Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Fable du Bison et du Homard
Georges Belliveau - Annette - Caroline Savoie - Les Païens - Isabelle Longnus - Raphaël Butler - Shawn Jobin - Cy  (Centre Culturel Canadien, Paris)  lundi 21 et mardi 22 mars 2016

"La Fable du Bison et du Homard", selon les noms de deux des attractions touristiques d'Acadie, était le nom choisi pour un mini-festival présentant au Centre Culturel Canadien de Paris des chanteurs venus de toute l'Acadie, et montrer que le cliché véhiculé par Michel Fugain, avec son folklorique "Tous les Acadiens, toutes les acadiennes", avait vécu. Le festival, plutôt une succession de showcases, se déroulait sur deux soirées. Chaque soir, quatre artistes venaient présenter une version abrégée, environ 40 minutes, de leur spectacle. Dans la salle, on croisait certains programmateurs qui accordent, dans leur festival, une place aux chanteurs francophones d'Outre-Atlantique, comme le Festival Interceltique de Lorient, "Les cousins d'Amérique" dans la Vienne ou "Pause Guitare" à Albi.

Lundi 21 mars 2016

Le lundi, le premier à entrer en scène est Georges Belliveau. Seul à la guitare sèche et caché sous sa casquette, il est originaire de Pré d'en Haut, dans le sud-est du Nouveau Brunswick. Il a débuté sa carrière une vingtaine d'années auparavant et sort son quatrième album solo.

Dans un style country américain chanté en français, de sa voix chaude il raconte essentiellement des morceaux de vie, comme le très mélodique "Petit bout de fille". Il terminera son set avec "Pour l'amour du ciel", extrait de son premier album sorti en 2006.

Vient ensuite Annette dont le précédent album a remporté le music western award du meilleur album francophone. Elle à la guitare acoustique, ses ballades rock sont soutenues par une basse et une guitare électrique. Ses envolées vocales la rapproche d'une chanteuse comme Véronique Samson.

"Calamity Jane", extrait de son nouvel album Papillon Amiral, démontre que l'inspiration des chanteuses françaises actuelles s'est éloignée de cet ouest qui a autrefois fait rêver dans l'hexagone, mais qui aujourd'hui ne nourrit plus que l'imaginaire des Amériques.

Caroline Savoie a participé à The Voice sur TF1 en 2014, mais elle a aussi remporté le Grand Prix du Festival International de la Chanson de Granby en 2015. Originaire de Dieppe au Nouveau-Brunswick, elle propose une pop folk très agréable. A 21 ans, sa présence scénique incontestable. Épaulée de manière élégante par Phil Desjardins à la guitare, on retiendra essentiellement sa chanson sur la Transcanadienne - "J'ai mes voyages dans le corps".

Cette première soirée sera clôturée par Les Païens, groupe de nu-jazz mélangeant des thèmes bebop à des loops et effets électro. Leur groove est efficace, et la trompette placée très en avant rappelle les envolées de Dizzy Gillespie. La surprise vient d'abord de la durée très courte des morceaux, là où d'autres formations jazz ont tendance à étendre un thème sur de longues minutes. A la fois savante et évidente, leur musique a déjà voyagé de ce côté de l'Atlantique dans de nombreux festivals. Indéniablement, ils terminent cette première soirée de belle manière.

Mardi 22 mars 2016

Le mardi soir, c'est d'abord Isabelle Longnus qui venait présenter son nouvel album, Code Bleu. Installée à Vancouver, la rockeuse au look très Joan Jett arrive en bêlant du fond de la scène. Ses paroles teintées d'humour noir montrent une assez grande liberté dans son écriture, mais aussi un souci sociétal rarement abordé dans la chanson francophone au Canada. S'accompagnant d'une fender, on lui trouve un air de ressemblance, artistiquement parlant, avec Jean Leclerc, c'est-à-dire Jean Leloup période Mexico. Comme Isabelle Longnus le dit, "on est tous narcissiques, il y en a qui l'assume moins que d'autres". Elle, l'assume visiblement très bien et a décidé d'en rire.

Raphaël Butler est originaire de Saint-Isidore au nord du Nouveau-Brunswick Récemment primé au Festival International de la Chanson de Granby, il sort un premier EP. Son show est définitivement marqué du sceau de la country électrique. Son accent très marqué rappelle que peu de français, hormis Baptiste W. Hamon, savent aborder ce style qui ne fait pas partie de notre ADN musical. Accompagné d'un bassiste et d'un batteur à la frappe assez sèche, bandana autour du cou, il enchaîne les balades avec une vraie authenticité, et même un peu de candeur. On retiendra, en particulier, sa chanson "Le Tour Du Monde" sur le mal du pays.

La transition avec Shawn Jobin est brutale et surprenante. Shawn Jobin vient de Regina dans le Saskatchewan, et pratique le rap, style peu représenté dans ce qu'on connaît de la musique francophone du Canada. Pourtant, certains groupes ont acquis une forte renommée sur la scène canadienne, comme Muzion, Loco Locass, Dead Obies, ou les rappeurs parodiques de Radio Radio. Shawn Jobin est entouré de quatre musiciens, ce qui donne une vraie ampleur au son, mais aussi un côté plus pop rock psyché que les autres groupes de rap. Son flow se rapproche de celui de Fuzati. Parmi les thèmes abordés, on trouve celui de l'assimilation des francophones dans les provinces anglophones du Canada. La fleur de lys tatouée sur l'avant-bras de Shawn Jobin et son crâne rasé risquent cependant, en France, d'entraîner certaines incompréhensions en assimilant le rappeur à la scène nationaliste.

C'est ensuite le groupe Cy qui viendra clôturer ces deux jours de découvertes. Après un EP sorti l'année dernière, leur album est attendu très prochainement. Entre chanson folk et traditionnelle, les quatre jeunes gens enchaînent les mélodies légères et aériennes. A trois guitares sèches, les quatre voix s'entremêlent, s'envolent, sans entraves. Originaires de Nouvelle Ecosse, et installés à Moncton, les airs interprétés par Cy peuvent se comparer aux ballades irlandaises des Dubliners mais qui viseraient les cieux plutôt que la mer.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Raphaël Butler en concert au Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - samedi 14 septembre

En savoir plus :
Le site officiel de La Fable du Bison et du Homard
Le Facebook de La Fable du Bison et du Homard

Crédits photos : Laurent Coudol


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Le hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 26 janvier 2020 : Les rois des galettes
- 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard
- 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's
- 5 janvier 2020 : 360 jours avant 2021
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=