Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Premier amour
Joyce Carol Oates  (Editions Philippe Rey)  mars 2015

Joyce Carol Oates, écrivaine américaine plus que prolixe, auteure de romans, nouvelles, de théâtre, de poésie, d’essais, de romans poiciers, principalement connue pour son roman Blonde inspiré par Marilyn Monroe, publie chez Philippe Rey un court roman, ou une longue nouvelle si vous préférez, Premier Amour, sous-titré "Un Conte Gothique".

L’été de ses onze ans, Josephine Carolyn S., Josie, arrive avec sa mère, qui vient de quitter son père sans qu’on sache vraiment pourquoi, dans la maison de sa grand-tante Ester et de son cousin Jared, jeune homme de foi âgé de vingt-cinq ans aux chemises blanches, pures, toujours impeccables. Bientôt, se crée entre lui et Josie une relation mi amoureuse mi sadique. Racontée par Josie, qui ne semble pas vraiment comprendre ni ce monde d’adulte, basé sur les non-dits, les silences, les secrets, ni ce qui se passe, ce qui se joue entre elle et son cousin. Son premier amour, c’est ce que croît sincèrement vivre Josie, presque en pamoison devant Jared, pourtant le lecteur sait, voit que ce n’est pas vraiment d’amour dont il s’agit.

A la lecture, on se sent parfois un peu poisseux, un peu sale, un peu mal à l’aise, comme les personnages qui se promènent les après-midi d’été le long du marais et de la rivière. Roman troublant, dérangeant d’autant plus que rien ne semble déranger la petite Josie, pas même sa mère qui s’absente avec de multiples amants, pas même son obsession pour Jared. Il faut comprendre, lire entre les lignes, beaucoup de choses sont suggérées, d’autres moins. Joyce Carol Oates joue avec les animaux, et leur symbolique, le serpent, les crapauds, elle réussit également grâce à son utilisation maline des changements typographiques, à faire entendre la voix de Jared qui se trouve en permanence dans la tête de Josie, comme une litanie, comme des mantras qu’elle se répéterait sans cesse avec sa voix à lui, comme pour bien nous faire comprendre l’emprise qu’il a sur elle, pour nous faire accepter l’inacceptable.

Alternant la narration en Je et Tu, nous sommes cantonnés dans le rôle de voyeur, Premier amour est dépourvu de toute morale, sans montrer plus qu’il n’en faut, par simplement quelques scènes il livre le passage initiatique de l’enfance à l’adolescence. Joyce Carol Oates dépeint des rapports familiaux sans réel amour, des mères qui ne sont pas des mamans, l’hypocrisie de la religion, elle réussit surtout à déranger sans Joyce Carol Oateschoquer, ce qui est plutôt rare.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Le mystérieux Mr Kidder" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Le musée du Dr Moses" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Mudwoman" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Maudits" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Carthage" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Sacrifice" et de "Dahlia noir & Rose blanche" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Valet de pique" de Joyce Carol Oates
La chronique de "La fille du fossoyeur" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Paysage perdu" de Joyce Carol Oates


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes

Le Festival de Cannes se termine déjà, sans grandes envolées mais avec une belle palme d'or tout de même et surtout le soleil qui devrait vous donner envie de sortir les vôtres, palmes, histoire d'aller piquer une tête pour vous rafraichir les idées au milieu de tout ce marasme ambiant. Quoi qu'il en soit, pour vous changer les idées, voici comme chaque semaine notre sélection culturelle.

Du côté de la musique :

Glenn Branca, une vie dissonnante
"Quieter" de Carla Bozulich
Rencontre avec Romain Guerret autour de son projet solo Donald Pierre dont voici 3 titres live enregistrés au bar Le Planète Mars
"Free the prisoners" de Andrew Sweeny
"The sound like a tank even if they are a duo" de Archi Deep
"Liszt : Athanor" de Beatrice Berrut
"Lost and found" de En attendant Ana
"Les larmes d'or" de Frédéric Bobin
"Le courage des innoncents" de Olivier Savaresse
et toujours :
"Lion in bed" de Lion In Bed
"Take me away" de Andréane Le May
"JS Bach Inventions & Sinfonias" de Julien Lheuillier
"Lost memory theatre" de Jun Miyake
"Advertisement EP" de MNNQNS
"All inclusive" de Shaggy Dogs
"Bernstein : Mass" de Yannick Nézet Séguin & le Philadelphia Orchestra
"Ain't that mayhem ?" de Zëro

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Limbes" au Théâtre du Rond-Point
"4.48 Psychosis" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Strange Love" au Cirque Electrique
"17 fois Maximilien" au Studio Hébertot
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Soulmates" au Théâtre du Marais
"Le Cirque Alfonse - Tabarnak" à Bobino
"Scud" au Théâtre Clavel
"Cabaret chinois et autres farces" au Théâtre Clavel
les reprises avec :
"Les Patissières" au Théâtre Trévise
"King KongThéorie" à La Pépinière Théâtre
"Les Petites Reines" au Théâtre La Bruyère
"Eric Boschman - Ni Dieu, ni Maître mais du Rouge !" à la Scène Thélème
"Légendes d'une vie" au Théâtre Le Lucernaire
"Warren Zavatta - Ce soir dans votre ville" au Théâtre Michel
et les chroniques des autres spectacles de mai

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" de Ilan Klipper
"Bienvenue en Sicile" de PIF
et les chroniques des autres sorties de mai

Lecture avec :

"La symphonie du hasard, livre 3" de Douglas Kennedy
"Les diables de cardona" de Matthew Carr
"Les invisibles" de Antoine Albertini
"Transit" de Rachel Cusk
et toujours :
"L'écrivain public" de Dan Fesperman
"Le chien de Shrodinger" de Martin Dumont
"Les saltimbanques ordinaires" de Eimear McBride
"Passage des ombres" de Arnaldur Indrioason
"Prison house" de John King

Froggeek's Delight :

"A way out" sur PS4, Xbox One et Windows
"Rétro lazer" Tome 1, magazine trimestriel
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=