Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fraser Anderson
Little Glass Box  (Membran Records)  février 2015

Dans la vie, et en musique en particulier, il faut savoir être patient et savoir se laisser surprendre. Commencer une chronique par "dans la vie", c’est comme une chanson dont le refrain commencerait par "Aimer, c’est comme..." : c’est moyen, très moyen, j’en conviens. Cela ressemble juste à du sous Alexandre Jardin ou même pire à du sous Paolo Coello, c’est dire si c’est mauvais et que ça ne vole pas très haut, que ça ne touche pas les ailes des oiseaux, mais je n’avais pas d’autre accroche alors il faudra faire avec. Je reprends, en essayant de ne plus m’interrompre comme je le fais malheureusement trop souvent.

C’est important d’être patient donc, Fraser Anderson a déjà quatre albums à son actif, mais c’est le premier qui sort via un label, jusqu’à présent il n’était qu’un secret bien gardé, et il est vraiment temps que sa musique s’ouvre à un plus large public. Il est temps que nous nous intéressions à lui.

C’est important aussi de se laisser surprendre, un auteur-compositeur écossais qui enregistre un disque dans le Languedoc, c’est surprenant. Une pochette qui représente l’embarcadère de l’Hôtel Majestic Barrière de Cannes, c’est déroutant. Et ce titre étrange Little Glass Box, petite boite en verre, comme un endroit où l’on cache des choses à la vue de tous. Qu’est-ce que Fraser Anderson a mis dans cette boîte, que nous cache-t-il ? Que nous montre-t-il ? Boîte de Pandore, boîte de nuit, boite à chaussure, boite à musique ?

Dans cette boîte, on y trouve douze chansons, douze petits trésors, on y trouve des surprises, de l’émotion, de la douceur et de la beauté. Il serait injuste et surtout bien difficile de vouloir ranger ce disque dans une case, dans une boîte justement, Fraser Anderson réussit un mélange parfait entre folk, country, pop et jazz. Loin du cliché du folkeux à guitare, barbe et chapeau, même s’il a une guitare, une barbe et un chapeau, personne n’est parfait, Fraser Anderson ouvre ses chansons à d’autres perspectives, à d’autres horizons. A sa voix toute en douceur et retenue, il offre des mélodies suaves, enivrantes parfois rythmées et toujours émouvantes, il y rajoute des variations, des jeux de chœurs, de Rhodes, de guitares, de trompettes. Cela donne l’impression d’un disque enregistré en improvisation, "vas-y fais ta chanson et je rajouterai un solo à un moment", cela rend le disque extrêmement vivant, où tout est fluide, à la cool. On a l’impression qu’il joue juste pour nous, qu’il est avec ses amis dans le coin et qu’on le regarde, qu’on l’écoute et que la magie opère presque malgré nous, il nous rend aussi ému qu’il l’est, il nous fait toucher le plaisir et la beauté.

Evidemment, il est beaucoup question d’amour dans les textes et pas seulement, certains morceaux, "Photograph", "Open Sky", "Your Love"... quasiment tous les morceaux en fait, répondent parfaitement au cahier des charges suivant : c’est samedi après-midi, j’ai une amie qui doit passer dans une petite demi-heure, j’ai rangé l’appartement du sol au plafond, changé les draps, tamisé les lumières, fait brûler de l’encens, préparé un French Early Grey, acheté des petits beurres bretons et des macarons, déposé négligemment sur la table basse La Recherche Du Temps Perdu et le Monde Diplomatique, j’aimerai passer pour un garçon fin, sensible, raffiné, intelligent et cultivé donc si tu pouvais me faire une ambiance propice à l’échange de fluide corporel afin que mes efforts soient récompensés et que je n’ai pas fait tout ça en vain... Le pouvoir hautement érotogène de la voix chuchotante en français dans le texte dans "Warhorse", le mélange des voix de "Waterfall" (pour ne citer que deux exemples parmi les douze invitations à des plaisirs plus horizontaux que contient ce disque) assurent la totale réussite de cette entreprise libidinale.

Sur ce, je pense qu’il est temps que j’aille prendre une douche froide parce que nous sommes samedi après-midi et que j’attends quelqu’un.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Under the cover of lightness de Fraser Anderson
L'interview de Fraser Anderson (samedi 28 février 2015)

En savoir plus :
Le site officiel de Fraser Anderson
Le Bandcamp de Fraser Anderson
Le Soundcloud de Fraser Anderson
Le Facebook de Fraser Anderson


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2022-09-25 :
Quatuor Talich - Dvorák : "Quatuor américain" - Valses
Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella - Fauré le dramaturge
Myriam Barbaux-Cohen - Mémoires d'une femme
Noah Cyrus - The Hardest Part
Herman Dune - The Portable Herman Dune Vol. 1
Alexis HK - Bobo Playground
Dimoné - Ça pixellise EP
Kramies - Kramies
Jérôme Minière - La mélodie, le fleuve et la nuit

• Edition du 2022-09-18 :
La Mare Aux Grenouilles #52 - Talk Show Culturel
Moundrag - Ottis Coeur - Madam - Ni Vus Ni Connus
François Mardirossian - Alan Hovhaness : Oeuvres pour piano
Fred Nardin Trio - Live in Paris
Clément Janinet - O.U.R.S. (Ornette Under the Repetitive Skies) III
The Heavy Heavy - Life and Life Only
Mavroudes Troullos & Rachel Talitman - Luigi Concone
Andoni Iturrioz - J'ai vécu les étoiles
Ladies Ballbreaker - Show AC/DC
Pale Blue Eyes - Souvenirs
 

• Archives :
Shubni - The Gearing machine EP
Festival La Route du Rock #30 (édition 2022) - Vendredi 19 - Los Bitchos - Porridge Radio - Kevin Morby - DIIV - Baxter Dury - Snapped Ankles - The Limiñanas
Festival La Route du Rock #30 (édition 2022) - Samedi 20 - Vanishing Twin - BEAK> - Ditz - Ty Segall & the Freedom Band - PVA - Fat White Family
Festival La Route du Rock #30 (édition 2022) - Jeudi 18 - Black Country, New Road - Geese - Wet Leg - Yard Act - Fontaines D.C. - Working Men's Club
La Mare Aux Grenouilles #51 - Talk Show Culturel
Panda Bear & Sonic Boom - Reset
The Interrupters - In the Wild
Jazz Migration #8 - Haléïs - Ishkero - Mamie Jotax - Noé Clerc Trio
Ciao Lucifer - Good News
CVC - Real To Reel EP
Julia Jacklin - Pre Pleasure
Jean-Samuel Bez & Jean-Luc Therrien - Fantaisies
Listen in Bed - Seven ways to fake a perfect skin (Saison 3 Mix 24)
Listen in Bed - Les chansons de Sonic Youth (émission 23 saison 3)
Jun Miyake - Whispered garden
La Tête de l'Artiste fête ses 5 ans - Pipi Tornado - Daniel Jea
Festival international de la chanson de Granby 2022 (54ème édition) - dimanche 21 août - Véronique Bilodeau - Bronswick
Lizzy Ling - Le célibat c'est beau
Hellfest Open Air Festival #15 (édition 2022) - 24, 25 & 26 juin - Stoner - Human Impact - AA Williams - Pogo Car Crash Control - Benighted - Killing Joke - Kreator - Ministry - Alice Cooper - Nine Inch Nails - Nightwish - Epica - Guns N' Roses - Slift - Igorr - Touche Amore - Converge - Metallica - Terror - Lionheart -
A Void - Dissociation
Listen in Bed - Observatory Crest (Saison 3 Mix 23)
Her Skin - I started a garden
Franz Robert Wild - Change
La Guinguette Sonore #5 / Engrenage Party #10ans - Plage de la Romaniquette / Espace Guy Poirieux
Hellfest Open Air Festival #15 (édition 2022) - 17, 18 & 19 juin - Seth - Franck Carter & the Rattlesnakes - Dropkick Murphys - Dog Eat Dog - Mordred - Opeth - The Great Old Ones - Deftones - Suicidal Tendencies - Baroness - Electric Wizard - Lion?s Law - Washington Dead Cats - Agnostic Front - Ghost - Pélican - Messa -
Listen in Bed - Stereolab & Laetitia Sadier (émission 22 saison 3)
Listen in Bed - NOW (Saison 3 Mix 22)
Festival Beauregard #14 (édition 2022) - Jeudi 7 juillet - Turnstile - Izia - Laylow - Clara Luciani - Madness - DJ Snake
Listen in Bed - KEXP & NPR sessions (émission 21 saison 3)
Théo Cormier - While My Guitar Gently Weeps (The Beatles)
- les derniers albums (6889)
- les derniers articles (295)
- les derniers concerts (2357)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1117)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=