Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Votre père
Christian Morel de Sarcus  (Editions Orizons)  août 2014

Naufragé sur l'île de la douleur, un homme à la paternité kidnappée et ravagée à la suite du divorce qu'il a initié pour se sauver de la tentation suicidaire résultant d'un "mariage mortel", lance une bouteille à la mer en direction de ses enfants aimés dont il est séparé depuis plus d'une décennie.

Mais l'homme est écrivain, comme Christian Morel de Sarcus, l'auteur de cet opus intitulé "Votre père", et sa missive revêt une forme en ce qu'il s'affranchit des registres littéraires et pourrait ressortir aux miscellanées.

Au demeurant Christian Morel de Sarcus le qualifie de "chaos d'un nouveau genre" et le présente de manière éclairante sur la quatrième de couverture en indiquant qu'il s'agit d'un "récit-roman, où incantation, introspection, poésie, dramaturgie et dévoilement impitoyable alternent avec le réquisitoire déchirant d'un homme trahi et trompé qui refuse le traitement ordinaire l'oubli et le mépris".

Ainsi, hors de toute linéarité, transcendée par l'écriture et modelée par la représentation discursive de soi, la partition, qui procède de l'autofiction, se positionne à la croisée des genres.

Lettre ouverte et confession, réquisitoire et plaidoyer, elle croise les temporalités pour évoquer sans concession ni complaisance "un grand amour de jeunes gens qui a tourné en un naufrage minable" et constituer un viatique pour les enfants nés de cette union pour leur permettre de prendre leur distance au regard d'une "parentèle infecte" tout en apportant sa contribution à leur histoire dont une partie a été, sinon effacée, du moins corrompue, et qui ferait office d'antidote au poison maternel distillé par une femme au psychisme altéré.

Simultanément, elle dresse l'autoportrait lucide de l'homme "amoureux et déchiré, assoiffé et meurtri et aimant assez la souffrance", au destin tragique et à la "fuite anti-héroïque" et aborde l'essence de l'écriture qui se nourrit de la souffrance de l'écrivain.

L'écriture de Christan Morel de Sarcus est belle et violente. Il en use comme d'un scalpel qui dissèque les corps et les âmes en quête d'une impossible résilience. Elle est l'épée du cavalier de sa propre apocalypse qui traque et pourfend la félonne.

Elle est aussi la douce plume de cette ode à l'amour paternel qui laisse à l'air léger le soin de la porter vers ses enfants chéris.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 mai 2017 : Black Hole Sun

Cette semaine nous avons appris le départ prématuré de Chris Cornell, qui ne se souvient pas de ce célèbre titre, "Black Hole Sun". Paix à son âme et à nos jeunes années.
Quoi qu'il en soit le beau temps est enfin là. Soleil, festivals, largement de quoi contenter votre soif de cultures et de loisirs. Pour vous aider, voici notre petite sélection hebdomadaire, de la musique au jeu vidéo en passant par le théâtre, la littérature et le cinéma. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Life is cheap, death is free" de Nadia Tehran
"Tigreville" de Pierre Lebas
"Libre voyage dans les musiques des Balkans" de Quintet Bumbac
"Volcan" de Volin
"Hedonism" de Cakes Da Killa
"A l'ombre du coeur" de Contrebrassens
"Dirt buzz" de Dallas Frasca
"Fast forward" de Federico Casagrande
"Growing old" de Grand March
"A close land and people" de Julien Vinçonneau Quartet
Xiu Xiu, Le Prince Harry et Delacave à Petit Bain
Concert de Erik Arnaud à Petit Bain en intégrale
Bientôt, la deuxième édition du Download Festival
et toujours :
"Rock'n'Roll consciousness" de Thurston Moore, "Slowdive" de Slowdive. Retrouvez également Neil Halstead de Slowdive en interview, "Empire of nights" de BLVL, Jorge P, EP chez Microcultures, "Animal" de Nirman, "Someone is missing" de Payne, "Sympathetic magic" de Peter Von Poehl, "Pinky pinky EP" de Pinky Pinky, "Let me be gone" de Slow Joe & The Ginger Accident, "Take off" de Théo Cormier

Au théâtre :

"Le froid augmente avec la clarté" au Théâtre de la Colline
"Le Songe d'une nuit d'été" à la Manufacture des Oeillets à Ivry
"Il Bugiardo" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Les Flottants" au Théâtre Le Lucernaire
"Français, encore un effort si vous voulez être républicains" à la Manufacture des Oeillets à Ivry
"Les Célèbres Amours de Nohant" au Théâtre Le Ranelagh
"La guerre au temps de l'amour" au 100ECS
"L'Ombre de Stella" au Théâtre du Rond-Point
"Ajax" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
et la chronique des autres spectacles de mai

Exposition avec :

"Grand Trouble"à la Halle Saint Pierre

Cinéma :

Ciné en bref avec :
"De toutes mes forces" de Chad Chenouga
"Les fantômes d'Ismaël" de Arnaud Desplechin
"Get Out" de Jordan Peele
"Alien : Covenant" de Ridley Scott
Oldies but Goodies avec "Pluie de juillet" de Marlen Khoutsiev dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
les chroniques des autres sorties de mai
et les chroniques des sorties d'avril

Lecture avec :

"J'ai choisi d'être libre" de Henda Ayari
"La fille du fossoyeur" de Joyce Carol Oates
"La vie sexuelle des soeurs siamoises" de Irvine Welsh
et toujours :
"La vie de Norman" de Stan Silas
"Little girl gone" de Alexandra Burt
"Minuit en mon silence" de Pierre Cendors

Froggeek's Delight :

3 mois avec la Nintendo Switch
"101 jeux Amiga" de David Taddei

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=