Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Premier amour
Joyce Carol Oates  (Editions Philippe Rey)  mars 2015

Joyce Carol Oates, écrivaine américaine plus que prolixe, auteure de romans, nouvelles, de théâtre, de poésie, d’essais, de romans poiciers, principalement connue pour son roman Blonde inspiré par Marilyn Monroe, publie chez Philippe Rey un court roman, ou une longue nouvelle si vous préférez, Premier Amour, sous-titré "Un Conte Gothique".

L’été de ses onze ans, Josephine Carolyn S., Josie, arrive avec sa mère, qui vient de quitter son père sans qu’on sache vraiment pourquoi, dans la maison de sa grand-tante Ester et de son cousin Jared, jeune homme de foi âgé de vingt-cinq ans aux chemises blanches, pures, toujours impeccables. Bientôt, se crée entre lui et Josie une relation mi amoureuse mi sadique. Racontée par Josie, qui ne semble pas vraiment comprendre ni ce monde d’adulte, basé sur les non-dits, les silences, les secrets, ni ce qui se passe, ce qui se joue entre elle et son cousin. Son premier amour, c’est ce que croît sincèrement vivre Josie, presque en pamoison devant Jared, pourtant le lecteur sait, voit que ce n’est pas vraiment d’amour dont il s’agit.

A la lecture, on se sent parfois un peu poisseux, un peu sale, un peu mal à l’aise, comme les personnages qui se promènent les après-midi d’été le long du marais et de la rivière. Roman troublant, dérangeant d’autant plus que rien ne semble déranger la petite Josie, pas même sa mère qui s’absente avec de multiples amants, pas même son obsession pour Jared. Il faut comprendre, lire entre les lignes, beaucoup de choses sont suggérées, d’autres moins. Joyce Carol Oates joue avec les animaux, et leur symbolique, le serpent, les crapauds, elle réussit également grâce à son utilisation maline des changements typographiques, à faire entendre la voix de Jared qui se trouve en permanence dans la tête de Josie, comme une litanie, comme des mantras qu’elle se répéterait sans cesse avec sa voix à lui, comme pour bien nous faire comprendre l’emprise qu’il a sur elle, pour nous faire accepter l’inacceptable.

Alternant la narration en Je et Tu, nous sommes cantonnés dans le rôle de voyeur, Premier amour est dépourvu de toute morale, sans montrer plus qu’il n’en faut, par simplement quelques scènes il livre le passage initiatique de l’enfance à l’adolescence. Joyce Carol Oates dépeint des rapports familiaux sans réel amour, des mères qui ne sont pas des mamans, l’hypocrisie de la religion, elle réussit surtout à déranger sans Joyce Carol Oateschoquer, ce qui est plutôt rare.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Le mystérieux Mr Kidder" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Le musée du Dr Moses" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Mudwoman" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Maudits" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Carthage" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Sacrifice" et de "Dahlia noir & Rose blanche" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Valet de pique" de Joyce Carol Oates
La chronique de "La fille du fossoyeur" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Paysage perdu" de Joyce Carol Oates


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2018-09-23 :
Le Sillon - Valérie Manteau
Rommel - Benoît Rondeau
Dans les bras de Verdun - Nick Dybek
1994 - Adlène Meddi

• Edition du 2018-09-16 :
Beach Boys, un été sans fin - Jean-Emmanuel Deluxe
K.O. - Hector Mathis
L'extase totale - Norman Ohler
Federica Ber - Mark Greene
Au loin - Hernán Díaz

• Edition du 2018-09-09 :
L'écart - Amy Liptrot
Sous les branches de l'udala - Chinelo Okparanta
Ce que l'homme a cru voir - Gautier Battistella
Wild side - Michael Imperioli
La femme à part - Vivian Gornick
Dans la chambre noire - Susan Faludi
 

• Archives :
La saison des fleurs de flamme - Abubakar Adam Ibrahim
Le poids du monde - David Joy
Moronga - Horacio Castellanos Moya
Manuel de survie à l?usage des jeunes filles - Mick Kitson
Le noir qui infiltra le Ku Klux Klan - Ron Stallworth
La disparition d'Adèle Bedeau - Graeme Macrae Burnet
Made in Trenton - Tadzio Koelb
Helena - Jérémy Fel
Seule la nuit tombe dans ses bras - Philippe Annocque
Un homme aborde une femme - Fabienne Jacob
Elsa mon amour - Simonetta Greggio
Empreintes de crabe - Patrice Nganang
Tous les hommes désirent naturellement savoir - Nina Bouraoui
Cette maison est la tienne - Fatima Farheen Mirza
L'habitude des bêtes - Lise Tremblay
Sergent Papa - Marc Citti
Forêt obscure - Nicole Krauss
Rien de plus grand - Malin Persson Giolito
Les grandes épopées qui ont fait la science - Fabienne Chauvière
Par le fer ou le poison - Juliette Benzoni
Streamliner, Tome 1 : Bye-bye Lisa Dora - 'Fane
Mondo reverso, Tome 1 : Cornelia et Lindbergh - Dominique Bertail & Arnaud Le Gouëfflec
Filmo Graphique - Edward Ross
Du sang sur les mains - Matt Kindt
Carbone #1 Hiver 2018 - Revue trimestrielle - Carte aux trésors
Chroniques de San Francisco : tome 3 - Armistead Maupin
La soie et le fusil - Gioacchino Criaco
Les valises - Juan Carlos Méndez Guédez
Réveille-toi ! - François-Xavier Dillard
Le président a disparu - Bill Clinton & James Patterson
- les derniers articles (8)
- les derniers expos (29)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (23)
- les derniers livres (1491)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=