Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Blonde Redhead
Barragàn  (Kobalt)  septembre 2014

Il y a des disques qui coulent de source. Il y a des disques si sombres qu’ils en sont insondables. D’autres au contraire ont le pouvoir de vous apporter une certaine lumière. Ce nouvel opus des Blonde Redhead est un disque à questions. Comment arriver à se renouveler, à avancer sans regarder en arrière ? Comment trouver l’équilibre entre épure et néant, entre accessibilité et complexité ? C’est une question de principe, les disques à questions sont toujours plus intéressants que ceux qui pensent apporter des réponses… Par contre, ils sont souvent plus ardus, plus difficiles d’accès. C’est le cas ici, ce Barragàn est peut-être le disque le moins "facile" de Blonde Redhead depuis Melody Of Certain Damaged Lemons sorti en 1998.

Un groupe qui se pose des questions est un groupe qui avance esthétiquement, au risque et c’est le cas avec le trio Américain de gagner et de perdre des fans en cour de route. Et c’est aussi une question de principe, les groupes qui prennent des risques, qui évoluent sont toujours plus intéressants, même si parfois ils se plantent. Blonde Redhead affectionne suivre son propre chemin, en ne regardant jamais en arrière, privilégiant l’expérimentation au style noise, pop, art-punk,rock, électronique approche très New-Yorkaise en soit.

Le nom de l’album Barragàn fait référence à l’architecte mexicain du même nom. Reconnu pour ses tendances modernistes, Luis Barragàn (1902-1988) a travaillé sur la notion de ligne épurée, de matière première brute, de maîtrise de l’espace et de la lumière. Un titre qui n’a pas été choisi au hasard tant ces concepts se retrouvent dans ce disque. C’est avec retenue que Blonde Redhead se présente à nous, suivant les traces laissées par leur album précédent Penny Sparkle. Une retenue si extrême qu’elle pourrait flirter avec l’hypnose mais aussi parfois avec la monotonie ou l’ennui.

Le trio joue sur la corde raide, on adhère ou pas, chacun étant libre de choisir de quel côté penche la balance. Le solo de flûte dans une gamme pentatonique du titre d’ouverture ("Barragàn") en est un parfait exemple. L’intensité est toute rentrée, distillée avec parcimonie et subtilité. Le silence entre les notes, les espaces, la matière sonore construite autour de quelques éléments (mélodiques, modaux, rythmiques, instrumentaux, les jeux de constructions ("Defeatist Anthem (Harry and I)" qui semble être deux morceaux en un)) ont la même importance, voire sont plus importants que la forme des morceaux ou que les mélodies.

Barragàn est un labyrinthe ouvertement inaccessible, baroque, où le chemin semble difficile à comprendre, car justement la notion même de chemin est supprimée. Une fois que l’on accepte cet état de fait, les morceaux deviennent évidents. Exercice risqué que le minimalisme. Blonde Readhead y laisse des plumes. Mais sur la longueur, le disque passe d’intriguant à envoûtant, avec de véritables pics ascensionnels ("Mind To Be Had", "Cat On Tin Roof", "Dripping", "The One I Love", "No More Honey", "Penultimo"). Ce Barragàn est donc une affaire d’atmosphère, d’offre et de théorèmes, d’ouverture et de complicité. A vous d’accepter ce qu’il a à offrir !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Misery is a butterfly de Blonde Redhead
La chronique de l'album 23 de Blonde Redhead
La chronique de l'album Penny Sparkle de Blonde Redhead
La chronique de l'album Masculin Féminin de Blonde Redhead
Articles : Photos Blonde Redhead et Girls in Hawaii - La Route Du Rock
Blonde Redhead en concert au Festival La Route du Rock 2004 (dimanche)
Blonde Redhead en concert au Festival Primavera sound 2007 (vendredi)
Blonde Redhead en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Vendredi)
Blonde Redhead en concert au Bataclan (17 avril 2008)
Blonde Redhead en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du samedi
Blonde Redhead en concert au Festival La Route du Rock #21 (samedi 13 août 2011)
La conférence de presse de Blonde Redhead (août 2004)

En savoir plus :
Le site officiel de Blonde Redhead
Le Myspace de Blonde Redhead
Le Facebook de Blonde Redhead


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-06-07 :
Listen in Bed - Lullaby (Mix #15)
Jo Wedin & Jean Felzine - Interview
Alexandre Herer - Nunataq
Minhsai - Introsessions EP
LANE - Pictures Of Century
Chouk Bwa & The Ångströmers - Vodou Alé
Quatuor Eclisses - Evocación
Moh! Kouyaté - Guinea Music All Stars
Orwell - Parcelle Brillante
Tazieff - Is this Natural
The Reed Conservation Society - EP 2

• Edition du 2020-05-31 :
Enzo Carniel - Wallsdown

• Edition du 2020-05-24 :
Quintet Bumbac - Miroirs
Maîtrise Notre-Dame de Paris - Notre-Dame, Cathédrale d'émotions
Gary Bartz & Maisha - Night Dreamer Direct-To-Disc Sessions
Antoine Hénaut - Par défaut
Jean Daufresne & Mathilde Nguyen - Miroir
Isabel Sörling -  Mareld 
Larkin Poe - Self Made Man
Marie Oppert - Enchantée
Miro Shot - Interview
Eldad Zitrin - Three old Words
 

• Archives :
Anne de Fornel - Jay Gottlieb - Cage Meets Satie
Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce - Love is everywhere
Les Enfants d'Icare - Hum-Ma
Sébastien Forrester - Spirals EP
Duñe & Crayon - Hundred Fifty Roses
Facteurs chevaux - Chante-nuit
Ezra Furman - Sex Education
Hermetic Delight - F.A. Cult
Pierre - 9 songs
Batist & the 73' - Interview
Match - Superficial please EP
TV Party - Dark Heart EP
InRed - Brute Art
The Eternal Youth - Nothing is never over
Alexis Kossenko, Anna Reinhold & Emmanuel Olivier - Soir Païen
Morgane Imbeaud - Interview
Philippe Cassard - Schubert, Sonates pour piano D.845 & D.850
Other Lives - For Their Love
Myriam Barbaux-Cohen - Enrique Granados : Oeuvres pour Piano
Cuareim Quartet & Natascha Rogers - Danzas
Benoit Bourgeois - Invisible
Bertrand Betsch - La traversée
Bambara - Stray
Miro Shot - Content
Batist and the 73' - Love Songs EP
Babx - Les Saisons Volatiles
Grand Palladium - Grand Palladium
Féloche - Féloche and the Mandolin' Orchestra
Maghreb K7 Club Synth Raï, Chaoui & Staifi 1985-1997 - Divers
Tristan Pfaff - Tableaux d'Enfance
- les derniers albums (6065)
- les derniers articles (151)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1094)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=