Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Dø
Shake Shook Shaken  (Get Down! / Cinq7 / Wagram)  septembre 2014

La magie de The Dø est assez transparente : elle repose sur la voix émouvante et le talent d’écriture d’Olivia Merilahti, les tympans en or de Dan Levy, et leur complémentarité bouillonnante. Depuis A Mouthful en 2008, et encore plus Both Ways Open Jaws en 2011, tout le génie du couple repose autant dans le songwriting que dans l’arrangement. Arrangement, dans tous les sens du terme : la beauté complexe de l’art floral, mais aussi l’accord, le "contrat" qui lie ces deux professionnels de l’émotion, désormais rompus à l’exercice du succès, des grosses scènes et de la "musique à laquelle on donne les moyens", qui entament donc avec ce troisième album l’exigeant exercice de la confirmation.

Ils sont intelligents, Olivia et Dan. Ils savent tout ça. Et d’ailleurs, ils le montrent : la pochette et une photo intérieure du livret tout simple de Shake Shook Shaken les représente… menottés. Difficile de ne pas penser à l’acte symbolique de Stephen Malkmus lors du dernier concert de Pavement, en 2009 : le chanteur avait accroché à son pied de micro une paire de menottes, et déclaré "voilà ce que ça fait, d’avoir été dans un groupe toutes ces années".

Conscients de la force de leur union, ils choisissent donc d’en tourner l’apparente contrainte en dérision. Dans un entretien de 2012, Olivia évoque le "repli" du couple après une tournée forcément épuisante et chaotique. Shake Shook Shaken est à nouveau un symptome de ce retour à l’équilibre (et sur soi), mais avec une volonté manifeste de s’arrêter cette fois assez tôt dans le processus d’orchestration, et donc de réintégration des fidèles musiciens de The Dø. De ce point de vue, cet album est le contraire du précédent, qui sentait le fourmillement d’idées et l’utilisation frénétique du studio comme instrument à part entière - confirmée par le disque Live Sessions at Studio Pigalle. Ici, on n’est plus vraiment sur le territoire d’At War with the Mystics des Flaming Lips, mais plutôt sur celui de Tender Buttons de Broadcast, ou des débuts du groupe Ladytron : économie de pistes, synthétiseurs analogiques vintage (ou plug-ins Pro Tools assez bien maîtrisés pour nous le faire croire), boîtes à rythmes eighties.

Les deux morceaux emblématiques de l’abum sont pour moi "Miracles" et "Lick My Wounds" : The Dø y incarne pleinement sa musique reconnaissable entre mille, et pourtant la plupart des éléments autrefois inhérents à leur son en sont absents. Pas de percussions collectives, moins de chair, moins de chaleur humaine immédiatement apparente. Mais une beauté toujours à pleurer, et le souffle désarmant d’Olivia Merilahti, heureusement incapable de dissimuler, même avec une voix plus blanche et des phrases plus courtes, plus énigmatiques qu’auparavant, l’immense puits d’émotion duquel elle tire ses mélodies.

J’ai aussi une faiblesse pour "Anita No!", où l’on devine un devenir possible des Cardigans, une impression déjà ressentie sur leurs albums précédents. Le côté pop absolue et décomplexée, dont même la seule pointe cheesy de l’album ("Despair, Hangover & Ectasy") ne parvient pas à faire grimacer l’admirateur sans bornes que je suis. Encore une réussite, un album qui secoue, secoua et a secoué The Dø avant qu’ils ne diffusent leurs remous à l’auditeur, avec l’arme qu’ils maîtrisent le mieux depuis six ans, et qui les démarque de toute concurrence : l’empathie.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A mouthful de The Do
The Dø parmi une sélection de singles (janvier 2011 )
La chronique de l'album Both Ways Open Jaws de The Dø
The Dø en concert au Festival Les Transmusicales 2007 (Jeudi)
The Dø en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mercredi)
The Dø en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Samedi)
The Dø en concert à Main Square Festival
The Dø en concert au Festival La Route du Rock 2008
The Dø en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
The Dø en concert au Fil (20 septembre 2008)
The Dø en concert à L'Aéronef (mercredi 6 avril 2011)
The Dø en concert au Grand'place (samedi 9 juillet 2011)
The Dø en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2015 - mercredi 29 avril
The Dø en concert au Festival Europavox 2015 - Samedi 23 mai
The Dø en concert au Festival Artrock 2015
The Dø en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Samedi
The Dø en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2015 - 14ème édition
L'interview de The Dø (samedi 6 décembre 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de The Dø
Le Soundcloud de The Dø
Le Myspace de The Dø
Le Facebook de The Dø


Mickaël Mottet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-11-10 :
Listen in Bed - Women (émission 4)
Holy Bones - Silent Scream
Tim Linghaus - We were young when you left home
Bazar Bellamy - Jusqu'ici tout va bien
Rich Deluxe - Glam Shots
Manuel Etienne - Imago
Gilia Girasole & Ray Borneo - Stregata / Stregato
David Kadouch - Révolution
Lysistrata - It It Anita - The Eternal Youth - Le Normandy

• Edition du 2019-11-03 :
The Hyènes - Ça s'arrête jamais EP
PHÔS (Catherine Watine & Intratextures) - A l'oblique
Djen Ka - Ils se mélangent
Cyrille Dubois & Tristan Raës - Liszt : O Lieb !
My Favorite Horses - Funkhauser EP
Da Silva - Au revoir chagrin
Pulcinella - Ça
Samy Thiébault - Symphonic Tales
Frustration - So cold streams
Roseaux - Roseaux II
Joséphine Blanc - Interview
Oiseaux-Tempête - Jessica Moss - Grand Mix

• Edition du 2019-10-27 :
Magon - Out in the dark
Melatonin - Departures EP
The Verge - Millions Years
Les Wampas - Sauvre le monde
Cléo Marie - La Cadence EP
Corde - Concorde EP
Matéo Langlois - Décoder les cases EP
Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard - Florilège Baroque
Hamon Martin Quintet - Clameurs
Patrick Burgan - Sphère, Le Lac & Vagues
Anne Gastinel & Xavier Phillips - Offenbach 6 cellos duos
 

• Archives :
Listen in Bed - Déluge (Mix #3)
Listen in Bed - Vinyles, suite (émission 3)
Kaori - A ciel ouvert
Hugo Lippi - Comfort Zone
Flyin' Saucers Gumbo Special - Nothin' But
Yosta - Hybrid
Lunt - Phantom Solids
Festival Nancy Jazz Pulsations #46 (édition 2019) - Dom La Nena - Sarah McCoy
Jean Felzine - Hors l'amour EP
Adam Green - Engine of Paradise
Lady Arlette - Interview
Nilok 4tet & Daniel Zimmermann - A wonder plante to...
Éric Legnini - Six Strings Under
Tahiti 80 - Fear of an acoustic planet
Orouni - Interview
Listen in Bed - The Sopranos (Mix #2)
Listen in Bed - Vinyles (émission 2)
Vanille - Amazona
Parlor Snakes - Disaster Serenades
Olivier Rocabois - Ship Of Women / Somewhere In A Nightmare EP
Marie Sigal - Les géraniums EP
Festival Levitation France #7 (édition 2019) - The Warlocks - Black Midi - Frustration - Iceage - Fat White Family - Vanishing Twin - France - L'Epée - Frankie and the Witch Fingers
Pierre Daven-Keller - Kino Music
Michel Dalberto - Beethoven, 5 Sonates pour piano
Sarah Amsellem - Miracles
Vincent David - Pulse
La Féline - Vie Future
Samba de la Muerte - A Life with Large Opening
Xavier - Sprayed Love
Fabien Martin - aMour(s)
- les derniers albums (5802)
- les derniers articles (131)
- les derniers concerts (2317)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1079)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=