Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Peur
Théâtre Le Petit Louvre  (Avignon)  juillet 2014

Comédie dramatique d'après Stefan Zweig, mise en scène de Elodie Menant, avec Renaud Danner, Helène Degy et Ophélie Marsaud.

Rien ne va plus dans le couple qu'Irène Wagner forme avec Fritz, son mari avocat, qui la délaisse un peu plus de jour en jour pour son travail.

Tandis que le couple se disloque, la liaison entretenue par Irène avec un professeur de piano, et dont une mystérieuse femme semble être le témoin, donnera à ce quasi huis-clos une tournure à la fois angoissante et fantastique entre Hitchcock et David Lynch.

Avec "La Peur", Elodie Menant nous offre une splendide adaptation, à la fois respectueuse du style original et empreinte de modernité, qui traduit bien la montée de l'angoisse de la nouvelle implacable de Stefan Zweig.

Il y a bien en effet quatre personnages dans ce thriller: Irène, Fritz, Elsa (la femme de l'amant d'Irène, qui la fait chanter) et enfin la peur qui s'insinue dans le foyer et en paralyse la communication, poussant Irène à s'enfoncer inéluctablement dans le mensonge sans échappatoire possible.

L'ingéniosité de la mise en scène d'Elodie Menant alliée à la qualité du texte de Zweig bâtit pièce à pièce le puzzle de cette angoissante histoire, en en dynamisant le récit et en faisant très lentement monter le suspens, nous proposant une atmosphère tendue et étouffante.

Des panneaux tournants changent l'ambiance des scènes avec fluidité et les tableaux s'enchaînent efficacement sur des rythmes de l'époque. Scénographie, costumes (de Cécile Choumiloff), bande-son : l'esthétique de ce spectacle est cohérente et concourt à en faire une brillante réussite.

Dès les premières scènes, les comédiens admirablement bien dirigés, lancent les chevaux à grande vitesse et le rythme ne faiblit pas. Dans le rôle d'Irène, Hélène Degy accomplit une très belle performance et traduit avec subtilité l'évolution de son personnage. Elle est magistrale.

Face à elle, Renaud Danner est vraiment convaincant dans un rôle pas évident à jouer. Enfin, Ophélie Marsaud impose dans le rôle d'Elsa, une présence énigmatique.

On est donc plus que conquis par cette nouvelle création qui devrait convaincre autant que "La Pitié dangereuse", réussite absolue des saisons précédentes. Beau travail !

 
 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=