Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Art Rock 2014 - 6, 7 et 8 juin
The Craftmen Club - Temples - Plaza Francia - Gaëtan Roussel - Foals - Findlay - Casseurs Flowteurs - Eli "Paperboy" Reed - Saint Michel - Salut C'est Cool - Alice Cooper - Fauve  (Saint-Brieuc)  du 6 au 8 juin 2014

Comme tous les week-ends de Pentecôte, la paisible voire souvent trop tranquille ville Costarmoricaine de Saint-Brieuc s'affole au rythme d'Art Rock. Ce festival tranche avec la plupart des kermesses estivales organisées dans les champs puisque ici, tout se passe en centre-ville.

Un autre intérêt du festival : son "off", qui prend chaque année de l'ampleur et permet de voir et de découvrir des artistes parfois plus excitants que ceux programmés sur la grande scène de Poulain Corbion.

Vendredi 6 juin

Ca démarre fort avec les quasi-locaux (ils sont de Guingamp) Craftmen Club. Enhardis par les excellentes critiques de leur impeccable dernier opus Eternal Life, les hommes en chemises noires délivrent un set sauvage et brut de décoffrage. Les impayables vannes du chanteur, sa généreuse distribution de canettes de bière au public (bon accessoirement l'arrosage du public à la bière également) ponctuent un enchaînement de morceaux récents et plus anciens. Un seul regret : vu le niveau et l’énergie de ce concert d'ouverture et le sex-appeal du bassiste, les Craftmen auraient mérité de clôturer la soirée au forum.

Direction la grande scène de Poulain Corbion pour (malheureusement) le dernier morceau des jeunes Britanniques de Temples. Le site encore clairsemé commencera à se remplir pour la prestation de Plaza Francia (Catherine Ringer accompagnant Gotan Project). Même si cette association prétend proposer du neuf, musicalement cela ressemble beaucoup à... Gotan Project qui aurait collaboré avec Catherine Ringer. Seule la reprise de "Marcia Baila" réussira à me faire sortir du relatif ennui ressenti tout au long de ce concert. Lorsque le sympathique chanteur chauve Gaëtan Roussel investit la scène, on se dit qu'il reste encore une grosse heure et demie avant de voir Foals et que le temps va sembler bien long, même si les tubes défilent, que Gaëtan fait largement le boulot et qu'il se fend d'une honnête reprise d'Alain Bashung.

Au moment où Foals débute son set, on ne sait pas à quoi s'attendre vu le virage plus pop voire tubesque pris par le quintette Anglais sur son dernier album Holy Fire. Le concert laissera une impression très mitigée tant le groupe ne semble tout simplement pas dedans lorsque les morceaux réclament un peu de fougue.

Direction le forum de la Passerelle, salle de taille réduite accueillant principalement les artistes à découvrir. C'est ici qu'on a pu voir TV On The Radio, Thee Oh Sees ou encore Breton avant qu'ils ne soient révélés à un public plus large. On arrive en plein milieu du set de Findlay, sensation garage rock du moment. C'est mignon, bien exécuté, mais la chanteuse ressemble un peu trop à une blogueuse de mode pour que ça prenne... Ca sent un peu trop l'Eau Jeune et pas assez les dessous de bras...

Samedi 7 juin

Ce samedi après-midi permet une découverte du "off" du festival. Dans les très nombreux bars de la ville (faut pas déconner, on est en Bretagne), des scènes se sont montées. Chai Pierre, rendez-vous incontournable de tout Briochin (habitant de Saint-Brieuc) branché (si si, ça existe) ou encore Au Fût Chantant, on a pu assister tout au long du week-end à des DJ sets et des concerts. Ce petit tour en ville laisse aussi place à des scènes assez cocasses, où les festivaliers se font accoster par les participants aux nombreux enterrements de jeune fille et / ou de garçon qui se tiennent ce jour là. Stupeur au moment où un groupe ayant visiblement dévalisé le rayon déguisement de la Foir'fouille se met à beugler "Le Temps des Cathédrales". L' endroit incontournable du "off" d'Art Rock aura été le Dandy Rock Shop. Le tenancier de cette noble échoppe, Normand exilé et disquaire, a transformé le temps du week-end son magasin en mini CBGB. Ce samedi, on a pu apprécier l'excellente performance des 1969 Club. Rock bourrin, lancinant, riffs binaires et voix féminine à la L7... Pour voir du vrai rock, c'est là qu'il fallait être ce samedi.

Du coup, ce soir, on boycotte la soirée lycéenne et sa bande son Casseurs Flowteurs. Faut pas déconner. On préfère traîner en ville avant d'aller prendre une des bonnes grosses claques de cette édition : Eli "Paperboy" Reed. Gomina, soul, rhythm and blues mais un fond bien rock'n roll, sa prestation restera un grand moment de cette édition 2014. Saint Michel nous fera dériver vers une pop synthétique, très Française, que l'on retrouve chez Air et Phoenix. Une honnête tentative d'électro-pop à la Postal Service qui a agréablement fait redescendre la température au forum après la prestation endiablée d'Eli "Paper Boy" Reed.

On ne savait pas trop à quoi s'attendre avec les hurluberlus de Salut C'est Cool. Largement inspirés par les frasques des Sexy Sushi, ces quatre étudiants en art manient indiscutablement l'art du sixième degré en recyclant la culture white trash à la française : nuque longue, look de Deschiens / hipster, passion mobylettes... Le tout est sonorisé par une improbable turbina et des paroles débiles à souhait. Rapidement c'est le boxon et le public investit carrément la scène du forum au bout de la deuxième chanson et là... catastrophe : sous le poids, la scène s'est affaissée. Salut c'est pas cool...

Dimanche 8 juin

Cette troisième journée de festival commence par une grosse coupure de courant qui fait tourner la ville au ralenti : les distributeurs et terminaux de cartes bancaires sont hors d'usage et il est impossible de retirer vingt euros pour se prendre un salvateur Coca post gueule de bois. On émerge doucement avec la sieste musicale proposée au Chai Pierre par Julien Tiné.

C'est encore une fois au Dandy Rock Shop que se passera LE pur moment de rock' n roll de ce week-end avec le retour des Craftmen Club pour un concert d'anthologie. Malgré la fatigue du week-end (le groupe jouait le soir d'avant à Nevers), on a assisté un set impeccable. Transcendés par l'adrénaline et malgré la chaleur étouffante qui régnait dans le magasin transformé en club de concert, les Craftmen ont enquillé les morceaux avec rage et fougue. A noter une fois encore la forme olympique du chanteur (faudra penser à l'équiper de micros HF avec sa manie de se trimballer dans le public) qui finira par laisser un trou béant dans le plafond du Dandy Rock Shop à coups de Fender Telecaster. Rassurez-vous, un plaquiste a été trouvé dans l'heure pour effacer les stigmates de ce concert qui restera dans les mémoires des privilégiés présents ce dimanche. On n'aura malheureusement pas le temps de rester pour le DJ set de Matraque et sa "shitnoise" à décoller le papier peint...

Direction Poulain Corbion, à quelques minutes du concert du vétéran Alice Cooper.

Pour les nostalgiques de leur année de troisième, des vestes en jean avec patch Iron Maiden et l'acné qui allait avec, ça pouvait éventuellement le faire.

Pour les autres, difficile de ne pas rester médusé par l'accumulation de tous les clichés hard rock : fringues à la Willy Wonka, coupes de cheveux à la AXL Rose, kilomètres de solos de guitare à faire chialer Slash, solo de batterie de cinq minutes avec le batteur qui jongle avec ses baguettes.

On se croirait dans un test de matériel pour Guitar Part... sans parler du "Horror Show" concocté par le maître : géant qui fait peur, infirmière sadique mais sexy, camisole, chaise électrique, hémoglobine... Bon, de toi à moi Alice, est-ce bien sérieux à soixante ans passés ?

Après le carnaval, c'est à Fauve de clôturer ces trois jours de concerts à Poulain Corbion. L'an dernier, alors que le groupe commençait tout juste à affoler le compteur de la hype, ils avaient joué dans une salle de petite taille limitée à quelques privilégiés. Cette année, le plus grand nombre a pu apprécier leur performance fiévreuse. Musicalement, c'est en place et le phrasé du chanteur tabasse comme des uppercuts. Restent ces paroles d'hypokhagneux du genou qui sonnent bien trop souvent comme la "complainte du puceau".

C'est ainsi que se termine cette édition 2104 d'Art Rock. La tranquille Saint-Brieuc peut à présent retourner à son ennui provincial jusqu'au mois de mai prochain.

 
La chronique de l'album Thirty Six Minutes de The Craftmen Club
La chronique de l'album Volcano de Temples
Temples en concert au Festival La Route du Rock #24 (samedi 16 août 2014)
Temples en concert au Festival La Route du Rock #27 (édition 2017)
La chronique de l'album What Went Down de Foals
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
Foals en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Foals en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
Foals en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
Foals en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Foals en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Foals en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 2ème
Foals en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (samedi 17)
Foals en concert au Festival International de Benicàssim #16 (dimanche 18 juillet 2010)
Foals en concert au Festival La Route du Rock 2010 (samedi)
Foals en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Foals en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
Foals en concert à Splendid (mardi 16 novembre 2010)
Foals en concert au Festival La Route du Rock #25 (samedi 15 août 2015)
Foals en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #28 (édition 2016) - samedi 2
Foals en concert au Festival Rock en Seine 2016 - Dimanche 28 août
Foals en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017)
Foals en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017) - Dimanche 9 juillet
Foals en concert au Festival Check-In Party #1 (édition 2019) - Vendredi 23 août
Findlay en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #26 (édition 2014) - vendredi
Findlay en concert à Findlay - Royce Wood Junior - Elliot Moss (mercredi 16 décembre 2015)
Alice Cooper en concert au Festival Jardin du Michel #10 (édition 2014)
Fauve en concert au Festival FNAC Indétendances 2006
Fauve en concert au Grand Mix (samedi 11 mai 2013)
Fauve en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Samedi
Fauve en concert au Festival Rock en Seine 2013 (samedi 24 août 2013)
Fauve en concert au Festival Les Indisciplinées #8 (édition 2013) - 7 & 8 novembre
Fauve en concert au Festival Beauregard #6 (édition 2014)
Fauve en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - samedi
Fauve en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2014 - Jeudi
Fauve en concert au Festival Les Francos Gourmandes #4 (édition 2015) - Vendredi 12 juin
Fauve en concert au Festival Rock en Seine 2015 - vendredi 28 août

A lire aussi sur Froggy's Delight :
Art Rock 2012 le vendredi, samedi et dimanche
Art Rock 2012 le vendredi
Art Rock 2010
Art Rock 2009 le samedi
Art Rock 2009 le dimanche
Art Rock 2007 le vendredi
Àrt Rock 2007 le week-end
Art Rock 2006 le vendredi
Art Rock 2006 le samedi
Art Rock 2006 le dimanche
Art Rock 2005 le jeudi
Art Rock 2005 le vendredi
Art Rock 2005 le samedi
Art Rock 2005 le dimanche

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Art Rock
Le Myspace du Festival Art Rock
Le Facebook du Festival Art Rock

Crédit photos : Frédéric Villemin (Toute la série sur Taste of Indie)


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=