Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Monogrenade
Composite  (Atmospheriques)  septembre 2014

C’est toujours assez amusant quand un disque venant d’outre-Atlantique semble nous dire "Mais arrêtez de dire qu’on ne peut pas faire sonner le français, si vous n’y arrivez pas c’est peut-être simplement que vos chansons ne sonnent pas, ou que vous n’avez pas de talent...".

Monogrenade ne manque pas de talent, c’est certain, ils ne manquent pas non plus d’idées et de goûts. Ils réussissent en dix morceaux (dont un instru) à nous présenter un panel de chansons allant de la pop légèrement sucrée à la noirceur froide de l’électro. En variant les styles, Monogrenade ne perd pourtant jamais "son" style, c’est-à-dire la voix chuchotante de Jean-Michel Pigeon, de prime abord déroutante il faut l’avouer, les arrangements léchés mêlant sons acoustiques et électroniques, le tout sur des paroles se dévoilant doucement comme une femme pudique. Composite donc mais cohérent.

Rajoutez à ce mélange des chansons d’une efficacité indéniable et vous tenez simplement un grand disque. Un disque qui ose tout, la grande chanson pop à violons, l’électro, le duo homme-femme pour une chanson d’amour pop sans niaiserie, le tube entêtant à la guitare légère (et aux arrangements parfaits), la chanson dépouillée piano-voix au final qui s’envole... Aucune pose pourtant, la sincérité est indéniable, comme si chaque chanson nécessitait son style propre, avec toujours ces magnifiques arrangements de corde et surtout cette voix, presque hypnotique, comme un compagnon de voyage dans des univers différents, comme le thème d’une musique de film décliné en plusieurs variations.

Cette voix, avec une petite pointe d’un charmant accent, nous glisse à l’oreille des mots simples, pas de pseudo poésie hermétique, l’écriture est fluide et pour peu qu’on y prête attention les mots se découvrent, il y a bien longtemps que l’on n’avait pas entendu quelqu’un se servir de sa voix comme d’un instrument, c’est-à-dire le mettre au service de la chanson et non pas des paroles.

C’est aussi en ça que Monogrenade se distingue, à l’écoute cela semble vraiment être l’œuvre d’un groupe où chacun a sa place, ce n’est pas "le groupe du chanteur" mais un vrai sextuor, qui comprend qui plus est un trio à cordes, c’est dire la place des arrangements...

Et il faut aussi l’avouer, il est tellement rare d’avoir de bon disque provenant de Montréal qu’on ne va pas bouder notre plaisir...

Hein ? Arcade quoi ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Monogrenade en concert à La Flèche d'Or (mardi 4 novembre 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Monogrenade
Le Bandcamp de Monogrenade
Le Myspace de Monogrenade
Le Facebook de Monogrenade


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-01-13 :
That Obscure Object Of Desire (TOOOD) - Interview
Screaming Kids - Bien avant que le soleil se lève
Ambrose Akinmusire - Origami Harvest
Joseph Fisher - Chemin vert
Julien Libeer & Les Métamorphoses & Raphaël Feye - Lignes Parallèles : Haydn - Lipatti - Mozart
Ysé Sauvage - Scenario
The Beatles - The White Album
Evelyne Gallet - La fille de l'air
F/LOR - Edges
That Obscure Object Of Desire (TOOOD) - Transparence

• Edition du 2019-01-06 :
Princess Thaïland - Princess Thaïland
Les Rois de la Suède - Punk Rock Academy
Philippe Maté / Daniel Vallancien - Maté / Vallancien
Robin Foster - PenInsular II (The Bridge)
Bryan's Magic Tears - 4 AM
Zoot Octet - Zoot Suite Vol.2
L'empreinte Ferrat - C'est un joli nom camarade
 

• Archives :
Or Notes Brass - Couleurs d'Amérique
Mathias Bressan - L'imprévu
Julien Bensé - L'Odyssée
Noël Matteï - Tu ne m'aimes pas de trop m'aimer EP
Pierre Bertrand - Far East Suite
Julia Holter - Aviary
Xavier Plumas - Mayerling
Sacha Toorop - Les tourments du ciel
Playlist des 30 sons Froggy's Delight - Idles - Shame - The Last Detail - Gruff Rhys - Soft Moon - Father John Misty - Say Sue Me - The Prodigy - Behemoth - Tribulation - Turnstile - Hot Snakes - Anna von Hausswolff - Fu Manchu - Denzel Curry - Courtney Barnett - Parquet Courts - It it Anita -
Bertrand Betsch - Pour mémoire
Filip Chrétien - Devant
KS2 : Franck Agulhon & Cédric Hanriot - DAY
They Call me Rico & the Escape - Sweet Exile
Dowdelin - Carnaval Odyssey
VCID - Jettatura
Sapiens Sapiens - Sex on the beach EP
8 (Brisa Roché & Ray Bornéo) - Vestale Vestale & Ray Bornéo - Sélection singles & EP
Tara King th. & Dominique Paturel - Fantaisies Stellaires
Karl Jannuska - On The Brighter Side
Mathieu Herzog & Ensemble Appassionato - Mozart : Les trois dernières symphonies
La Pietà - Interview
Phosphorescent - C'est la vie
Adrien Chicot - City Walk
Orchestre Victor Hugo - Jean-François Verdier - Nicolas Baldeyrou - David Guerrier - Thomas Bloch - Karl Maria von Weber : Symphonie N°1 & Concertos
Papercuts - Parallel Universe Blues
Fred Nevché - Valdevaqueros
La Pietà - Chapitres V & VI
DaYtona - L'Allégresse
Bedmakers - Tribute to an Imaginary Folk Band
Raoul Vignal - Oak Leaf
- les derniers albums (5460)
- les derniers articles (124)
- les derniers concerts (2277)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1049)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=