Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Katerine
Le Film  (Cinq 7 / Wagram Music)  avril 2016

Que ce soit clair, je refuse d’écrire sur Katerine, oui sur Philippe "j’adore regarder danser les gens" Katerine.

Cet ex chanteur de chansons que j’aimais écouter dans des jardins botaniques, qui a pris ses blagues tellement au sérieux parce que trois personnes, dont deux journalistes aux Inrocks, lui ont dit qu’il était génial quand il faisait n’importe quoi et que du coup, il a arrêté de faire de la musique pour faire n’importe quoi. Et trois personnes ont trouvé ça génial. Sans doute des génies qui se reconnaissent entre eux et on les embrasse parce qu’ils sont influents.

Donc non, je parle de musique, pas de n’importe quoi. Autre chose ? Oh un disque sur lequel a collaboré Julien Baer ! C’est intéressant ça, parce que Julien Baer niveau grande classe internationale et exigence ça se pose là, donc écoutons…

(plus tard, environ quarante minutes plus tard au même endroit)

Julien Baer chantait "l’espoir n’est pas mort, il est juste figé", et finalement ça peut aussi s’appliquer à Philippe Katerine. Katerine réveille l’espoir, l’espoir de nos amours passés, ce bon vieux temps où l’on faisait un disque avec des brics et des brocs, sans se soucier de quoique ce soit, ce bon vieux temps où Papa n’était pas mort, et où vendre mille disques était rien du tout.

Ce disque est déroutant, mais pourtant terriblement attachant comme un doudou, pardon un objet transitionnel. A la fois simple, un vrai faux piano voix, mais compliqué avec des chœurs d’enfant, des bruitages, des cordes. Il est sensé nous raconter "un film" et pourtant chaque chanson est une petite histoire en soit. Ce disque, il n’est pas comme nous, parce que Katerine n’est pas comme nous, ses textes qui oscillent entre le réalisme et le rêve, le grotesque et le sérieux, le léger et la profondeur. Ici nous trouverons un texte assez touchant sur son Papa, un autre sur les enfants de moins de trois ans, sur le dance traditionnelle (oui oui) et d’autres plus elliptiques diront nous.

Seize petites perles, douces-amères pour la plupart, qu’il aurait chantées, improvisées au volant de sa voiture… Oui désormais plus de disque sans storytelling… Mais la manière dont il a été enregistré importe peu, on retrouve avec plaisir la voix de Katerine, le chanteur qui chante aigu, accompagné ici par beaucoup de douceur, on retrouve son talent de compositeur également, dans la veine de ce qu’il pouvait faire à ces débuts (Les Mariages chinois), des mélodies simples presque évidentes comme des comptines enfantines que l’on peut chantonner, siffloter… Et ne serait-ce que pour le magnifique "Moment Parfait" qui clôt l’album, ce film faut le coup, un disque hors format, hors schéma, qui nous ouvre le monde intérieur de Katerine, et c’est tout sauf déplaisant.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Robots après tout de Katerine
La chronique de l'album Border Live cd/dvd de Philippe Katerine
La chronique de l'album Aéronef de Katerine - Da Brasilians
Katerine en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (samedi)
Katerine en concert au Festival Art Rock 2006 (Samedi)
Katerine en concert au Festival Art Rock 2006 (Samedi) - 2ème
Katerine en concert au Festival La Route du Rock 2006 (dimanche)
Katerine en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (jeudi)
Katerine en concert au Fil (jeudi 9 décembre 2010)
Katerine en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - vendredi
Katerine en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Vendredi
Katerine en concert au Festival Fnac Live #6 (édition 2016) - vendredi 22 juillet
La conférence de presse de Katerine (29 avril 2006)
L'interview de Katerine (15 août 2006)

En savoir plus :
Le site officiel de Katerine
Le Facebook de Katerine


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

La Chanson Du Jour 5 - Huitième Ciel de Katerine (12 juin 2016)


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=