Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Past Present Future - Various
Compilation du label Monopsone  (Monopsone Records)  janvier 2015

D’après Michel Houellebecq, un monopsone est un marché sur lequel un seul demandeur se trouve face à un grand nombre d'offreurs. C'est une situation relativement rare, qui est symétrique de celle, plus courante, du monopole dans lequel un seul offreur fait face à de nombreux demandeurs. Je suis un monopsone, chaque jour je suis face à une multitude de possibilités, on me demande d’écouter ce mec sorti de nulle part qui fait des chansons forcement sublimes dans sa chambre, ce groupe déjà culte parce qu’ils ont fait un concert devant cinq personnes, et pas de leur famille, dans un bar parisien, chaque jour on me demande de participer à un crowdfunding pour financer un album, un EP, un morceau, la confection d’un gâteau au yaourt, que sais-je. Je suis sollicité de toute part, assailli, je devrais chaque semaine m’enthousiasmer pour un nouveau buzz, pour un nouveau plan marketing, je ne suis plus auditeur, je suis une cible. Alors parfois la seule chose que je trouve à faire, c’est me réfugier dans le silence, ne plus rien écouter, juste le silence, juste le bruit de la ville.

Je sais que je ne suis pas seul dans ce cas, alors que parfois je rends les armes, certains ont encore la force de lutter, trouvent encore le moyen de résister face à ces musiques en boîte, à ces engouements autant disproportionnés qu’éphémères. Certains ne peuvent pas se résoudre au silence, non seulement leurs oreilles veulent de la bonne musique, mais en plus on ne les fera pas taire. C’est le cas du Label Monopsone.

Crée par Denis Frelat, au Mans, le label fête aujourd’hui ses quinze ans d’existence avec une compilation téléchargeable gratuitement, là où aurait pu s’attendre à un best of, le label nous offre de la fraîcheur, il nous offre son Past Present Future, c’est-à-dire des inédits, des avant-premières, des souvenirs d’épuisé. C’est tout le mal qu’on leur souhaite d’ailleurs que leurs disques soient épuisés et eux toujours en forme. Monopsone, c’est trente-six références, trente-six disques qui vous feront voir trente-six chandelles (désolé, j’étais obligé, j’ai un quota de vannes nulles à remplir pour chaque chronique, c’est contractuel).

On ne peut pas vraiment définir le style de musique que Monopsone représente, il n’a pas de spécialité, chaque disque est unique, c’est aussi cet éclectisme qui rend ce label si attachant. On sent que chaque disque a été fait par goût, par choix, par passion, pas parce qu’il rendre dans une case, pas parce qu’il va buzzer, "fonctionner", d’ailleurs les tirages sont souvent limités, pas tant pour créer une pseudo-spéculation de collectionneurs mais plus, je pense, pour ne pas mettre le label en péril. Ce n’est pas seulement des disques, de la musique, mais c’est aussi des objets, des beaux objets, coordonnés depuis quelques années par le talentueux photographe Stéphane Merveille aka le bien nommé. Chaque disque s’insère dans une sorte d’ensemble visuel, la collection Fragments, six EP en vinyle de Violens, Zaza, Epic45, The Declining Winter, Darko et Pan Aurora, est l’une des plus belles collections de disques qu’il m’a été donné de voir.

Monopsone, c’est le label de ceux que l’on aime mais qu’on n'y croyait plus. Combien avons-nous été à nous dire : "Qu’est-ce que j’aimerais un nouveau disque de I Love You But I’ve Chosen Darkness... d’Erik Arnaud... de Matthieu Malon". Et un jour, au détour d’un mail, d’une publication sur Facebook, la nouvelle tombe, ces artistes que l’on aime ont choisi un Label que l’on aime pour donner des nouvelles. Et quelles nouvelles !

Les albums de I Love You But I’ve Chosen Darkness et Matthieu Malon ont été, à juste titre, unanimement acclamés. Quant à L’Armure d’Erik Arnaud, c’est l’un des plus grands disques de chanson française de ces dix dernières années, je sais que ce n’est ni le moment, ni l’endroit pour en parler, et même si je dois radoter encore et encore, et même si je dois user du copier-coller plus que de raison, je ne le répèterai jamais assez : L’Armure d’Erik Arnaud est l’un des plus grands disques de chanson française de ces dix dernières années, L’Armure d’Erik Arnaud est l’un des plus grands disques de chanson française de ces dix dernières années.

Quinze ans, c’est l’âge bête, l’âge des possibles, et c’est fort possible que pour les années à venir, Monopsone nous prépare encore le meilleur, encore des disques qui nous vont droit au cœur, encore des disques d’une beauté rare, encore des chansons qui nous bouleversent. Pour fêter leur anniversaire, ils nous offrent un cadeau alors que c’est nous qui devrions remercier Monopsone d’être là, d’exister, de continuer le travail, de continuer à se battre pour nous.

Très bon anniversaire, merci pour le passé, merci pour le présent et merci pour l’avenir.

Ndla : Les plus attentifs d’entre vous auront remarqué que j’ai réussi l’exploit de parler d’un Label sans faire aucune comparaison avec Factory Records, ce qui est pour moi un exploit qui méritait d’être souligné.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Monopsone en concert à Erik Arnaud - Orso Jesenska - Matthieu Malon - Fontaine Wallace (dimanche 29 janvier 2017)
L'interview de Monopsone (février 2015)

En savoir plus :
Le site officiel de Monopsone
Le Soundcloud de Monopsone
Le Myspace de Monopsone
Le Facebook de Monopsone


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2018-12-16 :
They Call me Rico & the Escape - Sweet Exile
Dowdelin - Carnaval Odyssey
VCID - Jettatura
Sapiens Sapiens - Sex on the beach EP
8 (Brisa Roché & Ray Bornéo) - Vestale Vestale & Ray Bornéo - Sélection singles & EP
Tara King th. & Dominique Paturel - Fantaisies Stellaires
Karl Jannuska - On The Brighter Side
Mathieu Herzog & Ensemble Appassionato - Mozart : Les trois dernières symphonies
La Pietà - Interview

• Edition du 2018-12-09 :
Phosphorescent - C'est la vie
Adrien Chicot - City Walk
Orchestre Victor Hugo - Jean-François Verdier - Nicolas Baldeyrou - David Guerrier - Thomas Bloch - Karl Maria von Weber : Symphonie N°1 & Concertos
Papercuts - Parallel Universe Blues
Fred Nevché - Valdevaqueros
La Pietà - Chapitres V & VI
DaYtona - L'Allégresse
Bedmakers - Tribute to an Imaginary Folk Band
Raoul Vignal - Oak Leaf
Emma Solal - Interview

• Edition du 2018-12-02 :
Mokado - Clozee - Grandepolis - Sélection singles & EP
Lilix & Didi - Young Girls Punk Rock
Persuasive - Persuasive
Tout Bleu - Tout Bleu
Roberto Negro - Kings and Bastards
Nicolas Vidal - Interview
Anne Darban - Plutôt me rendre
The Balkanys - ST
Régïs Boulard & Nico Sacco - About Bridges
JUR - Il était fou
The Prodigy - No Tourists
 

• Archives :
The Last Detail - The Last Detail
Festival Street Punk Ink Mas Party #3 (édition 2018) - The Damned - Stomper 98 - Bonecrusher - Sick of it all - Sheer Terror - Murphy's Law - Vulcain - Anti-Nowhere League - The Undertones - The Selecter
Julien Hardy & Simon Zaoui - Reflets
Tristan Pfaff - Karol Beffa - Douze Etudes
Leïla Huissoud - Auguste
Peter Bence - Casino de Paris
Irmin Schmidt - 5 Klavierstücke
Cannibale - Not Easy to Cook
Cadillac - Originul
Festival Rockomotives #26 (édition 2018) - Vendredi - Thomas Poli - Gablé - Mister Milano - BRNS - Trois - Surma - Daniel Blumberg - Joasinho - One Sentence. Supervisor - Puts Marie - Random Recipe - Matthieu Malon - Eddy de Pretto - C.A.R. - Aaron Cohen
Tamino - Amir
Miegeville - Longue distance
Liz Van Deuq - Vanités
Inüit - Action
Jean-Michel Jarret - We are not merchandise
My Baby - Electro Deluxe - Sélection singles & EP
Pur-Sang - Pur-Sang EP
Silesian Quartet and Friends - Grazyna Bacewicz : The Two Piano Quintets - Quartet for four violins - Quartet for four cellos
Au-Dessus - Au-Dessus
Victoire Oberkampf - Songs for a city
Bégayer - Terrain à mire. Une maison rétive. Contrainte par le toit
Borja Flames - Rojo Vivo
Karin Clercq - La boîte de Pandore
Eryk.e - Alaska
Joulik - Envol
Marina Cedro - Buenos Aires 72
Guillaume Perret - 16 levers du soleil - Bande Originale
Black Honey - Black Honey
Féloche - Chimie vivante
Samy Thiébault - Caribbean Stories
- les derniers albums (5432)
- les derniers articles (123)
- les derniers concerts (2277)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1049)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=