Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jay Reatard
A French Tribute  (Teenage Hate Records)  janvier 2014

Vous ne connaissez pas Jay Reatard et vous ne vous êtes pas encore pris sa musique en pleine figure ? Il est toujours temps de rattraper cette comète musicale disparue bien trop tôt.

La vie de Jimmy Lee Lindsey Jr ressemble à un conte de fée à l’envers : une enfance bien pourrie à Memphis, des parents absents, la solitude, des difficultés d’adaptation au monde extérieur et une tendance à la castagne (ses petits camarades de l’école le traiteront d’attardé : "reatard") mais une réelle et franche fascination pour la musique : les Ramones, Buddy Holly, The Oblivians

C’est cet amour de la musique, venu rapidement : le gaillard composera son premier disque à 15 ans, qui l’empêchera sûrement de sombrer dans la délinquance pure et bien dure et qui lui fera enregistrer une quantité pléthorique de chansons et d’albums (environs 80 disques) en groupe avec les Reatards, The Lost Sounds, Terror Visions, Destruction Unit, Angry Angles… ou en solo. Le tout avec comme mots d’ordres : do it yourself, mélodie, rock speed et nerveux et surtout aucune concession. Une musique à l’urgence, à l’intensité et à la fulgurance rare qui nous fait regretter amèrement sa disparition causée par un mélange explosif de cocaïne et d’alcool, le 13 janvier 2010 à seulement 29 ans.

On peut affirmer sans trop se tromper que Jay Reatard fut un artiste marquant, que cela soit pour d’autres musiciens : Black Lips, Ty Segall, Deerhunter, Thee Oh Sees et consorts que pour le public. Ce qui est forcément le cas des créateurs de Teenage Hate Records. Le tout jeune label Lyonnais appelé en référence au nom du premier album des Reatards a eu l’excellente idée, presque 4 ans après la mort du chanteur et guitariste, de lui rendre hommage avec, comme première sortie, cette compilation. Un tribute avec parmi ce qui se fait de mieux en matière de groupe garage rock (ou proche) Français : entre autres J.C. Satan, The Liminanas, H-Burns, Cheveu, Zëro ou encore Von Pariahs et tournant plutôt autour de la dernière période de la discographie de Jay : les indispensables Blood Visions (2006) ou Watch Me Fall (2009) par exemple.

Dire que ce disque fait honneur à Jay Reatard est un euphémisme. On en prend plein les oreilles, cela bouscule bien comme il faut et cela procure un plaisir indescriptible ! Alors un grand bravo à ce label, on lui souhaite un bel avenir et vous, il ne vous reste plus qu’à vous procurer cette compilation…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Matador Singles '08 de Jay Reatard
La chronique de l'album Watch Me Fall de Jay Reatard
Jay Reatard en concert au Festival Les Transmusicales 2008 (Jeudi)

En savoir plus :
Le site officiel de Jay Reatard
Le Myspace de Jay Reatard


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2017-10-15 :
Journée Internationale du Raton-Laveur 2017 - Raqoons - The Off-Keys
DAAU - Die Anarchistische Abendunterhaltung - Hineininterpretierung
Calypso Valois - Cannibale
Pilhaouerien - Si je suis encore là 
Beck - Colors
Pale Seas - Stargazing for beginners
The Amazing Keystone Big Band - Monsieur Django & Lady Swing - Django Extended
King Child - Meredith
Mika Hary - When morning comes EP
Djakarta - Djakarta EP

• Edition du 2017-10-08 :
Gunwood - Interview
François-Frédéric Guy & Tedi Papavrami - Beethoven : Intégrale de l'oeuvre pour violon et piano
Aronde - Aronde
Delphine Dora et Mocke - Le corps défendant
La Tène - Tardive/Issime
Buridane - Barje Endurance
Teenanger - Teenager
Jep and Dep - They've been called
Melanie de Biasio - Lilies
She Owl - Drifters EP
 

• Archives :
Charles like the prince - Epitaphe
Les fouteurs de joie - Des étoiles et des idiots
Julien Chauvin - Justin Taylor - Le concert de la loge - Haydn - La Poule - Mozart - Guénin
Orchard - Serendipity
Fred Nardin Trio - Opening
Nesles - Permafrost
The Lemon Twigs - Brothers of Destruction
Tricky - Ununiform
Eric Tandy - Interview
Neil Young - Hitchhiker
Mogwai - Every Country's Sun
Chad VanGaalen - Light Information
Brome - Grand Bois
House of Echo & Enzo Carniel - Echoïdes
Cabadzi - Cabadzi x Blier
Valparaiso - Broken Homeland
Festival Hop Pop Hop #2 (édition 2017) - samedi 16 septembre - Lex de Kalhex - Bantam Lyons - Mario Batkovic - Rival Consoles - Rubin Steiner - C_C
Festival Hop Pop Hop #2 (édition 2017) - vendredi 15 septembre - Tristesse Contemporaine - BRNS - Bajram Bili - Talisco
Iron & Wine - Beast Epic
Downtown Boys - Cost of Living
Antoine Bataille - Crescent Hôtel
Lodz - Settlement
The cats never sleep - Massage
Lisa Portelli - La Nébuleuse
Tony Allen - The Source
Francesco Tristano - Circle Songs
Mina Sang - Incorporée EP
Festival Nancy Jazz Pulsations #44 (édition 2017) - Emile Parisien 5tet - Michel Portal - Thomas Fersen - Tigran Hamasyan - Youn Sun Nah - Sarah McKenzie - Laura Cahen - Camille - Donny McCaslin Group - Craig Taborn 4tet - Palm Unit - Hanna Paulsberg Concept - Rover - Timber Timbre - Vitalic - Rebeka Warri
Will Samson - Welcome Oxygen
Odds & Ends - Juchu ! EP
- les derniers albums (4952)
- les derniers articles (119)
- les derniers concerts (2227)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1015)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (19)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=