Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Monogrenade
Composite  (Atmospheriques)  septembre 2014

C’est toujours assez amusant quand un disque venant d’outre-Atlantique semble nous dire "Mais arrêtez de dire qu’on ne peut pas faire sonner le français, si vous n’y arrivez pas c’est peut-être simplement que vos chansons ne sonnent pas, ou que vous n’avez pas de talent...".

Monogrenade ne manque pas de talent, c’est certain, ils ne manquent pas non plus d’idées et de goûts. Ils réussissent en dix morceaux (dont un instru) à nous présenter un panel de chansons allant de la pop légèrement sucrée à la noirceur froide de l’électro. En variant les styles, Monogrenade ne perd pourtant jamais "son" style, c’est-à-dire la voix chuchotante de Jean-Michel Pigeon, de prime abord déroutante il faut l’avouer, les arrangements léchés mêlant sons acoustiques et électroniques, le tout sur des paroles se dévoilant doucement comme une femme pudique. Composite donc mais cohérent.

Rajoutez à ce mélange des chansons d’une efficacité indéniable et vous tenez simplement un grand disque. Un disque qui ose tout, la grande chanson pop à violons, l’électro, le duo homme-femme pour une chanson d’amour pop sans niaiserie, le tube entêtant à la guitare légère (et aux arrangements parfaits), la chanson dépouillée piano-voix au final qui s’envole... Aucune pose pourtant, la sincérité est indéniable, comme si chaque chanson nécessitait son style propre, avec toujours ces magnifiques arrangements de corde et surtout cette voix, presque hypnotique, comme un compagnon de voyage dans des univers différents, comme le thème d’une musique de film décliné en plusieurs variations.

Cette voix, avec une petite pointe d’un charmant accent, nous glisse à l’oreille des mots simples, pas de pseudo poésie hermétique, l’écriture est fluide et pour peu qu’on y prête attention les mots se découvrent, il y a bien longtemps que l’on n’avait pas entendu quelqu’un se servir de sa voix comme d’un instrument, c’est-à-dire le mettre au service de la chanson et non pas des paroles.

C’est aussi en ça que Monogrenade se distingue, à l’écoute cela semble vraiment être l’œuvre d’un groupe où chacun a sa place, ce n’est pas "le groupe du chanteur" mais un vrai sextuor, qui comprend qui plus est un trio à cordes, c’est dire la place des arrangements...

Et il faut aussi l’avouer, il est tellement rare d’avoir de bon disque provenant de Montréal qu’on ne va pas bouder notre plaisir...

Hein ? Arcade quoi ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Monogrenade en concert à La Flèche d'Or (mardi 4 novembre 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Monogrenade
Le Bandcamp de Monogrenade
Le Myspace de Monogrenade
Le Facebook de Monogrenade


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2018-10-14 :
Antilles Méchant Bateau - Divers artistes
Cat Power - Wanderer
Sol Seppy - I Am As You Are
Alexis HK - Comme un ours
Rumon Gamba & Iceland Symphony Orchestra - Dag Wirén : Sinfonietta in C Major, Serenade, Symphony No. 3 & Divertimento
Donny McCaslin - Blow.
Céline Tolosa - Vendredi soir EP
Samuel Cajal - Une issue
San Carol - Houdini
Les Tambours du Bronx - Weapons Of Mass Percussion (W.O.M.P)
Gontard! - Interview

• Edition du 2018-10-07 :
Qu'en pense Gertrude ? - Interview
The Buttertones - Midnight in a Moonless Dream
Dominique A - La Fragilité
Invigo - Feel
Immortal - Northern Chaos Gods
Elysian Fields - Pink Air
Cyril Cyril - Certaine Ruines
Spiral Deluxe - Voodoo Magic
Lénine Renaud - La gueule de l'emploi
Jean-Louis Murat - Il Francese
Septembre - Si c'était à refaire
 

• Archives :
Léonie Pernet - Crave
Jean Cohen-Solal - Captain Tarthopom - Flûtes Libres
Fantôme - Mésopotamie
Low - Double Negative
Festival Hop Pop Hop #3 (édition 2018) - vendredi 14 - Sonny & the Sunsets - One sentence. Supervisor - Mister Milano - Laake - Baloji - Malik Djoudi - Aaron Cohen - Oktober Lieber - Ctrl-Z
Goël - Le bruit dehors
Pauline Drand - Faits bleus
You, Vicious ! - You, Vicious !
Papapla - Sounds of Papapla Vol. 1
Idles - Joy as an Act of Resistance
The Coral - Move Through The Dawn
BlauBird - Rising, la fin de la tristesse
Géraud Portal - Let My Children Hear Mingus
No Mad ? - Idomeni
Black Foxxes - Reiði
The Innocence Mission - Sun on the square
Thomas Breinert - Thomas Breinert EP
Madame Robert - Comme de Niro
Brendon Anderegg - June
Eles - Neige à Londres
Judith Owen - Interview
Festival La Route du Rock #28 (édition 2018) - Chevalrex - The Limiñanas - Grizzly Bear - Shame - Etienne Daho - The Black Angels -The Brian Jonestown Massacre - Föllakzoid - Josh T. Pearson - Patti Smith - Ariel Pink - Nils Frahm - Protomartyr - Charlotte Gainsbourg - Superorganism - Phoenix - The Le
Delgres - Mo Jodi
Vox Bigerri & Jim Black - Tiò
The Lemon Twigs - Go To School
Thibault Noally, Blandine Staskiewicz & les Accents - Ontario
Cam Deas - Time Exercises
Ella/Foy - Walking in the space
Sarah Maison - EP
Interpol - Marauder
- les derniers albums (5352)
- les derniers articles (123)
- les derniers concerts (2272)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1044)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=