Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Laboratoire Onirique de Barbara Carlotti
Maison de la Pésie  (Paris)  vendredi 19 juin 2015

Il y a la vie.
Il y a le sommeil.
Il y a les rêves.
Et puis...

Et puis il y a Barbara Carlotti en général et surtout à la Maison de la Poésie qui nous a proposé un voyage entre l’éveil, le sommeil et les rêves, et pour être certain qu’au réveil ce rêve soit inoubliable, que l’on se dise non mais ce n’était pas un rêve c’est arrivé pour de vrai... C’est impossible que j’ai rêvé ça... Il y a un invité, plus qu’un invité, un auteur, un vrai, je veux dire un écrivain, Jonathan Coe.

Il y a la musique.
Il y a les mots.
There is so much more.
Et soudain dans ma tête de piaf tout se mélange, il est vingt et une heures, le flash vous est présenté par José Setien et c’est parti pour Cosmic Fantaisie...
Chut...
Laisse-toi t'entraîner...
Oublie tout.
Oubliez tout.
Oubliez-vous.
Oublie-toi.

Barbara Carlotti propose un voyage, musical, littéraire, scientifique, aidé par un docteur, un professeur, un vrai, la preuve il a une blouse blanche, et surtout aidé par un anglais assis à son bureau, elle nous propose un voyage dans les rêves, voyage à deux voix, franco-anglaise, voyage dans un livre The House of Sleep, les mots de l’auteur dit par l’auteur, Jonathan Coe (l’auteur entre autres du formidable The Rotters’ Club - Bienvenue Au Club), les mots de l’artiste chanté par l’artiste et tellement d’autres mots encore.

Voyage onirique mais parfois terre à terre, cherchant à savoir ce qu’est le sommeil et surtout de quoi sont fait les rêves, les cauchemars, de grenouilles, de délice de grenouilles ou de pattes de grenouille.

Musicalement parfait, quatrième date concluant une sorte de résidence, Barbara Carlotti a proposé un vrai spectacle écrit, mis en scène autant qu’improvisé, ou tout semble possible, où l’auteur à sa table jouera de son texte, où l’artiste jouera de sa musique et où ensemble ils se retrouveront, alternant anglais et français, le thème du moment à la maison de la poésie est "Paris-London" ne l’oublions pas, où l’on découvrira le romancier en musicien et parolier, où les guitares, les claviers, et les projection d’images symboliques issu par exemple de La Jetée, Twin Peaks, Psycho, et d’autres plus abstraits, nous transporterons d’une conférence, à un concert, à une lecture, à des tests pour l’album à venir, à des études sur l’endormissement, c’est un peu tout à la fois, avec parfois une petite frustration de ne pas applaudir entre les morceaux, silence dans la salle, silence de rigueur, surtout ne pas abîmer le rêve, silence interrompu par quelques rires et qui ne se brisera définitivement qu’au noir final, comme au matin, et où enfin nous laisserons notre plaisir apparaître, exploser, où nous saluerons ces nouveaux morceaux et le reste du spectacle, de la conférence, du voyage.

Que restent-ils des rêves au matin ? Au final une envie de dormir et de rêver encore, avec la douce voix de Barbara, avec les mots de Jonathan. Il avouera plus tard qu’il y a peu il n’avait jamais entendu parler d’elle, et qu’il est instantanément tombé amoureux de sa voix et de sa musique. Pour nous qui la connaissions depuis plus longtemps, nous savons que c’est là son univers, un univers lettré, poétique, cultivé, onirique. Je pourrais évoquer les morceaux repris, les avant-premières, les vampires, mais ça ne serait que gâcher les surprises à venir. Spectacle unique dans les deux sens et dont l’un est dommage, tant on aimerait que les mots de Jonathan Coe et sa voix, que la musique de Barbara et sa voix, touche le plus grand nombre.

Que restent-ils des rêves au matin ? Il ne reste peut-être que trois choses : la première le sentiment d’avoir vécu un moment rare, tellement rare qu’il est exceptionnel, la seconde l’envie simple de rentrer dans la maison du sommeil et surtout l’impatience de (re)découvrir les nouveaux morceaux de Barbara Carlotti, sur l’album à paraître... un jour... juste pour pouvoir appuyer sur Play et s’endormir en musique, et que sa douce voix hante nos rêves.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Les lys brisés de Barbara Carlotti
La chronique de l'album L'Idéal de Barbara Carlotti
La chronique de l'album L'Amour, l'Argent, le Vent de Barbara Carlotti
Barbara Carlotti en concert à La Cigale (13 février 2007)
Barbara Carlotti en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
L'interview de Barbara Carlotti (2006)
L'interview de Barbara Carlotti (mardi 3 avril 2012)


En savoir plus :
Le site officiel de Barbara Carlotti
Le Soundcloud de Barbara Carlotti
Le Myspace de Barbara Carlotti
Le Facebook de Barbara Carlotti
Le site officiel de Jonathan Coe


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Barbara Carlotti (3 avril 2012)


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=