Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bjorn Berge - Tim Scott Mc Connell
Nouveau Casino  (Paris)  21 mars 2005

Ce soir, le Nouveau Casino était placé sous le signe des grosses pointures de la guitare acoustique et des gros bras tatoués. La salle était cependant moins bondée qu'à l'ordinaire, la scène vide à l'exception d'un tabouret et d'un micro, le public hétéroclite.

En première partie, Tim Scott Mc Connell.

Gilet à même la peau, bras tatoués, croix celte et prénoms, genre de Lavilliers texan aux cheveux blancs.

Il prend sa guitare et égrène quelques notes qui rappellent Narcisso Yepès.

Erreur de casting ? Non, simple intro mise en doigts qui ne laisse en rien présager la déferlante qui suivra.

Un jeu une voix terriblement habitée, douce et rauque comme le whisky, une scansion parfois proche d'un rappeur qui aurait trop regardé règlement de comptes à OK coral, qui fait penser à David Eugene Edwards défroqué errant dans les bayous de "Down by law".

Il connaît sa guitare sur le bout des doigts et c'est du plaisir pour les oreilles. De l'émotion aussi. Et de l'énergie.

On l'imagine garer sa Harley de l'époque Easy Rider derrière le motel, payer une bière à Thelma et Louise et chanter au Bagdad café pour un plein d'essence.

Ballades country blues ("The only one") ou rageuses ("Devil dog") rencontrent un vif succès.

Final a cappella et même partiellement sans micro pour une harangue poignante à faire frissonner toutes les échines.

Le public ne s'y trompe pas et l'accompagnera en tapant dans les mains.

Quelques minutes plus tard, sont installées sur scène 4 guitares et apparaît le colosse Bjorn Berge.

Son dernier album, St Slide, sort pour la première fois en France alors que ses deux précédents albums, ont été sacrés "Meilleur album de blues en Norvège" en 2001 et 2002.

Un physique impressionnant : tête d'enfant à la Bugs Bunny sans les oreilles, cheveu ras, boucle d'oreilles, lunettes arty signées Mikli, cou de taureau, carrure d'haltérophile et bras tatoués.

Il s'installe et prend une guitare. On pense qu'il va l'exploser.

Mais non ses mains fines volent au dessus des cordes et c'est parti pour une heure et demie de virtuosité, de maestria sonore, de maîtrise absolue pour du blues acoustique de très haute volée.

Aux dernières nouvelles, 99,99% des guitaristes qui l'ont vu jouer ont cassé leur guitare et pris leur retraite. Et puis un voix à tomber par terre.

Plein d'humour, il s'amuse entre les chansons, nous raconte de petites histoires, nous parle du public belge qui venant le voir s'attendait à Michael Bolton.

Il nous annonce que normalement il joue en acoustique mais que là il va faire un peu d'électrique pour la provoc et nous présente son instrument une guitare électrique mâtinée de basse.

Au programe, on reconnaîtra "Trains", "Black Jesus" ou "Thursday", morceaux de son dernier album mais aussi des morceaux plus anciens comme "Cypres groove" ou "Sundays".

Le blues intense et rageur sait aussi se faire ludique avec la chanson sur les 15 conseils pour séduire les filles.

Il nous avait annoncé et promis une grande belle soirée. Nous l'avons eu. Dommage vous auriez dû venir !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album I'm the antipop de Bjorn Berge
La chronique de l'album Live in Europe de Bjorn Berge
La chronique de l'album Fretwork de Bjørn Berge
La chronique de l'album Blackwood de Bjørn Berge
La chronique de l'album Who else ? de Bjørn Berge
Bjorn Berge en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (jeudi)
Bjorn Berge en concert à l'Espace Vauban (12 mai 2005)
Bjorn Berge en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Bjorn Berge en concert à L'Européen (31 mars 2008)
Bjorn Berge en concert au New Morning (15 octobre 2008)
Bjorn Berge en concert à Sunset (lundi 16 novembre 2009)
Bjorn Berge en concert au New Morning (samedi 20 novembre 2010)
Bjorn Berge en concert au New Morning (mardi 26 novembre 2013)
L'interview de Bjorn Berge (27 février 2008)
L'interview de Bjørn Berge (lundi 16 novembre 2009)
L'interview de Bjørn Berge (13 octobre 2011)

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of indie)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Bjorn Berge (13 octobre 2011)
Bjorn Berge (16 novembre 2009)
Bjorn Berge (27 février 2008)


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=