Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alma Forrer
Ne dis rien  (Autoproduit)  octobre 2015

Octobre est là. Et si l’on sent bien que l’été s’en est allé, demeurent des soleils qui caressent, même blanchis, même plus furtifs, avec le jour qui raccourcit.

Les souvenirs de sables brûlants et de jours plus longs que nos nuits sont encore présents, mais désormais les plages se font plus douces, plus pures, désertées par les touristes. C’est par ici qu’Alma Forrer nous emmène, dans une lumière bleutée qui apaise. Sur une plage de fin d’été, au cœur d’une forêt sur une branche, dans un champ de blé encore debout ou d’herbe fraîche, elle nous allonge dans un décor qui remplit nos poumons de joie. Le cœur n’est ni serré, ni battant la chamade, il bat juste à son propre rythme et personne ne peut venir l’atteindre dans le paysage ici planté ("Comme avant"). Fermez les yeux, laissez-vous emporter par la musique et la voix d’Alma…

Elle nous pose là. Là où les horloges se sont arrêtées pour voir défiler le bonheur. Les vents ne sont pas mauvais, peut-être juste un peu ébouriffants, parfois renversants. Vous pouvez choisir de vous envoler sur un océan ou vous poser au creux du rocher qui abritera vos rêves les plus fous… "En grandissant", si l’innocence a disparu, son goût insidieusement ancré est immédiatement ravivé dans nos bouches par des textes intenses. Il y a des ocres et des craies blanches qui s’amusent à dessiner un pont entre un passé recoloré et un futur que vous n’auriez pas osé rêver. Cela ressemble à ces bords de mer qui se ferment après la belle saison pour ne laisser éclater que la nature et la vérité qui les composent. L’atmosphère pourrait appeler le regret, il n’en est rien. On se sent juste bien d’avoir vécu de jolis souvenirs, grâce à ses textes on les habite, à moins que ce ne soit l’inverse ("Je t’attendrai"). Et si dans sa palette de couleurs le blanc dépeint la noirceur de quartiers désertés ou trop bondés, "Blanche" éclaire de sa lumière noire l’absence qui sait se faire si présente.

Tout le temps de l’écoute, j’ai oublié qui j’étais supposée être pour me retrouver vraiment et prendre pleinement conscience de cette âme d’enfant intacte et de tous les plus beaux souvenirs qui s’y étaient inscrits depuis… en mí "Alma".

Ne dis rien est un opus qui en dit bien plus que vous n’auriez su le faire... Ecoutez-le, il parlera pour vous.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Solstice EP de Alma Forrer
La chronique de l'album L'année du loup de Alma Forrer
Alma Forrer en concert à L'international (mercredi 11 mai 2016)
L'interview de Alma Forrer (jeudi 29 octobre 2015)


En savoir plus :
Le site officiel de Alma Forrer
Le Soundcloud de Alma Forrer
Le Bandcamp de Alma Forrer
Le Facebook de Alma Forrer


Marie Destouet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-02-16 :
Octave Noire - Monolithe
Mira Cétii - Cailloux & météores
Fontiac - The Wall single
Thorbjorn Risager & The Black Tornado - Come on In
The Inspector Cluzo - Brothers in Ideals
Mokado - Ghosts EP
Baptiste Dupré - Petites choses et vaste monde
The Jackson Pollock - Frustration - Le Fil
Sotomayor - Orígenes
Stone Temple Pilots - Perdida
Ásgeir - Bury the Moon
Sunflowers - Endless Voyage
Listen In Bed - M. I. A. (émission 10)

• Edition du 2020-02-09 :
Listen in Bed - Ooh Hah (Mix #10)
Loki Lonestar - Show no Mercy
Caesaria - I become a Beast
Jon Boutellier - On Both Sides of The Atlantic
Claudia Solal & Benoît Delbecq - Hopetown
Moonlight Benjamin - Simido
Jean-Philippe Collard - Granados Goyescas
Mira Cétii - Cailloux & météores
Kid Francescoli - Lovers
Cyril Adda - L'îlot

• Edition du 2020-02-02 :
Feu Robertson - The Underground Secession
Bo - Everything Begins EP
Tito Candela - Paradais EP
Jean-Louis Bergère - Ce qui demeure
Rodrigue - A fuck toute - A love toute
André Minvielle & Papanosh - Prévert Parade
Superbravo - Sentinelle
Ensemble Gustave - Bretagne[S]
Hortense Cartier-Bresson - Brahms : Fantasien, 116, Intermezzi, 117 & Klavierstücke, OP. 118
En attendant Ana - Juillet
Listen in Bed - Whosampled.com, part 2 (Mix #9)
 

• Archives :
Listen in Bed - Il Est Où Le Bonheur (émission 9)
Blankass - C'est quoi ton nom ?
Alexandre Tharaud - Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano Concertos
Naclia - La légende de Naclia
Pierre Génisson, BBC Concert Orchestra & Keith Lockhart - Swing, a Benny Goodman Story
Theo Hakola - Water is wet
Le Noiseur - Musique de chambre
Cyril Mokaiesh - Paris-Beyrouth
Mr Bosseigne - Theo Lawrence - Le Fil
No One is Innocent - Interview
Tristen - Les identités remarquables
Listen in Bed - Vinyle, Suite No 2 (émission 8)
Bombay Bicycle Club - Everything Else Has Gone Wrong
Burkingyouth - Fire EP
Andriamad - Jaimalé EP
Abel Orion - Late Night Music EP
Okidoki - When Oki meets Doki EP
Ensemble Consonance - François Bazola - Dolci Affeti
Emmanuel Tugny - Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)
GRIO - GRand Impérial Orchestra - Music Is Our Mistress
Nova Twins - Who are the girls ?
Larme Blanche - Demain est mort
Pierre Vassiliu - En Voyages
Livingstone - Turn Bizarre
David Bressat - True Colors
Lina Tur Bonet & Dani Espasa - Bach, Händel : an Imaginary Meeting
Babx - André Minvielle - Thomas de Pourquery - Nougaro
Tiger & the Homertons - Shadow in the dark EP
Petosaure - Le Musc EP
Kvelertak - Splid
- les derniers albums (5921)
- les derniers articles (144)
- les derniers concerts (2322)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1085)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=