Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Elise - Chapitre 2 : Pour que tu m'aimes encore
Théâtre de Belleville  (Paris)  janvier 2016

Seul en scène écrit et interprété par Elise Noiraud.

On avait pu découvrir les années d’enfance d’Elise dans "La banane américaine" où l’auteure-comédienne opérait une plongée dans sa mémoire pour dépeindre ses années d’enfance dans une famille bourgeoise catholique de province.

Dans "Elise - Chapitre 2 : Pour que tu m’aimes encore", ce sont les années d’adolescence qui sont évoquées. Une adolescence classique où la première boum est un événement d’importance tandis que l’on voue un culte idolâtre à un artiste (Céline Dion en l’occurrence). C’est la chanson de cette dernière qui donnera son rythme (et son titre) au spectacle.

Même si elle n’évite pas quelques clichés comme l’inévitable journal intime, Elise Noiraud rend compte avec tendresse et un beau sens de l’observation de cet âge délicat où l’on découvre son rapport aux autres et les changements qui s’effectuent autour de soi.

Le spectacle est en outre assez précis quant à la restitution d’une époque. Il fait ressurgir avec fidélité des souvenirs présents chez chacun des spectateurs, ce qui lui donne un charme incontestable.

Tous les personnages ont en commun d’être très bavards et c’est peut-être le seul petit reproche que l’on pourrait lui faire (même s’il est vrai que ce débit reflète bien cet âge où toutes les émotions se télescopent) mais le moins qu’on puisse dire c’est qu’Elise Noiraud a de l’abattage et tient avec une belle énergie la scène pendant une heure et demie, bondissant d’un personnage à un autre.

Bien sûr, on retrouve la mère névrosée (aux accents de Pierre Palmade) mais on fait la connaissance également d’une animatrice radio, de profs, de filles et de garçons de sa classe…

On se régale de son aisance et de sa folie, comme on admire sa capacité à changer son visage et sa gestuelle pour cette galerie de personnages hauts en couleur (avec une mention spéciale pour la prof de gym qui, à elle seule, vaut le déplacement !)

Bref, on passe un moment plaisant avec cette évocation drôle et tendre de la vie et des rêves d’une ado de treize ans et demi.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=