Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce De garçons bien élevés
Tony Parsons  (Editions de La Martinière)  octobre 2015

Quelque part en Angleterre, 1988, une fille sur un matelas dans un sous-sol laissée pour morte tente de s'enfuir discrètement, elle est prisonnière d'hommes qui viennent de la violer, elle n'en réchappera pas.

Londres, de nos jours en octobre, une mission du Sco19 (l'équivalent du Raid) veut tenter d'empêcher un attentat. Finalement en désobéissant à un ordre formel, c'est Max Wolfe qui sauve la situation.

Grâce à cela, il va pouvoir intégrer le prestigieux Scotland Yard. Sa première enquête le même dans la City où un banquier a été sauvagement égorgé. Sur son bureau une photo, sept jeunes hommes en uniforme militaire. Plus loin sur un mur, le mot "porc" écrit en lettre de sang. Bientôt, sur les réseaux sociaux un certain Bob le boucher revendique le meurtre #mortauxporcs.

Voici donc comment commence ce roman. Nous allons y suivre Max, père célibataire et amoureux des chiens, menant l'enquête, dans sa vie de tous les jours, avec sa fille son chien, son ex femme. Tentant de démêler le vrai du faux, mais surtout de faire parler les protagonistes et ce n'est pas une mince affaire, les familles aisées, privilégiées, ne sont pas connues pour être bavarde. Et les morts continuent, suivant le même mode opératoire. Très vite, on comprend l'importance de la photographie, de l'endroit où elle a été prise : l'école Potter's Field.

Tony Parsons tricote une intrigue parfaite, distillant les indices et les fausses pistes, il nous met au même niveau que Max, nous n'en saurons pas plus que lui. Rapidement, nous serons pris des même doutes que lui, des mêmes convictions. En plus d'une histoire prenante et haletante, Parsons dresse un portrait assez acerbe de la bourgeoisie et des politiques anglais, et des écoles privées, grâce à une galerie de personnages très bien sentis et une histoire parfois touchante, notamment dans les relations de Max et sa fille, et toujours parpitante.

Parsons s’impose déjà comme un grand auteur de polar et on comprend très bien pourquoi ce livre fut un best-seller en Angleterre.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Le club des pendus" de Tony Parsons


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 15 avril 2018 : En avril, pour la culture, suis notre fil

C'est reparti pour une semaine culturel. Suivez notre fil d'actualité culturel, ici, sur Facebook, Twitter, Youtube. Vous y trouverez de quoi réjouir ce qu'il se trouve entre votre 2 oreilles ! c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"27 passports" de The EX
"Simple appareil" de Lofofora
"Haydn : 3 sonatas" de Arthur Ancelle
Interview de Da Silva
"Room 102" de Hotel
"Deux ans pour résoudre un puzzle 2 pièces" de Lucarne
"Where the weather went" de Newton Colours
"Absence" de Niki Niki
"Born to try" de Part-Time Friends
"Plaisir moderne" de Scratchophone Orchestra
"Your queen is a reptile" de Sons of Kemet
"Memory Sketches" de Tim Linghaus
et toujours :
"No Mercy in this land" de Ben Harper & Charlie Musselwhite
"After the fall" de Keith Jarrett, Gary Peacock et Jack DeJohnette
"This is not hollywood" de Greg Kozo
"Quatre vingt huit" de Guillaume Poncelet
"One EP" de Hey Sarah
"Ventriloquism" de Meshell Ndegeocello
Mezzanine et Undervoid dans une sélection de singles et EP
"Années 1970-1985" de Pierre Bartholomée
"Shake, burn and love" de Red Money
"Dollhouse" de The Pack A.D.
"The skull defekts" de The Skull Defekts
"Rêves américains, tome 1, la ruée vers l'or" de Thomas Hellman
Interview de I Am Stramgram autour de son album "Tentacles", retrouvez également I Am Stramgram en session live pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Conférence des Oiseaux" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Racine²" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Still life" au Théâtre Les Déchargeurs
"Hugo au bistrot" à la Scène Thélème
"MAMMA" à La Loge
"Le Monte-plats" au Théâtre Le Lucernaire
"Mort, je serai devenu nécessaire" à la Manufacture des Abbesses
"Gilles Ramade - Piano Furioso" au Grand Point Virgule
"Qui suis-je ?" au Théâtre de l'Etincelle à Rouen
des reprises à ne pas rater :
"Tertullien" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Meilleurs Alliés" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
et les chroniques des autres spectacles d'avril

Expositions avec :

"Gustav Klimt" à l'Atelier des Lumières
"Artistes & Robots" au Grand Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Katy says goodbye" de Wayne Roberts
"Jersey Affair" de Michael Pearce
les chroniques des sorties de mars
et les chroniques des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Ghetto brother, Une légende du bronx" de Julian Voloj & Claudia Ahlering
"Histoire de la France" de Jean Christian Petitfils
"J'apprends le français" de Marie France Etchegoin
"La fabrique des corps, des premières prothèses à l'humain augmenté" de Héloise Chochois
"La saison des feux" de Celeste NG
"Les enfants du fleuve" de Lisa Wingate

et toujours :
"Alain Bashung, Fantaisie militaire" de Pierre Lemarchand
"La mise à nu" de Jean Philippe Blondel
"La symphonie du hasard, livre 2" de Douglas Kennedy
"La vie secrète d'Elena Faber" de Jillian Cantor
"Le dossier M, livre 2" de Grégoire Bouillier

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 15 avril 2018 : En avril, pour la culture, suis notre fil
- 8 avril 2018 : En avril, de la culture, tire tous les fils
- 1er avril 2018 : On ne vous prend pas pour des cloches !
- 25 mars 2018 : Les nouvelles sont mauvaises d'où qu'elles viennent
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=