Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pain-Noir
Pain-Noir  (Microcultures / Modulor)  janvier 2015

A l'ère du crowdfunding, des sorties d'albums en numérique avant la version physique, voire sans aucune version physique du tout, il devient compliqué autant qu'un peu dérisoire de savoir quand un disque sort réellement.

L'avantage induit est que cela permet aux chroniqueurs d'être un peu moins dans l'urgence de chroniquer un disque à tout prix sa veille de sa commercialisation sous peine que tout le monde passe à autre chose le lendemain.

Loin de moi cependant l'idée de chercher dans ce préambule une excuse pour ne pas avoir parlé plus tôt de Pain-Noir. Mais il n'est jamais trop tard pour vous faire découvrir de belles choses et l'album est enfin disponible en vinyle. Deux bonnes raisons donc de redécouvrir ce premier disque de François-Régis Croisier sous ce nouveau pseudonyme, donnant aussi son titre à l'album qui a déjà bien occupé nos oreilles fin 2014.

De son ancienne entité, St. Augustine, Croisier a gardé ses ancrages folk, mais le grand changement vient des textes, totalement en français désormais. Un français simple et élégant. Des textes pleins de nuances, ne venant jamais brusquer ou étouffer la mélodie, pas plus que l'inverse. Des textes poétiques qui gardent toujours un pied sur terre, des textes comme autant de touches de pinceaux sur une toile. Chacun a sa place pour donner à l'auditeur une vue d'ensemble imprenable tout en conservant le sens du détail. Un mélange impossible entre impressionnisme et naturalisme.

Pain-Noir est un disque qui s'écoute comme on écoute un conte. La musique vous enveloppe, vous transporte, tout comme les illustrations sonores de "La retenue" qui croisent du côté de Microfilm tandis que le texte vient se glisser dans ses mailles là, porté par la voix profonde de François-Régis Croisier. Profonde mais sans aucun rapport avec un crooner mécanique, calibré pour faire chavirer les coeurs chez la gente féminine.

C'est une voix profonde mais fragile, sur le fil. Avec la profondeur émotionnelle d'un chanteur qui balance ce qu'il a sur le coeur, dans les tripes (et que la forme ne vous laisse surtout pas croire le contraire, il est certains chanteurs de Doom metal qui n'ont pas autant de coeur à l'ouvrage), plutôt que de se formaliser avec ce qu'il est habituel de faire ou ne pas faire.

Le résultat de ce travail d'artisan est à la hauteur. De St. Augustine et son joli folk à l'américaine, il ne reste aujourd'hui qu'un vieux cocon abandonné dans une forêt du Puy-de-Dôme. Le papillon Pain-Noir est plus coloré qu'il n'en a l'air, tout en nuance, de gris et de pastels. Un travail abouti d'un artiste qui a trouvé sa voie et qui, en ayant eu le courage et le talent de franchir le cap de l'anglais vers le français, a fait naître un grand auteur qui ne devrait, souhaitons-le, ne pas en rester là.

Car de ce pain là, on en fera sans lassitude notre quotidien.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Soldiers de St. Augustine

En savoir plus :
Le Bandcamp de Pain-Noir
Le Soundcloud de Pain-Noir
Le Facebook de Pain-Noir


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-07-14 :
Big Special - Postindustrial Hometown Blues
Villagers - That Golden Time
Leila Huissoud - La Maladresse
The Silver Lines - Inwoods - Swirls - Djinn - Coeur-Joie - Pop Crimes - ODA - Ni Vus Ni Connus

• Edition du 2024-07-07 :
Festival Chauffer dans la Noiceur #32 (édition 2024) - Gogol Bordello - Glauque - The Psychotik Monks - Bonnie Banane - Squirrel Flower - For The Hackers - Faada Freddy - Pierre Hugues José - Ragapop - Mike Love - Liraz - Sam Quealy
Dropdead Chaos - MATW - For The Hackers - Elias Dris - CXK - Ni Vus Ni Connus
Venice Bliss - Shame
Alcest - Les chants de l'Aurore
 

• Archives :
La Mare Aux Grenouilles #88 - Talk Show Culturel
Bill MacKay - Locust Land
PC Nackt / Nico van Wersch - Deutsche Theatre Berlin Trilogy
Oh Hiroshima - All Things Shining
Laurène Helstroffer Durantel - Flash-Back
Resto Basket - Le Seum
U Rock Party #3 - Cooksound Festival #13 - La Guinguette Sonore #7 - Festival
Seppuku - Times
BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band - Ni Vus Ni Connus
Lola Descours - Hommage à Nadia Boulanger
L'Étrangleuse - Ambiance Argile
Persuasive - Aero
Emiliana Torrini - Miss Flower
Enrico Pieranunzi, André Ceccarelli, Diego Imbert - Fauréver (A Tribute to Gabriel Fauré)
Nouriture - Barbara Vol.I (Pastèque Planet)
Maudits - Précipice
Sunshade - Melancolia Felice
Melaine Dalibert - Eden, Fall
Maud Lübeck - Les ravissements
Festival des Vieilles Charrues #32 (édition 2024) - PJ Harvey - Sting - David Guetta - Cerrone - Gossip - Rodolphe Burger - Baxter Dury - Yamé - Simple Minds - Eddy de Pretto
Hubble - Hubble
Dirty Three - Love changes everything
Sonic Winter - Snatcher - Hum Hum - L'Ambulancier - Little Odetta - Anna - Marek Zerba - Fleabustiers - Two Trains Left - Stinky - Ni Vus Ni Connus
Dendana - Interview
La Mare Aux Grenouilles #87 - Talk Show Culturel
Eels - Time
The Desperate Sons - Leaving You Alone Part 1
Wildstreet - IV
Geoffroy Couteau - Brahms : Sonates pour clarinette et piano, trio pour cor
Meilleure erreur - Meilleure erreur
- les derniers albums (7597)
- les derniers articles (360)
- les derniers concerts (2404)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1134)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (9)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=