Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tahiti 80
Ballroom  (Human Sounds)  octobre 2014

Parfois dans la vie tout vous sourit, vous êtes musicien, vous faites des disques, vous avez du succès, vous êtes heureux, vous sortez avec une belle réalisatrice, actrice, productrice et scénariste américaine et la vie est belle comme une chanson pop parfaite. Malheureusement, le réveil sonne et ce n’est que votre vie banale et minable que vous devez vivre.

Tahiti 80 n’a pas beaucoup de chance, d’abord ils sont de Rouen au lieu d’être de Versailles comme tout le monde, leurs disques dorment dans leur pays mais on les dit stars au Japon comme Mireille Mathieu ou Alain Delon et ils n’ont jamais vraiment fait de tube (et c’est honteux, "Unpredictible" par exemple, est l’une des chansons les plus belles, efficaces et plein d’autres superlatifs qui vont dans ce sens).

Ballroom est leur sixième album, et je touche du bois d’arbre pour qu’il fasse enfin de Tahiti 80 ce qu’ils méritent d’être, c’est-à-dire des stars interstellaires. Comme leurs précédents opus (oui je parle le critique musical), une des forces du disque est la totale intemporalité des chansons, pardon des tubes qu’il contient. Ils auraient pu être écrits et enregistrés il y a dix ans ou il y a dix minutes, certes certains arrangements semblent se glisser dans la brèche spatio-temporelle créée par Kavinsky, osant même le slow à saxophone qu’on écoute en boucle sur une autoroute la nuit, en roulant trop vite avec les lumières qui défilent à n’en plus finir.

C’est d'ailleurs une autre des forceq de Tahiti 80 et de ce disque, qui réussit à développer l’imaginaire de l’auditeur, ce n’est pas par hasard si leur second album s’appelait Wallpaper For The Soul. Chaque chanson fait marcher votre imagination, devenant la bande originale de vos futurs rêves, de vos vies fantasmées. Vous transformant systématiquement en héros de tout temps et de toutes époques, ce que ne vous pouvez pas être Tahiti 80 vous le fait vivre, ils rendent votre vie légère, fluide et évidente, rien de mal ne peut vous arriver, vous vivez dans un monde quasi parfait, il y fait toujours bon, toujours beau. Les garçons ne portent jamais de pantacourt ou de bermuda, les filles sont toutes en jupe ou en robe, et cette fille qui en vrai ne vous prête jamais la moindre attention, n’a d’yeux que pour vous. Alors comme vous êtes gentil, vous l’emmenez danser dans des discothèques classieuses où tout le monde est beau mais moins que vous et votre costume blanc à rendre jalouse une chanson de Christophe, et vous vous éclatez sur la piste au son de Tahiti 80, le tout sans la moindre goutte de sueur et odeur de transpiration. Puis évidemment, pour finir la soirée, vous lui proposez de faire un tour dans votre décapotable sur le front de mer...

C’est une proposition, à vous de voir quel(s) rêve(s) voulez-vous faire. Tahiti 80 vous transporte en dix chansons (et un peu plus) dans sa salle de bal transformée en imaginarium rien que pour vous.

Vous l’avez compris, Ballroom rendra votre vie belle comme une chanson pop parfaite, bref comme une chanson de Tahiti 80.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Tahiti 80 parmi une sélection de singles (janvier 2011 )
Tahiti 80 en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Tahiti 80 en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
L'interview de Tahiti 80 (jeudi 7 janvier 2016)
L'interview de Foray - Tahiti 80 (vendredi 28 septembre 2018)

En savoir plus :
Le site officiel de Tahiti 80
Le Bandcamp de Tahiti 80
Le Myspace de Tahiti 80
Le Facebook de Tahiti 80


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2018-12-16 :
They Call me Rico & the Escape - Sweet Exile
Dowdelin - Carnaval Odyssey
VCID - Jettatura
Sapiens Sapiens - Sex on the beach EP
8 (Brisa Roché & Ray Bornéo) - Vestale Vestale & Ray Bornéo - Sélection singles & EP
Tara King th. & Dominique Paturel - Fantaisies Stellaires
Karl Jannuska - On The Brighter Side
Mathieu Herzog & Ensemble Appassionato - Mozart : Les trois dernières symphonies
La Pietà - Interview

• Edition du 2018-12-09 :
Phosphorescent - C'est la vie
Adrien Chicot - City Walk
Orchestre Victor Hugo - Jean-François Verdier - Nicolas Baldeyrou - David Guerrier - Thomas Bloch - Karl Maria von Weber : Symphonie N°1 & Concertos
Papercuts - Parallel Universe Blues
Fred Nevché - Valdevaqueros
La Pietà - Chapitres V & VI
DaYtona - L'Allégresse
Bedmakers - Tribute to an Imaginary Folk Band
Raoul Vignal - Oak Leaf
Emma Solal - Interview

• Edition du 2018-12-02 :
Mokado - Clozee - Grandepolis - Sélection singles & EP
Lilix & Didi - Young Girls Punk Rock
Persuasive - Persuasive
Tout Bleu - Tout Bleu
Roberto Negro - Kings and Bastards
Nicolas Vidal - Interview
Anne Darban - Plutôt me rendre
The Balkanys - ST
Régïs Boulard & Nico Sacco - About Bridges
JUR - Il était fou
The Prodigy - No Tourists
 

• Archives :
The Last Detail - The Last Detail
Festival Street Punk Ink Mas Party #3 (édition 2018) - The Damned - Stomper 98 - Bonecrusher - Sick of it all - Sheer Terror - Murphy's Law - Vulcain - Anti-Nowhere League - The Undertones - The Selecter
Julien Hardy & Simon Zaoui - Reflets
Tristan Pfaff - Karol Beffa - Douze Etudes
Leïla Huissoud - Auguste
Peter Bence - Casino de Paris
Irmin Schmidt - 5 Klavierstücke
Cannibale - Not Easy to Cook
Cadillac - Originul
Festival Rockomotives #26 (édition 2018) - Vendredi - Thomas Poli - Gablé - Mister Milano - BRNS - Trois - Surma - Daniel Blumberg - Joasinho - One Sentence. Supervisor - Puts Marie - Random Recipe - Matthieu Malon - Eddy de Pretto - C.A.R. - Aaron Cohen
Tamino - Amir
Miegeville - Longue distance
Liz Van Deuq - Vanités
Inüit - Action
Jean-Michel Jarret - We are not merchandise
My Baby - Electro Deluxe - Sélection singles & EP
Pur-Sang - Pur-Sang EP
Silesian Quartet and Friends - Grazyna Bacewicz : The Two Piano Quintets - Quartet for four violins - Quartet for four cellos
Au-Dessus - Au-Dessus
Victoire Oberkampf - Songs for a city
Bégayer - Terrain à mire. Une maison rétive. Contrainte par le toit
Borja Flames - Rojo Vivo
Karin Clercq - La boîte de Pandore
Eryk.e - Alaska
Joulik - Envol
Marina Cedro - Buenos Aires 72
Guillaume Perret - 16 levers du soleil - Bande Originale
Black Honey - Black Honey
Féloche - Chimie vivante
Samy Thiébault - Caribbean Stories
- les derniers albums (5432)
- les derniers articles (123)
- les derniers concerts (2277)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1049)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=