Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Moby
La Cigale  (Paris)  16 mars 2005

Deux jours après la sortie mondiale de son dernier album Hotel , Moby est ce soir à La Cigale pour un concert "intimiste", avant de rencontrer un public beaucoup plus nombreux au Parc des Princes, samedi 18 juin.

Pas de première partie pour ce concert, ce soir c'est Moby et rien que Moby !

A 19h, La Cigale ouvre ses portes et c'est à guichet fermé que va se jouer l' Opus .

La salle se remplit rapidement, et dès 19h45 elle est pleine à craquer. Le public commence à manifester son impatience, et des vagues de "Moby ! Moby !" balaient l'espace acoustique de plus en plus fréquemment.

Nous attendrons encore une heure, avant que le silence se fasse, et que la tension atteigne ce point si agréable qui précède l'entrée en scène. A l'arrivée des musiciens, le public a oublié assurément le sentiment d'attente et le souvenir des longues files pour obtenir le précieux sésame qui lui permet d'être là ce soir.

Nous découvrons une formation très peu "électronique" : Moby à la guitare, un second guitariste pour l'accompagner, un batteur et au clavier une jeune femme qui fait aussi les chœurs

,enfin une seconde voix sur la droite de la scène.

Il ne faut pas une minute à Moby, pour prendre la mesure du public qui l'attend, et c'est à cent à l'heure que débute le spectacle. Dès la fin du premier morceau ce sont des spectateurs conquis qui lui rendent hommage par un tonnerre d'applaudissements et de cris.

Pour composer la play-list du concert, Moby pioche bien évidemment dans le dernier album avec des titres comme : "Raining again", "Beautiful" et "Lift me up" , mais une part importante est aussi donnée aux deux albums précédents : "18" et "Play" , avec l'interprétation de tubes mondiaux comme In this world .

L'alchimie du concert est assurée par l'alternance de titres qu'on ne peut qualifier que de titres rock, de morceaux très mélodiques et de passages disco à la rythmique ravageuse. L'interprétation est quasi exclusivement instrumentale et vocale (très peu de recours aux samples), et ça marche à merveille !

A la fin de chaque morceau, Moby remercie le public en français, et lors des intermèdes musicaux c'est aussi en français (et en anglais quand il ne trouve plus ses mots) qu'il parle de sa position politique et de son opposition idéologique au régime américain actuel. Il témoigne aussi à plusieurs reprises de son amour pour sa ville New-York, en allant jusqu'à reprendre en fin de concert le titre Walk on the wide side d'un autre New-yorkais célèbre.

Un seul mot me vient pour qualifier la prestation de ce soir : Génial !

Et quand la lumière se rallume à la fin du concert, c'est un public aux anges que je découvre. Assurément un de ces concerts, dont on sera heureux de dire dans quelques années :"J'y étais !"

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Hotel de Moby
La chronique de l'album Wait for Me de Moby
Moby en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Moby en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - dimanche

Crédits Photos : Laurent (Plus de photos sur Taste of indie).

Laurent         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-09-13 :
Thomas Bel - Cerna Vez
Bandit Bandit - Bandit Bandit
Jeanne Added - Both Sides
Gabriel Tur - Papillon Blanc
Emily Loizeau - Run Run Run (Hommage à Lou Reed)
Emily Loizeau - Le Centquatre
Collectif La Boutique - Twins
Hugo Chastanet - Dix chansons naturelles et sauvages
Elysian Fields - Transience of life

• Edition du 2020-09-06 :
Théo Fouchenneret - Beethoven : Waldstein & Hammerklavier
Inflatable Dead Horse - Love Songs
Lisza - Charango
Alexis HK - Comme un ours (Live)
Morgane Ji - Woman Soldier
 

• Archives :
Feldup - A thousand doors, just one key
Vladimir Torres - Inicial
Creeper - Sex, Death & The infinite Void
Fantastic Negrito - Have You Lost Your Mind Yet ?
Plumes - Oh Orwell
Rue de Tanger - Simone
Anna Aaron - Pallas Dreams
Biffy Clyro - A Celebration of Endings
All We Are - Providence
Ana Carla Maza - La Flor
Listen in Bed - Lazy Lagoon (Mix #22)
Neil Young - Homegrown
Vertige - Populaire
Talisco - Inner songs
Listen in Bed - Nina Simone 2/2(Mix #21)
Crack Cloud - Pain Olympics
We hate you please die - Waiting room
Cheyenne - Surprends-moi
Listen in Bed - Nina Simone 1/2 (Mix #20)
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
- les derniers albums (6142)
- les derniers articles (159)
- les derniers concerts (2325)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=