Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Godspeed You! Black Emperor - Carla Bozulich
L'Aéronef  (Lille)  jeudi 16 avril 2015

Je dois bien l'avouer, je n'ai jamais écouté une seule seconde d'un album de Godspeed You! Black Emperor... Pourtant, c'est l'un des groupes que j'ai le plus vu en live.

Il s'agit d'ailleurs de mon troisième live report sur ce site, et même si je ne sais pas encore trop où la page blanche va m'amener, j'ose espérer que cela soit le plus compréhensible, les deux autres étant plus influencés par la bouteille que par la musique. Bref.

Carla Bozulich ouvre le bal ce soir, et ce fut remarquable ! Accompagnée par le guitariste Adrián De Alfonso Prieto-Puga, le concert débute de manière très folk avec des bribes d'électricité, mais l'orage se met réellement à gronder lorsque des membres de Godspeed la rejoignent. Des cris de jungle néo-gothiques résonnent alors sur des rythmes tribaux aux allures de free jazz, sur un fond de bidouillage sonore électronique. Cette décadence rappelle autant Einstürzende Neubauten et The Birthday Party que la trilogie berlinoise de David Bowie.

La performance est puissante de sincérité, une place de choix étant laissée à l'improvisation, et ne cessera de gagner en intensité grâce à une voix parfaitement maîtrisée mais toujours sur le fil, créant ainsi une tension supplémentaire. Malheureusement, le show fut trop court et fut de mon point de vue le meilleur concert de la soirée.

Comme d'habitude, Godspeed annonce son arrivée par un drône. Les choses sérieuses peuvent commencer. "Rockets Fall on Rocket Falls" issu de l'album Yanqui U.X.O. ouvre le bal et la magie opère. C'est puissant, aérien, vertigineux surtout accompagné par les superbes visuels super 8 du projectionniste.

Vingt minutes plus tard, "Mladic" sonne comme du Amon Düül II, même si l'acoustique de l'Aéronef n'est pas adéquate et transforme le mur de son en bouillie sonore.

Le concert fut réellement découpé en deux parties, puisqu'après un "Moya" fort sympathique, l'intégralité du nouvel album Asunder, Sweet and Other Distress fut interprétée.

C'est le moment où l'ennui se fait ressentir. Il faut dire que le style de Godspeed se renouvelle aussi peu que son public.

Ce public qui ne cessera d'ailleurs de répéter que c'était mieux avant. Mais attention, cela ne veut pas dire que le concert de ce soir fut raté. C'est juste que les ficelles sont devenues de plus en plus prévisibles.

Rien de bien méchant donc, qui ne m'empêchera de remettre le couvert une quatrième fois.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 'Allelujah ! Don't bend ! Ascend ! de Godspeed You! Black Emperor
Godspeed You! Black Emperor en concert à Cabaret Sauvage (11 mai 2003)
Godspeed You! Black Emperor en concert à Cabaret Sauvage (13 mai 2003)
Godspeed You! Black Emperor en concert au Grand Mix (10 mai 2003)
Godspeed You! Black Emperor en concert à La Condition Publique (samedi 3 novembre 2012)
Godspeed You! Black Emperor en concert à La Condition Publique (samedi 3 novembre 2012) - 2ème
Godspeed You! Black Emperor en concert au Festival La Route du Rock #23 (vendredi 16 août 2013)
Godspeed You! Black Emperor en concert à Condition Publique (dimanche 22 octobre 2017)
La chronique de l'album Quieter de Carla Bozulich

En savoir plus :
Le site officiel de Carla Bozulich
Le Facebook de Carla Bozulich
Le site officiel de Godspeed You! Black Emperor
Godspeed You! Black Emperor sur le site de Constellation Records
Le Facebook de Constellation Records

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


Sam Nolin         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=