Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bajram Bili
Saturdays with no memory  (Another Record / Differ-Ant)  mai 2015

Depuis que j'écris pour les grenouilles, j'essaie de m'enlever les doigts des oreilles chaque semaine pour aller écouter des disques dont j'ignore tout, d'artistes dont j'ignore tout. C'est pour ça que j'ai écouté Saturdays with no memory, le disque de Bajram Bili.

Bajram est pour moi, avant tout, le génial auteur de Universal War 1 (et 2 maintenant). Rien à voir avec la musique, mais tout avec la technologie et le talent. Car c'est bien de ça qu'il s'agit ici. Et un talent déjà reconnu par beaucoup, même si je ne le sais pas encore au moment où j'appuie sur le bouton...

Play >

Les arpégiateurs sont lâchés, les boucles tournent, on plonge. On va geeker sur des machines en y connectant des neurones performants dans une sorte de symbiose homme-machine que même Larry Page n'oserait pas envisager. Très peu de samples, surtout des synthétiseurs dont les couleurs créent des ambiances magnifiques. Ici, rien n'est figé. Tout ce que vous entendez est amené à évoluer d'une façon inattendue, à vous emporter de droite à gauche, à vous faire bouger contre votre gré et, pour peu que le kick s'en mêle, vous risquez bien de banger la head.

Adrien Gachet, puisque c'est son nom, n'utilise pas ses machines comme des outils, mais plutôt comme des compagnons vivants. On sent qu'à tout moment, il sait jouer de leurs caprices, leur insuffler une phrase pour voir comment elles vont l'interpréter, puis réagir du bout des doigts, tourner délicatement quelques boutons pour reprendre la main sans jamais chercher à emprisonner le son. C'est un véritable ballet.

[] Stop

Un sentiment de liberté domine cet album. Liberté dans le travail de composition, dans le jeu entre l'homme et ses machines et, bien sûr, dans l'univers qui en résulte. Bajram Bili signe un superbe album dont on sent bien qu'il n'est pas une fin en soit, juste l'instantané d'expérimentations qu'il n'aura de cesse de poursuivre. Et je serai à l'écoute.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Bajram Bili en concert au Festival Hop Pop Hop #2 (édition 2017)
Bajram Bili en concert au Festival Hop Pop Hop #2 (édition 2017) - vendredi 15 septembre
L'interview de Bajram Bili (vendredi 15 septembre 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Bajram Bili
Le Soundcloud de Bajram Bili
Le Bandcamp de Bajram Bili
Le Facebook de Bajram Bili


Alex BBH         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=