Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Dø
Shake Shook Shaken  (Get Down! / Cinq7 / Wagram)  septembre 2014

La magie de The Dø est assez transparente : elle repose sur la voix émouvante et le talent d’écriture d’Olivia Merilahti, les tympans en or de Dan Levy, et leur complémentarité bouillonnante. Depuis A Mouthful en 2008, et encore plus Both Ways Open Jaws en 2011, tout le génie du couple repose autant dans le songwriting que dans l’arrangement. Arrangement, dans tous les sens du terme : la beauté complexe de l’art floral, mais aussi l’accord, le "contrat" qui lie ces deux professionnels de l’émotion, désormais rompus à l’exercice du succès, des grosses scènes et de la "musique à laquelle on donne les moyens", qui entament donc avec ce troisième album l’exigeant exercice de la confirmation.

Ils sont intelligents, Olivia et Dan. Ils savent tout ça. Et d’ailleurs, ils le montrent : la pochette et une photo intérieure du livret tout simple de Shake Shook Shaken les représente… menottés. Difficile de ne pas penser à l’acte symbolique de Stephen Malkmus lors du dernier concert de Pavement, en 2009 : le chanteur avait accroché à son pied de micro une paire de menottes, et déclaré "voilà ce que ça fait, d’avoir été dans un groupe toutes ces années".

Conscients de la force de leur union, ils choisissent donc d’en tourner l’apparente contrainte en dérision. Dans un entretien de 2012, Olivia évoque le "repli" du couple après une tournée forcément épuisante et chaotique. Shake Shook Shaken est à nouveau un symptome de ce retour à l’équilibre (et sur soi), mais avec une volonté manifeste de s’arrêter cette fois assez tôt dans le processus d’orchestration, et donc de réintégration des fidèles musiciens de The Dø. De ce point de vue, cet album est le contraire du précédent, qui sentait le fourmillement d’idées et l’utilisation frénétique du studio comme instrument à part entière - confirmée par le disque Live Sessions at Studio Pigalle. Ici, on n’est plus vraiment sur le territoire d’At War with the Mystics des Flaming Lips, mais plutôt sur celui de Tender Buttons de Broadcast, ou des débuts du groupe Ladytron : économie de pistes, synthétiseurs analogiques vintage (ou plug-ins Pro Tools assez bien maîtrisés pour nous le faire croire), boîtes à rythmes eighties.

Les deux morceaux emblématiques de l’abum sont pour moi "Miracles" et "Lick My Wounds" : The Dø y incarne pleinement sa musique reconnaissable entre mille, et pourtant la plupart des éléments autrefois inhérents à leur son en sont absents. Pas de percussions collectives, moins de chair, moins de chaleur humaine immédiatement apparente. Mais une beauté toujours à pleurer, et le souffle désarmant d’Olivia Merilahti, heureusement incapable de dissimuler, même avec une voix plus blanche et des phrases plus courtes, plus énigmatiques qu’auparavant, l’immense puits d’émotion duquel elle tire ses mélodies.

J’ai aussi une faiblesse pour "Anita No!", où l’on devine un devenir possible des Cardigans, une impression déjà ressentie sur leurs albums précédents. Le côté pop absolue et décomplexée, dont même la seule pointe cheesy de l’album ("Despair, Hangover & Ectasy") ne parvient pas à faire grimacer l’admirateur sans bornes que je suis. Encore une réussite, un album qui secoue, secoua et a secoué The Dø avant qu’ils ne diffusent leurs remous à l’auditeur, avec l’arme qu’ils maîtrisent le mieux depuis six ans, et qui les démarque de toute concurrence : l’empathie.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A mouthful de The Do
The Dø parmi une sélection de singles (janvier 2011 )
La chronique de l'album Both Ways Open Jaws de The Dø
The Dø en concert au Festival Les Transmusicales 2007 (Jeudi)
The Dø en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mercredi)
The Dø en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Samedi)
The Dø en concert à Main Square Festival
The Dø en concert au Festival La Route du Rock 2008
The Dø en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
The Dø en concert au Fil (20 septembre 2008)
The Dø en concert à L'Aéronef (mercredi 6 avril 2011)
The Dø en concert au Grand'place (samedi 9 juillet 2011)
The Dø en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2015 - mercredi 29 avril
The Dø en concert au Festival Europavox 2015 - Samedi 23 mai
The Dø en concert au Festival Artrock 2015
The Dø en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Samedi
The Dø en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2015 - 14ème édition
L'interview de The Dø (samedi 6 décembre 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de The Dø
Le Soundcloud de The Dø
Le Myspace de The Dø
Le Facebook de The Dø


Mickaël Mottet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

The Dodoz (26 octobre 2009)


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Feur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=