Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le plus jeune fils de Dieu
Carlos Salem  (Editions Actes Sud)  févier 2015

On a souvent imaginé ce qui se passerait si Jésus revenait sur terre aujourd’hui, déjà en 1970 le plus grand chanteur américain de Belgique, Johnny Hallyday, l’imaginait en Hippie, c’est d’un banal. Carlos Salem a une bien meilleure idée : plutôt que de s’intéresser à Jésus, sur lequel d’ailleurs on a déjà tout dit ou presque, si on s’intéressait plutôt à son petit frère, le plus jeune fils de Dieu donc.

Je vous le présente : il s’appelle Dieu Jr, en toute modestie comme son père, né de l’union de Dieu et de Mariah, qu’il a rencontré dans une communauté hippie pleine de marijuana et de LSD, il a une trentaine d’années, il est un peu vulgaire, un peu bobo, il pue des pieds, il vit à Madrid, le fait que Carlos Salem soit espagnol explique sans doute ceci. Il est en colère contre son père et est très jaloux de son frère, envieux même, il veut lui aussi être connu de tous, être adulé, être aimé et vu comme le messie et pour ça il est prêt à tout. Et soyons franc : Dieu Jr est un prodigieux casse-couilles.

Après plusieurs tentatives plutôt infructueuses, quoi de mieux que la télévision pour atteindre rapidement une notoriété internationale ? Malheureusement, le show prévu avec Dieu Jr ne se passe pas si bien que ça et quelques années plus tard, les "journalistes" qui y ont participé finissent par être tués, massacrés plutôt, les uns après les autres, évidemment Dieu Jr est le principal suspect. Poe, le narrateur, écrivain, ancien disciple du frère du crucifié, ne peut pas croire à sa culpabilité et va donc mener l’enquête et tenir une vieille promesse : écrire l’évangile de Dieu Jr.

Je ne vous en dirais pas plus de l’histoire, parce que ce serait gâché le plaisir (à ce propos, ne lisez surtout pas la quatrième de couverture qui, comme souvent en dévoilant trop de choses, évente beaucoup de surprises – Spoiler Alert, comme disent les jeunes et River Song).

Alternant le récit de l’enquête et l’évangile de bière-fiction de Dieu Jr, Le plus jeune fils de Dieu est un polar haletant, jamais avare en rebondissements et en plus extrêmement drôle. Réussissant grâce à de savants flashbacks à construire de vrais personnages plus que la simple caricature de flic, d’écrivain, de fils de dieu, ou de mythomane, on ne sait pas vraiment, Carlos Salem invente et développe un monde loufoque, blasphématoire et donc totalement jubilatoire, où tout est possible, fait de fausses pistes, de bières et d’alcools en tous genres, de sexe et évidemment de meurtres sinon ça ne serait pas un polar. Il réussit à nous prendre à son jeu avec beaucoup de drôlerie, à nous faire perdre en conjecture, à nous surprendre. Plus profond qu’il n’y paraît, interrogeant sur le pouvoir de la télévision, sur l’arrivisme et sur la croyance. Un livre qui donnerait presque envie d’espérer un retour d’un messie.
- T’es pas sérieux, là ?
- Si.

 
 

sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 juin 2017 : Summertime

C'est l'été, on a profité de la fête de la musique pour enregistrer une session en live à venir durant l'été ici même, les festivals s'enchainent et nous continuerons tout l'été à suivre l'actualité culturelle. Voici donc sans plus attendre l'édition de la semaine.

Du côté de la musique :

"The machine made us" de Flotation Toy Warning
The Charlatans en interview autour de leur album "Different days"
"Somersault" de Beach Fossils
"Almost !" de Adam and the Madams
"Outside" de An Eagle In Your Mind
"Journey to the mountain of forever" de Binker and Moses
"Tara EP" de Lonny Montem et Guillaume Charret
PuntEBarrieR" de Marco Zappa & Friends
"Aetherlight" de Mt. Wolf
Sam à La Passerelle 2.0
DJ Shadow à l'Elysée Montmartre
et sur Taste Indie, retrouvez les séries de photos complètes ainsi que Oiseaux Tempête, le festival Art Rock, Totorro, Requin Chagrin et bien d'autres.
et toujours :
Dead killer story" de Breaking The Wave, Soon She Said nous parle de "The first casualty of love is innocence" dans une longue interview en deux partie. Cliquez ici pour la première, et là pour la seconde,"Ti amo" de Phoenix,"Terre-neuve" de Terre-Neuve,"The Passion of Charlie Parker" par divers artistes ,"Emotional dance" de Andrea Motis,"Witness" de Benjamin Booker,"J'ai embrassé un punk" de Faut Qu'ça Guinche ,Interview de Bologna Violenta (également en italien), Interview de Superbravo pour la sortie de "L'angle vivant". Superbravo également en session pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Logan de Carvalho - Moitié voyageur" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Fêlés" au Théâtre du Marais

"Karine Lyachenko - RebelleS" au Théâtre du Marais
et les chroniques des autres spectacles de juin

Exposition avec :

"Derain, Balthus, Giacometti - Une amitié artistique" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Bonheur Académie" de Alain Della Negra et Kaori Kinoshita
"Ava" de Léa Mysius
Ciné en bref avec :
"Ce qui nous lie" de Cédric Klapisch
"L'amant d'un jour" de Philippe Garrel
"K.O." de François Ozon
"Les Ex" de Maurice Barthélémy
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Personne ne gagne" de Jack Black
"Pinocchio" de Winshluss
"Le faussaire" de Xu Zechen

Froggeek's Delight :

"Space Invaders, comment Tomohiro Nishikado a donné naissance au jeu vidéo japonais" de Florent Gorges
2017, une année faste pour les jeux vidéo...
3 mois avec la Nintendo Switch
"101 jeux Amiga" de David Taddei

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=