Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Megaphone Tour 2015 / 2016 - Ouverture de la Saison 6
Denis Rivet - Tango Kashmir - Mathilde Forget - Nicolas Séguy - Hildebrandt - Emmanuel Urbanet - Bertrand Louis - Jesers - Goulven Ka - Flow  (Scène du Canal Jemmapes, Paris)  samedi 3 octobre 2015

Ce samedi 3 octobre, une Nuit Blanche à Paris qui débute par la soirée de présentation de la nouvelle saison du Mégaphone Tour à la Scène du Canal Jemappes.

Le Mégaphone Tour est un mécanisme d'aide à la tournée pour des "artistes émergents", c'est-à-dire des artistes qui généralement n'ont qu'un album, ont parfois déjà une reconnaissance des "professionnels de la profession" mais peinent à rencontrer le public ou bien ont déjà un public mais seulement dans leur région, et se débrouillent donc pour se faire connaître avec les moyens du bord. Le point commun entre tous ces artistes, c'est leur envie de partager. Le Mégaphone Tour leur permet donc de jouer sur une dizaine de dates, en province et Paris, en co-plateau dans des bar-rock ou des salles de chansons animées par des associations locales. Par exemple, K!, Radio Elvis, Askehoug, Gerald Kurdian ou Keith Kouna ont déjà participé à cette expérience autant professionnelle qu'humaine. Et pour le public, de découvrir de nouveaux talents à un tarif largement plus que raisonnable.

Après une journée d'échange entre les musiciens et chanteurs consacrée à présenter le concept, à recevoir le retour d'expérience de artistes ayant participé aux éditions précédentes, mais surtout à se découvrir entre eux, vient la soirée de présentation des projets retenus pour l'édition 2015 / 2016 au public.

L'exercice est difficile car le format est très court, et en plus, pour des raisons d'organisation, les artistes sont souvent en solo, parfois à deux, mais jamais plus. Chaque chanteur ou groupe ne présentent que deux ou trois chansons de leur répertoire.

Le premier sur scène est Denis Rivet. Le lyonnais semble inspiré par Dominique A ou Alexandre Beaupain. Ses mélodies pop rock sont habillées de textes joliment affûtés.

Ensuite Tango Kashmir, duo rock psychédélique, marient guitare, violoncelle et chanson dans une recette originale.

Mathilde Forget, interprète ses chansons pop seule au piano. Entre force et tendresse, son grain de voix particulier fait mouche.

Nicolas Séguy est un slameur qui s'accompagne, avec virtuosité, au piano. Ses textes introspectifs convoquent les joies, les peines et tous les bouleversements rencontrés durant une vie d'homme.

Hildebrandt s'accompagne d'un mini clavier, un ordinateur et une guitare électrique. Ses chansons, baignées dans l'eau de la new wave synthétiques traitent de l'intime et de son histoire personnelle.

Emmanuel Urbanet, membre des Joyeux Urbains, s'offre une échappée belle avec son projet personnel. Seul avec sa guitare électrique, il alterne chansons légères et thèmes plus sérieux, mais toujours le sourire en coin.

Bertrand Louis n'est pas un inconnu. Son album Sans moi, composé autour de textes Philippe Murray, est même un incontournable de l'année dernière. Il a déjà participé au Mégaphone Tour et revient presque en parrain sur cette édition. Immanquable.

Jesers propose du hip-hop made in Mulhouse. Son message positif s'accompagne d'un flow efficace. Le guitariste qui l'accompagne donne des couleurs pop et métissées aux compositions.

Goulven Ka vient de Bretagne. Sa formule faite de boucles de violoncelle rappelle Julia Kent, mais lui y ajoute son slam et ouvre son champ d'expérimentation à la world music. A découvrir.

En fin de soirée, Flow, qui a déjà un beau parcours et trois albums à son actif, vient pousser son cri de révolte mâtiné de chanson à texte, entre rock et poésie. L'écriture est magnifique et Flow ne manque pas de présence sur scène, même en duo acoustique.

A l'heure de la mauvaise foi des radios commerciales qui clament qu'ils ne trouvent pas assez d'artistes pour respecter les quotas, cette soirée, et le projet Mégaphone Tour, démontrent à quel point la chanson en français se porte bien, quel que soit le style.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Equilibre instable de Nicolas Séguy
La chronique de l'album Les Animals de Hildebrandt
La chronique de l'album ïLeL de Hildebrandt
La chronique de l'album 2 de Bertrand Louis
La chronique de l'album Le centre commercial de Bertrand Louis
La chronique de l'album Sans moi de Bertrand Louis
Bertrand Louis en concert à l'Espace Kiron (6 novembre 2003)
Bertrand Louis en concert à l'Elysée Montmartre (11 décembre 2003)
Bertrand Louis en concert à L'Européen (mardi 1er décembre 2009)
L'interview de Bertrand Louis (10 octobre 2003)
L'interview de Bertrand Louis (18 février 2010)
La chronique de l'album Ryunosuke de Mud Flow
La chronique de l'album Larmes Blanches de Flow
Flow en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Flow en concert au Festival FNAC Indétendances 2009 (vendredi 14 août 2009)
Flow en concert au Festival des Oreilles en Pointe 2011 (21ème édition)
Flow en concert au Flow (mardi 29 mai 2018)
L'interview de Mud Flow (10 juillet 2008)

En savoir plus :
Le site officiel du Mégaphone Tour
Le Facebook du Mégaphone Tour


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-12-08 :
Listen in Bed - Une certaine urgence (émission 6)
Mata Hari - Building Site EP
Lofofora - Interview
Lofofora - Vanités
A Winged Victory for the Sullen - The Undivided Five
Fred Perreard Trio - Romantic Sketches
Orkester Nord - Martin Wåhlberg - Grétry : Raoul Barbe Bleue
Hasse Poulsen - Not Married Anymore
Bodh'aktan - De temps et de vents
Les Nus - Enfer et paradis
Céline Bonacina - Fly Fly

• Edition du 2019-12-01 :
Quintana Dead Blues eXperience - Older
Francoeur - D'où vient le Nord EP
Zimmer - Zimmer
Lion Says - Other Side Effects
Vilde Frang & Michail Lifits - Paganini, Schubert
The glossy sisters - C'est pas des manières
Love Fame Tragedy - I don't want to play the victim, but I'm really good at it EP
Octave Noire - Los Angeles
Moonchild - Little Ghost
Half Moon Run - A blemish in the great light
Listen in Bed - Black Cofvefe (Mix #5)
 

• Archives :
Kosh - Les Trois Baudets
Robert Forster - Interview
Listen in Bed - Broadcast (émission 5)
Match - Dark Shade
Christophe Panzani - Les Mauvais Tempéraments
Duo Ypsilon - Pulsions
Ultra Vomit - Interview
Beatrice Rana - Ravel : Miroirs, la valse, Stravinsky : Petrushka, The Firebird
Grèn Sémé - Poussière
Igor and the Hippie Land - Love and chaos
Enik - The deepest space of now
Geysir - Malsamaj
Lau Ngama - Interview
Listen in Bed - What's In It For Me ? (Mix #4)
Alma Forrer - L'année du loup
Casagrande - Lucane EP
Emily Jane White - Immanent fire
Ludiane Pivoine - Femme Idéale EP
David Sztanke - Air India
Jae-Hyuck Cho - Bach, Liszt, Widor : Organ Works at la Madeleine
Listen in Bed - Women (émission 4)
Holy Bones - Silent Scream
Tim Linghaus - We were young when you left home
Bazar Bellamy - Jusqu'ici tout va bien
Rich Deluxe - Glam Shots
Manuel Etienne - Imago
Gilia Girasole & Ray Borneo - Stregata / Stregato
David Kadouch - Révolution
Lysistrata - It It Anita - The Eternal Youth - Le Normandy
The Hyènes - Ça s'arrête jamais EP
- les derniers albums (5834)
- les derniers articles (135)
- les derniers concerts (2319)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1083)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=