Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Betrand Belin
Les Etoiles  (Paris)  15 mars 2005

Auteur, compositeur de chansons et de musiques de spectacles et de films, interprète, Bertrand Belin vient de réaliser un très beau premier album qui se joue des rythmes et s'apparente à la variété poétique des belles années de la chanson française.

En février, un show case au Studio Acousti, en forme de mise en bouche de 5 titres, confirmait un talent singulier que plus d'uns souhaitaient voir s'exprimer en toute plénitude en concert. Il sont eu peu à attendre puisque Bertrand Belin donnait 3 concerts en cette mi-mars.

En première partie, en solo acoustique arrimé à sa guitare portée haut presque sous le menton, Nicolas Roudier, aux airs de fils de bonne famille, nous distille de petites chansons popisantes décalées d'une voix un peu monocorde.

Ensuite les musiciens, piano (Olivier Daviaud), batterie (Paul Jothy), violoncelle (Pierre Le Bourgeois) et deux violons (Anne Milliaud et Marwenn Kammarti), montent sur scène et s'accordent.

Bertrand Belin, costume un peu tirebouchonné, barbe de deux jours, regard d'ange et allure décontractée demande le la au public. Il enchaîne "Le colosse" et "Madeleine" et c'est parti.

Si l'on retrouve son écriture à la fois dépouillée et précieuse, les arrangements musicaux, sont nettement plus rythmés, entre swing et rock, donnant la mesure de sa maîtrise.

Bertrand Belin, visiblement content d'être sur scène, semble à l'aise ou du moins on perçoit nettement qu'il prend du plaisir, que la scène est son élément.

Il parle au public, galèje sur Brassens disant que la chanson "Le tatouage" sera la seule allusion à ce dernier parce que "elle est tatouage cette chanson" (jeu de mot approximatif avec "Elle est à toi cette chanson").

Les musiciens concentrés mais souriants, attentifs, lancent de fréquents regards vers Bertrand Belin qui, à la guitare dont il connaît tous les arcanes, mène la danse.

Il nous offre aussi quelques chansons en solo avec le piano ("J'en ai passé des nuits"), ou le violoncelle ("Mon frère se fiance demain"), avec un trio violoncelle/batterie/piano ("Lili et Maria"), décline en quasi-instrumental une chanson, embraye sur "Amoureux fou" et "Porto" et les autres titres de son album.

Final avec un invité aussi en la personne d'Acacio Andraçao qui chantera un couplet en portugais.

Ovation. Rappel. Deux chansons et deuxième rappel pour finir avec une chanson où les musiciens, complices, sont réunis autour de lui pour faire les chœurs. Salut final, tous ensemble.

Un univers musical singulier, un verbe poétique et un incontestable charisme sur scène. Trois atouts majeurs. Et un excellent concert qui consacre réellement un nouveau talent si l'on ne craignait pas d'user de ce terme un peu galvaudé en ce moment.

Pour rester dans les poncifs, la nouvelle scène française doit se méfier de Bertrand Belin. Comme il nous le dit, un album en 34 ans mais il n'y a que le premier pas qui coûte.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album éponyme de Bertrand Belin
Bertrand Belin en show case au Studio Acousti

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of indie


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-08-02 :
Listen in Bed - Nina Simone 2/2(Mix #21)

• Edition du 2020-07-26 :
Crack Cloud - Pain Olympics
We hate you please die - Waiting room
 

• Archives :
Cheyenne - Surprends-moi
Listen in Bed - Nina Simone 1/2 (Mix #20)
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
Listen in Bed - Springtime With No Harm (Mix #18)
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
- les derniers albums (6111)
- les derniers articles (158)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=