Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alma Forrer
Ne dis rien  (Autoproduit)  octobre 2015

Octobre est là. Et si l’on sent bien que l’été s’en est allé, demeurent des soleils qui caressent, même blanchis, même plus furtifs, avec le jour qui raccourcit.

Les souvenirs de sables brûlants et de jours plus longs que nos nuits sont encore présents, mais désormais les plages se font plus douces, plus pures, désertées par les touristes. C’est par ici qu’Alma Forrer nous emmène, dans une lumière bleutée qui apaise. Sur une plage de fin d’été, au cœur d’une forêt sur une branche, dans un champ de blé encore debout ou d’herbe fraîche, elle nous allonge dans un décor qui remplit nos poumons de joie. Le cœur n’est ni serré, ni battant la chamade, il bat juste à son propre rythme et personne ne peut venir l’atteindre dans le paysage ici planté ("Comme avant"). Fermez les yeux, laissez-vous emporter par la musique et la voix d’Alma…

Elle nous pose là. Là où les horloges se sont arrêtées pour voir défiler le bonheur. Les vents ne sont pas mauvais, peut-être juste un peu ébouriffants, parfois renversants. Vous pouvez choisir de vous envoler sur un océan ou vous poser au creux du rocher qui abritera vos rêves les plus fous… "En grandissant", si l’innocence a disparu, son goût insidieusement ancré est immédiatement ravivé dans nos bouches par des textes intenses. Il y a des ocres et des craies blanches qui s’amusent à dessiner un pont entre un passé recoloré et un futur que vous n’auriez pas osé rêver. Cela ressemble à ces bords de mer qui se ferment après la belle saison pour ne laisser éclater que la nature et la vérité qui les composent. L’atmosphère pourrait appeler le regret, il n’en est rien. On se sent juste bien d’avoir vécu de jolis souvenirs, grâce à ses textes on les habite, à moins que ce ne soit l’inverse ("Je t’attendrai"). Et si dans sa palette de couleurs le blanc dépeint la noirceur de quartiers désertés ou trop bondés, "Blanche" éclaire de sa lumière noire l’absence qui sait se faire si présente.

Tout le temps de l’écoute, j’ai oublié qui j’étais supposée être pour me retrouver vraiment et prendre pleinement conscience de cette âme d’enfant intacte et de tous les plus beaux souvenirs qui s’y étaient inscrits depuis… en mí "Alma".

Ne dis rien est un opus qui en dit bien plus que vous n’auriez su le faire... Ecoutez-le, il parlera pour vous.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Solstice EP de Alma Forrer
La chronique de l'album L'année du loup de Alma Forrer
Alma Forrer en concert à L'international (mercredi 11 mai 2016)
L'interview de Alma Forrer (jeudi 29 octobre 2015)


En savoir plus :
Le site officiel de Alma Forrer
Le Soundcloud de Alma Forrer
Le Bandcamp de Alma Forrer
Le Facebook de Alma Forrer


Marie Destouet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-03-29 :
Daniel Roméo - The Black Days Session #1
Robin McKelle - Alterations
We are Birds - No return
Vincent Courtois - Robin Fincker - Daniel Erdmann - Love of Life
Bernard Minet - Metal Band
Faut qu'ça guinche - Sixième sens
Caesaria - Connection Loss EP
Hailu Mergia - Yene Mircha
François Puyalto - 44
Jean-Baptiste Soulard - Le silence et l'eau
Péroké - Coco Bans - Al-Qasar - Sélection de clips
Pearl Jam - Gigaton

• Edition du 2020-03-22 :
GoGo Penguin - Atomised Single
KOKOROKO - Single Carry me home
Michael Fine - Five for Five
Bon Voyage Organisation - La course
Duplessy & The Violins of the World - Brothers of String
Valentin Vander - Mon étrangère
Ceylon - Où ça en est ?
Julie Campiche Quartet - Onkalo
Coralie Royer - Blossom EP
Lion's Law - The Pain, the Blood and the Sword

• Edition du 2020-03-15 :
Listen in Bed - A Milli (émission 11)
Goodbye Moscow - L'univers
Panic Party - Ep1
Klub des Loosers - Single / clip Champion
Monophonics - It's only us
Elodie Vignon - D'ombres
Laurianne Corneille - Robert Schumann : L'hermaphrodite
Manuel Anoyvega Mora - Cuba Cuba
Chassol - Ludi
Un Poco Loco - Ornithologie
Ludivine Issambourg - Outlaws
 

• Archives :
Diana Damrau - Richard Strauss : Lieder
Jordan Rakei - Origin (Deluxe Edition)
Coeur - Kawaii karma
BEBLY - ULDO EP
Pearl Jam - Viagra Boys - The National - SLIFT - Toybloïd - En bref cette semaine
Cabane - Grande est la maison
King Biscuit - Hammer It !
Pierre de Bethmann Trio - Essais Volume 3
Jean-Louis Murat - Baby Love
Noëmi Waysfeld - Guillaume de Chassy - Un voyage d'hiver / Eine Winterreise
Caravaggio - Caravaggio : Tempus Fugit
Cocanha - Puput
Listen in Bed - The party of special things to do (Mix #12)
Dora Dorovitch - Dora Dorovitch
Cyrille Dubois & Tristan Raës - Lili & Nadia Boulanger : Mélodies
Courtney Barnett - MTV Unplugged (Live in Melbourne)
Xavier Thollard Trio - (Re)Compositions
Wajatta - Don't Let Get You Down
Thundercat - Dragonball Durag
Kassa Overall - I Think I'm Good
Envy - The Fallen Crimson
Finger Lick - One Way Ride
Clark's Bowling Club - Jump ! Vol.1
Jikaëlle - Entre ici et ailleurs
Panic Party - The Psychotic Monks - Le Fil
Cyril Adda - Interview
Listen in Bed - Satchidananda (Mix #11)
Waxahatchee - Saint Cloud
Julien Gasc - L'appel de la forêt
Fazil Say - Beethoven : Intégrale des sonates pour piano
- les derniers albums (5985)
- les derniers articles (148)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1086)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=