Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Monogrenade
Composite  (Atmospheriques)  septembre 2014

C’est toujours assez amusant quand un disque venant d’outre-Atlantique semble nous dire "Mais arrêtez de dire qu’on ne peut pas faire sonner le français, si vous n’y arrivez pas c’est peut-être simplement que vos chansons ne sonnent pas, ou que vous n’avez pas de talent...".

Monogrenade ne manque pas de talent, c’est certain, ils ne manquent pas non plus d’idées et de goûts. Ils réussissent en dix morceaux (dont un instru) à nous présenter un panel de chansons allant de la pop légèrement sucrée à la noirceur froide de l’électro. En variant les styles, Monogrenade ne perd pourtant jamais "son" style, c’est-à-dire la voix chuchotante de Jean-Michel Pigeon, de prime abord déroutante il faut l’avouer, les arrangements léchés mêlant sons acoustiques et électroniques, le tout sur des paroles se dévoilant doucement comme une femme pudique. Composite donc mais cohérent.

Rajoutez à ce mélange des chansons d’une efficacité indéniable et vous tenez simplement un grand disque. Un disque qui ose tout, la grande chanson pop à violons, l’électro, le duo homme-femme pour une chanson d’amour pop sans niaiserie, le tube entêtant à la guitare légère (et aux arrangements parfaits), la chanson dépouillée piano-voix au final qui s’envole... Aucune pose pourtant, la sincérité est indéniable, comme si chaque chanson nécessitait son style propre, avec toujours ces magnifiques arrangements de corde et surtout cette voix, presque hypnotique, comme un compagnon de voyage dans des univers différents, comme le thème d’une musique de film décliné en plusieurs variations.

Cette voix, avec une petite pointe d’un charmant accent, nous glisse à l’oreille des mots simples, pas de pseudo poésie hermétique, l’écriture est fluide et pour peu qu’on y prête attention les mots se découvrent, il y a bien longtemps que l’on n’avait pas entendu quelqu’un se servir de sa voix comme d’un instrument, c’est-à-dire le mettre au service de la chanson et non pas des paroles.

C’est aussi en ça que Monogrenade se distingue, à l’écoute cela semble vraiment être l’œuvre d’un groupe où chacun a sa place, ce n’est pas "le groupe du chanteur" mais un vrai sextuor, qui comprend qui plus est un trio à cordes, c’est dire la place des arrangements...

Et il faut aussi l’avouer, il est tellement rare d’avoir de bon disque provenant de Montréal qu’on ne va pas bouder notre plaisir...

Hein ? Arcade quoi ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Monogrenade en concert à La Flèche d'Or (mardi 4 novembre 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Monogrenade
Le Bandcamp de Monogrenade
Le Myspace de Monogrenade
Le Facebook de Monogrenade


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 25 juin 2017 : Summertime

C'est l'été, on a profité de la fête de la musique pour enregistrer une session en live à venir durant l'été ici même, les festivals s'enchainent et nous continuerons tout l'été à suivre l'actualité culturelle. Voici donc sans plus attendre l'édition de la semaine.

Du côté de la musique :

"The machine made us" de Flotation Toy Warning
The Charlatans en interview autour de leur album "Different days"
"Somersault" de Beach Fossils
"Almost !" de Adam and the Madams
"Outside" de An Eagle In Your Mind
"Journey to the mountain of forever" de Binker and Moses
"Tara EP" de Lonny Montem et Guillaume Charret
PuntEBarrieR" de Marco Zappa & Friends
"Aetherlight" de Mt. Wolf
Sam à La Passerelle 2.0
DJ Shadow à l'Elysée Montmartre
et sur Taste Indie, retrouvez les séries de photos complètes ainsi que Oiseaux Tempête, le festival Art Rock, Totorro, Requin Chagrin et bien d'autres.
et toujours :
Dead killer story" de Breaking The Wave, Soon She Said nous parle de "The first casualty of love is innocence" dans une longue interview en deux partie. Cliquez ici pour la première, et là pour la seconde,"Ti amo" de Phoenix,"Terre-neuve" de Terre-Neuve,"The Passion of Charlie Parker" par divers artistes ,"Emotional dance" de Andrea Motis,"Witness" de Benjamin Booker,"J'ai embrassé un punk" de Faut Qu'ça Guinche ,Interview de Bologna Violenta (également en italien), Interview de Superbravo pour la sortie de "L'angle vivant". Superbravo également en session pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Logan de Carvalho - Moitié voyageur" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Fêlés" au Théâtre du Marais

"Karine Lyachenko - RebelleS" au Théâtre du Marais
et les chroniques des autres spectacles de juin

Exposition avec :

"Derain, Balthus, Giacometti - Une amitié artistique" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Bonheur Académie" de Alain Della Negra et Kaori Kinoshita
"Ava" de Léa Mysius
Ciné en bref avec :
"Ce qui nous lie" de Cédric Klapisch
"L'amant d'un jour" de Philippe Garrel
"K.O." de François Ozon
"Les Ex" de Maurice Barthélémy
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Personne ne gagne" de Jack Black
"Pinocchio" de Winshluss
"Le faussaire" de Xu Zechen

Froggeek's Delight :

"Space Invaders, comment Tomohiro Nishikado a donné naissance au jeu vidéo japonais" de Florent Gorges
2017, une année faste pour les jeux vidéo...
3 mois avec la Nintendo Switch
"101 jeux Amiga" de David Taddei

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=