Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce HEY! Modern art & Pop culture / Act III
Halle Saint Pierre  (Paris)  Du 18 septembre 2015 au 13 mars 2016

Dédiée aux arts singuliers, la Halle Saint Pierre présente avec "HEY! Modern art & Pop culture Act III" le dernier opus d'une trilogie consacrée aux arts outsiders dont le commissariat est assuré par Anne et Julien, fondateur de la revue-objet HEY!, créée en 2010, qui s'est imposée dans le domaine de l’art plastique underground actuel.

En 2011, embrassant six décades de création alternative, "Part I" proposait un voyage spacio-temporel au coeur des cultures alternatives qui commençait avec les "pionniers" qui, hors des académismes, des modernités et des avant-gardes, et surtout de la posture d'artiste, ont révélé l'existence de "l'art des fous".

L'année suivante, conçu comme un cabinet de curiosités transversal avec les oeuvres d'artistes notoires que les commissaires qualifiaient de "pollen de la création culturelle" en raison de leur qualité de défricheurs et d'initiateurs des mouvements contemporains, "Part II", cernait la nébuleuse de la culture underground caractérisée par son syncrétisme tant stylistique que thématique inscrit dans la tradition magico-réaliste.

HEY! Modern art & Pop culture Act III - Les nouveaux territoires de l'art

"Part III" boucle le cycle avec, certes la présence de quelques figures devenues tutélaires, mais essentiellement les oeuvres des artistes émergents nés après 1970 et formés aux beaux-arts ou aux arts plastiques qui s'inscrivent dans une démarche artistique professionnelle, et pour la plupart exposés pour la première fois en France, qui permettent une exploration des nouveaux territoires de l'art, ceux qui, selon le propos des commissaires, se dérobent à une relation au monde rationaliste et unidimensionnelle.

Et point de parcours imposé ou suggéré, ni appariement thématique ou stylistique, ni de cartels didactiques, uniquement une courte biographie des artistes. Au visiteur d'orienter sa déambulation, au sein des deux niveaux ouverts de monstration, en fonction de son ressenti immédiat.

Deux constantes d'évidence. La très grande qualité esthétique des oeuvres, pour l'essentiel, picturales et le registre figuratif. En effet, il ne s'agit ni d'art social ni d'art abstrait mais d'un art pour lequel l'homme est au coeur de la création. Une création ancrée dans la célébration de l'imaginaire et l'exploration de mythologies personnelles.

Bien que la synthèse soit, en conséquence, ardue, deux thématiques génériques récurrent se dégagent. En premier lieu, celle du memento mori, avec ce qu'elle implique de morbidité, et qui ressort à la vanité et au détournement profane de l'iconographie religieuse.

Ainsi en est-il, entre autres avec les crânes sculptés dans la nacre de grands coquillages de Grégory Halili, les bustes janusiens de Hervé Bonhert, les corps desséchés de Ludovic Levasseur, évoquant tant les poupées de Hans Bellmer que les momies des catacombes ou les portraits à tête de mort de Derek Nobbs.

Ensuite, celle de la métamorphose entendue de manière polysémique avec les corps mutants de Choi Xooang et ceux de Gabriel Grun ou les visages baconiens de Christian Rex Van Minnen.

Autre déclinaison métamorphique, l''hybridation aussi étrange qu'inquiétante de l'homme et de l'animal, des portraits avec implants faciaux de plumes de Steven Kenny au bébés-animaux en porcelaine de Bian Yu-Pei et aux enfants plume de Lucy Glendinning.

Un autre constat s'impose celui de la vivacité et de l'éclectisme de la création asiatique contemporaine et la découverte de certains de leurs ainés qui revisitent l'art de l'estampe, les pulp de Namio Harukawa avec ses dominatrices callipyges ou les "Lauhing Stones" de Hirotoshi Ito.

A ne pas rater deux séries d'oeuvres "lumineuses" : une rareté avec les "Diableries", vues stéréoscopiques datant du 19ème siècle et les extraordinaires boîtes de Albert Sallé, petits théâtres animés réalisés dans les années 1960 des petits meubles ou des bonbonnes de verre.

S'impose l'acquisition du catalogue pour appréhender l'univers des artistes notamment à l'aune des réponses qu'ils apportent au questionnaire de Proust.

 

En savoir plus :

Le site officiel de la Halle Saint Pierre

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation de la Halle Saint Pierre


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 1er juin 2020 : Retour à la réalité

Le monde d'après ne sera sans doute pas mieux que celui d'avant. Ces 2 mois de répit n'auront sans doute servi qu'à amplifier les frustrations en tout genre. Sans prétendre y remédier voic de quoi vous détendre un peu avec notre sélection culturelle de la semaine.

vous pouvez également revoir notre première émission "La mare aux grenouilles" sur la Froggy's TV. Suivez la chaine pour ne pas rater émissions et concerts en direct.

Du côté de la musique :

"Nunataq" de Alexandre Herer
"Vodou Alé" de Chouk Bwa & The Angstromers
"Wallsdown" de Enzo Carniel
Interview de Jo Wedin et Jean Felzine à l'occasion de leur concert sur la Froggy's TV
"Pictures of century" de Lane
"Lullaby (mix #15)" nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"Introssessions" de Minhsai
"Guinea music all stars" de Moh! Kouyaté
"Parcelle brillante" de Orwell
"Evocacion" de Quatuor Eclisses
"Is this natural" de Tazieff
"EP 2" de The Reed Conservation Society
et toujours :
Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

les créations contemporaines :
"Le Mardi à Monoprix" de Emmanuel Darley
"Lucide" de Rafael Spregelburd
"Le Royaume des animaux" de Roland Schimmelpfennig
"Délivre-toi de mes désirs" de María Velasco
"L'étudiante et Monsieur Henri" de Yvan Calbérac
de la comédie signée Pierre Palmade:
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Pièce montée" de Pierre Palmade
"10 ans de mariage" de Alil Vardar
Au Théâtre ce soir :
"On dînera au lit" de Marc Camoletti
"Le canard à l'orange" de William Douglas Home
"L'Or et la Paille" de Barillet et Grédy
les classiques par la Comédie française :
"L'Avare" de Molière
"Les Rustres" de Goldoni
du côté des humoristes :
un spécial Christophe Alévêque à l'occasion de son inédit 2020 "Le trou noir"
avec
"Christophe Alévêque - Super rebelle... et candidat libre"
"Christophe Alévêque revient bien sûr"

"Christophe Alévêque - Debout"
et du théâtre lyrique revisité:
"Le Postillon de Lonjumeau" d'Adolphe Adam par Michel Fau
"Turandot" de Puccini par Robert Wilson
et de la caricature joyeuse avec "The Opera Locos"

Expositions :

découvrir la visite en ligne d'expositions virtuelles annulées :
"Giorgio de Chirico. La peinture métaphysique" au Musée de l'Orangerie
"Pompéi" au Grand Palais
et "Plein air, de Corot à Monet" au Musée des Impressionnismes de Giverny
s'évader en un clic en direction de la province :
à Nice pour une visite virtuelle du Musée Magnin et celle de l'exposition "Soulages, la puissance créatrice" à la Galerie Lympia
de l'Europe :
en Espagne vers le Musée Carmen Thyssen à Málaga
et en Allemagne avec la visite des 3 niveaux de la Kunsthalle de Brême
et plus loin encore aux Etats-Unis vers le Musée Isabella Stewart Gardner à Boston
et le Musée d'Art de Caroline du Nord à Raleigh
avant le retour sur Paris pour découvrir les éléments décoratifs de L’Opéra national de Paris

Cinéma at home avec :

de l'action :
"Code 211" de York Alec Shackleton
"Duels" de Keith Parmer
de la comédie : "Le boulet" de Alain Berbérian et Frédéric Forestier
du drame :
"Marion, 13 ans pour toujours" de Bourlem Guerdjou
"Happy Sweden" de Ruben Östlund
de la romance :
"Coup de foudre à Jaïpur" de Arnauld Mercadier
"Marions-nous !" de Mary Agnes Donoghue
du thriller :
"The Watcher" de Joe Charbanic
"Résurrection" de Russell Mulcahy
du fantastique : "Godzilla" de Masao Tamai
les années 40 au Ciné-Club :
"Boule de suif" de Christian Jaque
"Le carrefour des enfants perdus" de Léo Joannon
et un clin d'oeil au début du cinéma avec "Le Voyage dans la Lune" de Georges Méliès

Lecture avec :

"BeatleStones" de Yves Demas & Charles Gancel
"L'obscur" de Phlippe Testa
"La géographie, reine des batailles" de Philippe Boulanger
"Trouver l'enfant / La fille aux papillons" de René Denfeld
et toujours :
"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 1er juin 2020 : Retour à la réalité
- 24 mai 2020 : Culture pour tous !
- 17 mai 2020 : le joli mois de mai
- 10 mai 2020 : Sortez Masqués !
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=