Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Roberto Zucco
Théâtre Gérard Philippe  (Saint-Denis)  février 2016

Comédie dramatique de Bernard-Marie Koltès, mise en scène de Richard Brunel, avec Axel Bogousslavsky, Noémie Develay-Ressiguier, Évelyne Didi, Nicolas Hénault, Valérie Larroque, Pio Marmaï, Babacar M’Baye Fall, Laurent Meininger, Luce Mouchel, Tibor Ockenfels, Lamya Regragui, Christian Scelles, Samira Sedira et Thibault Vinçon.

Dernière pièce de Bernard-Marie Koltès, "Roberto Zucco" est un texte où règne la mort, l'obscur, l'impossible retour au monde lumineux d'avant la chute consacrée par le meurtre du père.

Composée de saynètes juxtaposées, "Roberto Zucco" ne donne pas toujours le sentiment d'une continuité logique comme a réussi à lui trouver ici Richard Brunel. Avec ses échafaudages et ses parois coulissantes, il ne perd jamais le tempo rythmé qu'il s'est donné et la succession de personnages baignant dans des atmosphères différentes ne nuit pas à l'unité de l'ensemble.

Metteur en scène d'opéras, Richard Brunel sait particulièrement bien faire se déplacer les figurants, réussir à les amalgamer pour donner l'illusion d'un monde grouillant, d'une plèbe qui se délecte des crimes de Zucco et de sa folie sanglante.

Sous sa baguette créative, on ne peut s'empêcher de trouver beaucoup de points communs entre Roberto Zucco avec "M. le Maudit", lui aussi traqué par la pègre, lui aussi éliminé par un lumpen prolétariat qui redécouvre l'instinct de la meute.

Si la pièce fonctionne spectaculairement, dans un monde d'ordures stylisé par un abus de sacs plastiques bleus et blancs, elle n'est plus qu'une machinerie efficace qui cache habilement, il faut oser l'écrire, un texte assez pauvre, assez attendu, assez convenu et bien daté à l'heure où les hécatombes qui frappent ont besoin de plus de deux mains pour qu'on fasse le compte de leurs victimes.

Assassin métaphorique, pour ne pas dire poétique, Roberto Zucco, que Koltès avait mis scandaleusement dans les pas du vrai Roberto Succo, n'incarne plus qu'un mal anecdotique, daté, incarné par un Pio Marmaï poupin, peu affuté et, au final, pas très convaincant.

Plus criminel d'opérette que d'opéra, il a le visage charmant d'un beau garçon bien trop calme dans l'expression de sa folie et n'est absolument pas le double tragique d'un jeune dramaturge touché par une injuste maladie. Dès lors, le roi est nu et c'est plus dans un épisode d'une série américaine que dans un film expressionniste allemand que Richard Brunel finit par plonger ses comédiens.

On pourra prendre du plaisir à ce "soap opera", chewing-gum des yeux plus que réflexion sur une dérive criminelle aux accents métaphysiques. Dès lors, la belle distribution sera surtout l'occasion de numéros d'acteurs parmi lesquels on retiendra évidemment celui d'Evelyne Didi et celui d'Alex Bogousslavsky qui d'un non-rôle fait un joli moment de théâtre, apportant une fantaisie bienvenue dans une version qui en manque par trop.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 22 septembre 2019 : Fin d'été
- 15 septembre 2019 : Life in Vain
- 8 septembre 2019 : du nouveau à l'Horizon
- 1er septembre 2019 : C'est reparti pour un tour
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=