - Tango
Wassailer - I, the bastard
Emmanuel Tugny & John Greaves - Les Molécules fidèles
Smith & Burrows - Only Smith & Burrows Is Good Enough
Brisa Roché & Fred Fortuny - Freeze Where U R
 

• Archives :
Listen in Bed - Road Of The Lonely Ones (Saison 2 MIX 12)
Ensemble Tic-Toc-Choc - Michel de La Barre : Suites et sonates
Rosie Valland - Blue
Dalva - Lumen
Sleaford Mods - Spare Ribs
Ben Lupus - La beauté du jour EP
RoSaWay - Belfour - Ni Vus Ni Connus
Black Country, New Road - For the first time
MED - Interview
Armande Ferry-Wilczek - Qui naît dort plus
The Notwist - Vertigo Days
Karen Lano - Muses
La Mare Aux Grenouilles #20 - Talk Show Culturel
Les Talens Lyriques & Christophe Rousset - Antonio Salieri : Armida
Vincent Touchard & Stephen Binet - Happy Hours
Hot Sugar Band & Nicolle Rochelle - Eleanora - the Early Years of Billie Holiday
Dalhia - Hide my face
Damien Ventula, Gilles Colliard & Orchestre de chambre de Toulouse - Concertos Saint-Saëns - Huillet - Ravel
Christine Salem - Mersi
Weezer - OK Human
Sam Mangwana - Lubamba
Joseph d'Anvers - Doppelgänger
Tue-Loup - La peau des arbres
Listen in Bed - Blue Hawaiian (Saison 2 MIX 11)
San Salvador - La grande folie
James Yorkston & The Second Hand Orchestra - The Wide, Wide River
Carm - Carm
Atine - Persiennes d'Iran
Surprise Chef - Daylight Savings
Whico Skyla - Seeds are Back
- les derniers albums (6345)
- les derniers articles (195)
- les derniers concerts (2326)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1098)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=