Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Got A Girl
I Love You But I Must Drive Off This Cliff Now  (Bulk Recordings)  juillet 2014

Got A Girl est le nom du groupe qu’il ne faut pas confondre avec God Help The Girl (qui lui est un nom de disque et de groupe et de film), ce groupe sort un album intitulé I Love You But I Must Drive Off This Cliff Now qu’il ne faut pas confondre avec I Love You But I’ve Chosen Darkness (qui lui est un nom de groupe, ce qui est déjà pas mal). J’ai bien conscience que c’est un peu obscur comme introduction. Je vais recommencer, le meilleur moyen de vous faire oublier ce début calamiteux, c’est de remonter dans le temps, non je ne n’ai pas plus simple comme solution, j’en suis désolé.

Hop ! 88 miles par heure et nous voilà en 2001, le groupe Lovage sort un disque intitulé Music to Make Love to Your Old Ladie By. Derrière ce groupe se cache Nathaniel Merriweather, derrière ce nom se cache Dan the Automator, producteur de Deltron 3000, Gorillaz et d’Anaïs Croze (si si). Dan fait chanter Jennifer Charles d’ Elysian Fields et Mike Patton de Faith No More. Oui je sais, on dirait un peu l’annuaire. Lovage est un album "concept", si la pochette est une reprise, un hommage à celle de N°2 de Gainsbourg, l’intérieur est plus inspiré de Je t’aime moi non plus. Le concept : seize morceaux pour faire l’amour, seize morceaux qui donnent envie de faire l’amour, seize morceaux qui rendent le kiki tout dur… Et c’était totalement réussi, un disque à la fois libidineux et sensuel et surtout un bon disque mêlant pop, trip-hop qui, plus de dix ans plus tard, est toujours aussi band.… heu... est toujours aussi bien.

Retour dans la DeLorean DMC-12 modifiée et en 2014, Got A Girl est un groupe composé de l'actrice Mary Elizabeth Winstead et du producteur Dan the Automator qui, évidemment, fait beaucoup penser à Lovage, d’une part par sa composition, même si à de rares exceptions près, ici seule une femme chante, et d’autre part par le terme abordé : l’Amour. Mais si dans Lovage c’était l’Amour dans le sens de "faire le sexe", dans Got A Girl c’est plus dans le sens "sentiment d'affection et d'attachement envers un être". Vous me direz que l’un ne va pas sans l’autre mais ce n’est pas le sujet, je suis là pour parler de musique normalement, enfin théoriquement dirons-nous.

Nous sommes donc ici dans l’amour romantique, ce n'est pas encore l'amour courtois, y’a des limites, mais plutôt ce que l’on fait avec l'être aimé quand on n’est pas au lit, le plaisir d’être ensemble, de faire les foufous, d’échanger des petits bisous, de se dévorer du regard, de partager un coucher de soleil sur la mer à minuit (mais si c’est possible), de faire de longues promenades main dans la main le long de la Seine au pied de Notre Dame, de tout faire l’un avec l’autre même de prendre le métro et pour Invalides changer à Opéra. Oui la légère obsession pour Gainsbourg et la "french pop" est encore bien présente dans ce disque.

Même s’il est musicalement un peu moins inspiré que Lovage, on retrouve avec plaisir ce mélange savant entre pop, trip-hop et arrangements de cordes, qui rend le disque difficilement classable dans un genre. D’ailleurs la version "Deluxe" qui propose en accompagnement un second disque avec les versions instrumentales des chansons, s’écoute avec le même plaisir que les versions chantées. Mais ce serait quand même vraiment dommage de se priver de la voix douce et irrésistible de Mary Elizabeth Winstead, certes moins sexy et voluptueuse que celle de Jennifer Charles mais qui ne manque pas de charme et qui est parfaite dans son rôle de girl next door sensuelle à béret, french pop oblige.

Contrairement à Lovage, vous pouvez écouter ce disque des deux mains - #sivousvoyezcequejeveuxdire - et chaque morceau trouvera sa place sur la mixtape que vous ne manquerez pas de réaliser pour tenter de séduire l’être aimé et pour information, ne perdez pas de temps avec ça, j’ai essayé et ça ne marche absolument pas du tout les mixtapes.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Got A Girl
Le Facebook de Got A Girl


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 13 janvier 2019 : La Culture n'est pas en solde

Au sommaire cette semaine, du live, du livre, des films, des disques, des découvertes et des oeuvres de légendes et des spectacles à foison. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview ici même mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage
et toujours :
"Maté / Vallancien" de Philippe Maté et Daniel Vallancien
"Princess Thailand" de Princess Thailand
"Peninsular II (The bridge)" de Robin Foster
"Zoot suite Vol 2" de Zoot Octet
"Punk rock academy" de Les Rois de la Suède
"4 A M" de Bryan's Magic Tears
"C'est un joli nom camarade", l'Empreinte de Ferrat
et toujours :

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Ervart" au Théâtre du Rond-Point
"Naufragé(s)" au Théâtre du Rond-Point
"Samo, a Tribute to Basquiat" au Théâtre de la Tempête
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" à l'Espace Cardin
"Pavillon noir" au Centquatre
"King Lear Remix" au Théâtre de Belleville
"Roi et Reine" au Théâtre de Belleville
"Paulina" à la Manufacture des Abesses
"Ma Chanson de Roland" au Théâtre Les Déchargeurs
"Les Soliloques du pauvre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Comme disait mon père..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Le Journal d'un fou" au Théâtre Les Déchargeurs
"Un Coeur sauvage" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et les reprises:
"Et si on ne se mentait plus ?" au Théâtre Tristan Bernard
"Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes" au Théâtre du Petit Saint Martin
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"Monsieur Fraize" à l'Européen
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Artistes à Montmartre, lieux et ateliers mythiques" au Musée de Montmartre

les films de la semaine :
Oldies but goodies avec :
"La Garçonnière" de Billy Wilder
et "Les Nuits de la pleine lune" de Eric Rohmer dans le cadre des rétrospectives à la Cinémathèque française
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"
et toujours :
"Avalanche hôtel" de Niko Tackian
"Dans l'ombre du brasier" de Hervé le Corre
"Le vieil homme et son chat, tome 1" de Nekomaki
"On dirait que je suis morte" de Jen Beagin
"Pygmalion" de Sandrive Revel
"Tête de tambour" de Sol Elias
"Un bref désir d'éternité" de Didier Le Pêcheur
"Un cadenas sur le coeur" de Laurence Teper

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 13 janvier 2019 : La Culture n'est pas en solde
- 6 janvier 2019 : Bonne Année ! Que vive la culture !
- 30 décembre 2018 : 2019 en ligne de mire
- 23 décembre 2018 : Le compte a rébours est entamé
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=