Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Betrand Belin
Les Etoiles  (Paris)  15 mars 2005

Auteur, compositeur de chansons et de musiques de spectacles et de films, interprète, Bertrand Belin vient de réaliser un très beau premier album qui se joue des rythmes et s'apparente à la variété poétique des belles années de la chanson française.

En février, un show case au Studio Acousti, en forme de mise en bouche de 5 titres, confirmait un talent singulier que plus d'uns souhaitaient voir s'exprimer en toute plénitude en concert. Il sont eu peu à attendre puisque Bertrand Belin donnait 3 concerts en cette mi-mars.

En première partie, en solo acoustique arrimé à sa guitare portée haut presque sous le menton, Nicolas Roudier, aux airs de fils de bonne famille, nous distille de petites chansons popisantes décalées d'une voix un peu monocorde.

Ensuite les musiciens, piano (Olivier Daviaud), batterie (Paul Jothy), violoncelle (Pierre Le Bourgeois) et deux violons (Anne Milliaud et Marwenn Kammarti), montent sur scène et s'accordent.

Bertrand Belin, costume un peu tirebouchonné, barbe de deux jours, regard d'ange et allure décontractée demande le la au public. Il enchaîne "Le colosse" et "Madeleine" et c'est parti.

Si l'on retrouve son écriture à la fois dépouillée et précieuse, les arrangements musicaux, sont nettement plus rythmés, entre swing et rock, donnant la mesure de sa maîtrise.

Bertrand Belin, visiblement content d'être sur scène, semble à l'aise ou du moins on perçoit nettement qu'il prend du plaisir, que la scène est son élément.

Il parle au public, galèje sur Brassens disant que la chanson "Le tatouage" sera la seule allusion à ce dernier parce que "elle est tatouage cette chanson" (jeu de mot approximatif avec "Elle est à toi cette chanson").

Les musiciens concentrés mais souriants, attentifs, lancent de fréquents regards vers Bertrand Belin qui, à la guitare dont il connaît tous les arcanes, mène la danse.

Il nous offre aussi quelques chansons en solo avec le piano ("J'en ai passé des nuits"), ou le violoncelle ("Mon frère se fiance demain"), avec un trio violoncelle/batterie/piano ("Lili et Maria"), décline en quasi-instrumental une chanson, embraye sur "Amoureux fou" et "Porto" et les autres titres de son album.

Final avec un invité aussi en la personne d'Acacio Andraçao qui chantera un couplet en portugais.

Ovation. Rappel. Deux chansons et deuxième rappel pour finir avec une chanson où les musiciens, complices, sont réunis autour de lui pour faire les chœurs. Salut final, tous ensemble.

Un univers musical singulier, un verbe poétique et un incontestable charisme sur scène. Trois atouts majeurs. Et un excellent concert qui consacre réellement un nouveau talent si l'on ne craignait pas d'user de ce terme un peu galvaudé en ce moment.

Pour rester dans les poncifs, la nouvelle scène française doit se méfier de Bertrand Belin. Comme il nous le dit, un album en 34 ans mais il n'y a que le premier pas qui coûte.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album éponyme de Bertrand Belin
Bertrand Belin en show case au Studio Acousti

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of indie


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 10 novembre 2019 : Non à la morosité
- 3 novembre 2019 : Ivan, Boris et elle
- 27 octobre 2019 : La révolution en marche
- 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=